Processus électoral : Bientôt des législatives partielles dans des régions et cercles du nord

2

Par une décision n°000148/ MATD-SG du 15 avril 2020, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, a annoncé la création de commissions de mise en place des autorités intérimaires et pour la préparation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale au niveau des Régions de Taoudénit et Ménaka et des Cercles d’Almoustrat et d’Achibogho.
Il est ainsi créé auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, une commission nationale de mise en place des autorités intérimaires et de la préparation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, dans les Régions de Taoudénit et Ménaka et dans les Cercles d’Almoustrat et d’Achibogho. Des commissions régionales et de cercles ont été également créées au niveau des régions et des cercles auprès des gouverneurs et préfets concernés.
La commission nationale a pour mission de proposer au ministre les actions à entreprendre pour la mise en place des autorités intérimaires aux niveaux cercle et commune et pour la préparation de l’élection des députés dans les régions et cercles concernés. À ce titre, elle est chargée de planifier les activités, d’appuyer et suivre l’organisation des concertations préparatoires à l’installation des autorités intérimaires, de superviser les travaux relatifs à l’organisation de l’élection des députés, de proposer à la suite de concertations les membres des autorités intérimaires et/ ou des collèges transitoires.
Aussi, ladite commission est chargée de proposer les mesures nécessaires pour l’accompagnement des différentes autorités des circonscriptions administratives et des collectivités territoriales, de mener toute activité en rapport avec sa mission, à la demande du ministre. Cette commission est présidée par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ou son représentant.

Pour ce qui concerne la commission régionale, les missions consistent à proposer au gouverneur les actions à mener pour la mise en place des autorités intérimaires aux niveaux cercle et commune et pour la préparation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale dans les régions et cercles concernés. Elle est donc chargée de contribuer à la planification des activités; de contribuer à l’organisation des concertations régionales pour l’installation des autorités intérimaires et la préparation de l’élection des députés, d’appuyer la collecte et la transmission des données pour la création des collectivités territoriales dans les cercles. Mais aussi, de proposer les membres des collèges transitoires et/ou des autorités intérimaires dans la région, de contribuer à la sensibilisation pour le recensement des populations et pour l’établissement des listes électorales, de contribuer à l’organisation des opérations électorales pour l’élection des députés.

……..lire la suite sur lessor.site

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. En cherchant à mettre sur place des Autorités Intérimaires dans les régions de Ménaka et de Taoudenit, le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation est dans son rôle. Cependant, vouloir partir au delà pour parler d’élection législative dans ces régions et cercles, c’est d’une part, une violation de la Constitution et de tous les textes relatifs aux élection, car, le Dialogue National Inclusif (DNI) a pris la résolution de “Organiser les élections législatives au plus tard le 02 mai 2020, sur la base de la carte électorale existante et en vigueur”. D’autre part, c’est une fuite en avant car la DNI retient la mise en place d’une “Autorité Indépendante” pour gérer toutes les élections futures. De ce qui précède, il est demandé au Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation de prendre toute les mesures préalables, notamment l’Opérationnalisation de toutes les régions et de tous les cercles issus de la Loi de 2012, la révision constitutionnelle pour consacrer la configuration de l’Assemblée Nationale future, la révision de la Loi électorale et la mise en place de l’Autorité Indépendante demandée. C’est à ces conditions que les élections législatives pourront être organisées dans toutes les nouvelles circonscriptions électorales en 2024/2025.
    Restons vigilants pour défendre l’unité nationale et l’intégrité territoriale de notre pays en évitant tout acte contraire à nos textes et principes partagés et convenus d’un commun accord. L’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali n’a jamais dit de violer nos textes.

  2. ” … Processus électoral : Bientôt des législatives partielles dans des régions et cercles du nord… ” … ///…

    :
    Il faut espérer que d’ici là les nouvelles Régions non opérationnelles vont toutes avoirs leurs gouverneurs. Le Gouvernement sera bien inspiré d’organiser ces élections partielles dans le Nord du pays en même temps que dans les autres nouvelles Régions du pays.

    Vivement le Mali pour nous tous.

Répondre à Dramane DIARRA Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here