Prochaines échéances électorales : Quand le pouvoir de transition tient à la rupture avec le système IBK

20

La ferme volonté du pouvoir Assimi Goïta de prolonger la transition n’est en fait que la traduction concrète de la volonté de rompre avec le système de gouvernance de ces dernières années.

-maliweb.net- C’est désormais acquis et presque inscrit dans les consciences des forces vives que la transition en cours va jouer aux prolongations. Et le président du regroupement politique Alliance citoyenne pour la République et la démocratie (ACRD), le leader du parti APR, l’ancien  ministre Oumar Ibrahima Touré confiait récemment que cette transition doit rallonger avec trois 3 à 6 mois.

Pour certains  inconditionnels soutiens des autorités de transition, il faut envisager un à deux ans supplémentaires pour se donner le temps de grandes réformes avant d’aller aux élections. Ce qui veut dire que les autorités en place veulent se donner le temps nécessaire avant d’organiser les élections. Cette volonté cache mal un calcul politique stratégique : celui de voir le prochain pouvoir échoir dans des mains de leaders nouveaux pouvant rompre avec le  récent système de gouvernance.

Car, dans la configuration politique actuelle, il est probable que dans les partis en mesure de se constituer en forces coalisées pour compter dans les prochaines batailles électorales, il y aura des émanations du régime IBK. Or, le pouvoir de transition ne voudrait pour rien au moment s’accommoder d’une résurrection diligente de la gouvernance IBK. Le gouvernement militaro-M5-RFP, les alliés tombeurs d’IBK ont-ils intérêts à remettre les clés du « nouveau Mali » à leurs adversaires politiques d’hier ? Rien n’est moins sûr. Comment le Colonel Assimi Goïta et son Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga vont-ils manœuvrer durant cette transition pour conduire progressivement à enterrer les traces de la gestion politique IBK ? C’est, en filigrane, l’une des  premières de la prolongation de cette période transitoire.

Pour l’atteinte de cet objectif, les prochaines réformes politico-institutionnelles seront décisives. Car, elles permettront d’œuvrer à voir l’émergence d’un pôle politique susceptible d’incarner cette rupture. Sauf que ces manœuvres ne seront point tâche aisée pour le pouvoir actuel, dans la mesure où il n’existe pas de génération spontanée en politique. Boubou SIDIBE /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Sangare Djeli, celui qui donne confiance sans discernement c’est certainement toi car tu es en train de chanter les eloges de ton farfelu Alpha Omar Konare tous les jours, ce pseudo-democrate qui a detruit le Mali, son armee et sa democratie. Quand a la situation actuelle, en effet Boua le ventru IBK qui est un pure produit d’AOK et les membres de tous ces regimes doivent disparatire de l’arene politique du Mali

    • Après deux quinquennats,tu parles encore de donner confiance à quelqu’un qui a fait librement le choix de se retirer de la vie politique malienne.
      ON APPRÉCIE PLUTÔT SON BILAN LARGEMENT POSITIF.
      Il a la confiance de l’Afrique toute entière confirmée par l’immortalisé de son vivant.
      Ça suffit largement.
      IL SE SERAIT PRÉSENTÉ EN 2013,IL N’Y AVAIT PERSONNE POUR LUI BARRER LA ROUTE.
      Que la scène politique soit dominée par son CHEF DE GOUVERNEMENT et son MINISTRE DES FINANCES après les deux quinquennats d’ATT est le signe d’un BILAN LARGEMENT POSITIF.
      POURQUOI SES OPPOSANTS LES PLUS FAROUCHES N’ONT PAS ÉTÉ AU DEVANT DE LA SCÈNE???
      Qu’on fasse le choix de celui qu’il a abandonné malgré ses avertissements contre celui qu’il a apprécié,qu’il ait piteusement échoué montre que si son successeur avait mis ses pas dans ses pas,le Mali ne serait pas dans cette situation.
      Son successeur a fait appel à IBK qu’il a puni et s’est lié à ses opposants.
      Un mauvais choix qui montre qu’on n’a pas écouté ALPHA OUMAR KONARÉ.
      Le résultat est le bilan laissé par ATT favorisant l’élection d’IBK au lieu de SOUMAILA CISSÉ.
      On vit actuellement les conséquences du refus de suivre les pas tracés par celui apprécié par toute l’Afrique et au delà.
      Mais des NAÏFS SANS DISCERNEMENT sont incapables de comprendre ainsi.
      Malheureusement ils sont MAJORITAIRES dans ce pays poussant à supporter des COLONELS incompétents.
      OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
      La lutte continue.

  2. Kinguiranke le dérangé
    On constate,dans tes commentaires,le réflet de ces maliens naïfs qui donnent leur confiance sans discernement.
    EN PLUS D’UNE ANNÉE DE GESTION DE L’ÉTAT,IL FAUT ÊTRE DÉRANGÉ POUR NE PAS CONSTATER UNE INCOMPÉTENCE AVÉRÉE DES COLONELS À MENER LE MALI À BON PORT.
    Le choix de BA NDAW,ensuite de CHOGUEL MAIGA,OSER choisir les membres du CNT,en prendre la PRÉSIDENCE expriment non seulement leur AMATEURISME,mais aussi et surtout leur SOIF DE POUVOIR.
    LES NAÏFS SONT TOUJOURS ENTRAIN DE REGRETTER LEURS CHOIX.
    Ceux qui supportent les COLONELS sont les mêmes qui ont supporté soit ATT,soit IBK.
    Dans quelques mois ,ils vont cracher sur eux comme ils l’ont fait à ATT et IBK.
    CHOGUEL MAIGA N’A T’IL PAS CRACHÉ SUR ATT ET IBK APRÈS LES AVOIR SOUTENU COMME IL EST ENTRAIN DE LE FAIRE AVEC LES COLONELS???
    CHOGUEL MAIGA et ses CAMARADES suivent leurs intérêts.
    Ils font partie de ceux qui en voulaient à IBK dans leurs luttes au sein du mouvement du 5 juin 2020.
    Ils n’ont jamais incarné L’ESPRIT DU M5-RFP.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Boua le venru IBK est l’enfant maudit de Sebenikoro, un MALANKOLON DEN qui a passe tout son temps a voler et a surfacturer avec la complicite de sa famille et de ses regimes, mort a son ame de voleur!

  4. … /… Rompre avec le système IBK, c’est aller dans la bâtardise en se drapant de fausses intentions car :
    > C’est IBK qui a créé l’OCLEI et le Pôle Économique, qui ne font que poursuivre son but de traquer les délinquants.
    > C’est IBK qui a refait notre armée quand nos soldats étaient en manque de tout, jusqu’au slip !
    > C’est IBK qui a construit des échangeurs en province, du jamais vu dans un pays francophone !
    > C’est IBK qui a augmenté les salaires des fonctionnaires maliens, toutes catégories confondues, de plus de 24%.
    > C’est IBK qui a construit plus de ponts (Kayes, Koulikoro), de routes, d’édifices publics et de logements sociaux au Mali.
    … /…Ceux qui parlent mal d’IBK n’ont qu’à se juger et ou juger leurs propres parents eux-mêmes.
    > Vive IBK, l’auguste béni !

  5. … Rompre avec le système IBK, c’est aller dans la bâtardise en se drapant de fausses intentions car :
    > C’est IBK qui a créé l’OCLEI et le Pôle Économique, qui ne font que poursuivre son but de traquer les délinquants.
    > C’est IBK qui a refait notre armée quand nos soldats étaient en manque de tout, jusqu’au slip !
    > C’est IBK qui a construit des échangeurs en province, du jamais vu dans un pays francophone !
    > C’est IBK qui a augmenté les salaires des fonctionnaires maliennes, toutes catégories, de plus de 24%.
    > C’est IBK qui a construit plus de ponts (Kayes, Koulikoro), de routes, d’édifices publics et de logements sociaux au Mali.
    Ceux qui parlent mal d’IBK n’ont qu’à se juger et ou juger leurs propres parents eux-mêmes.
    > Vive IBK, l’auguste béni !

  6. Rompre avec le système IBK, c’est aller dans la bâtardise en se drapant de fausses intentions car :
    > C’est IBK qui a créé l’OCLEI et le Pôle Économique, qui ne font que poursuivre son but de traquer les délinquants.
    > C’est IBK qui a refait notre armée quand nos soldats étaient en manque de tout, jusqu’au slip !
    > C’est IBK qui a construit des échangeurs en province, du jamais vu dans un pays francophone !
    > C’est IBK qui a augmenté les salaires des fonctionnaires maliennes, toutes catégories, de plus de 24%.
    > C’est IBK qui construit plus de ponts (Kayes, Koulikoro), de routes, d’édifices publics et de logements sociaux au Mali.
    Ceux qui parlent mal d’IBK n’ont qu’à se juger et ou juger leurs propres parents eux-mêmes.
    > Vive IBK, l’auguste béni !

  7. Sangare Djeli contrairement a ton maitre Alpha Omar Konare, Assimi est un vrai Malien, Choguel est un vrai Malien, Wague est un vrai Malien, Camara est un vrai Malien, etc, laisser le temps a ces patriotes pour nettoyer et rendre le Mali a des patriotes et pas a des apatrides, surfactureurs et voleurs de denier public du defunt regime du MALANKOLON DEN Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba, un pure produit de l’ADEMA d’Alpha Omar Konare avec sa production indigne et sans vertu des premiers fonctionnaires milliardaires au Mali!

  8. LA PLACE DE CE ASSIMI ET SA BANDE C’EST LE FRONT. MACRON L’A DIT ET REPETE, C’EST A L’ARMEE MALIENNE D’OCCUPER LE TERRAIN ET NON BARKANE. LE PAYS EST OCCUPE DE TOUS LES COTES ET LA SITUATION S’EST EMPIRE DEPUIS LE DEPART DE IBK. ON NE VOIT AUCUN CHANGEMENT DANS LA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LES TERROISTES.

  9. If Transitional Government manage to close loopholes that allowed IBK government to have been insatiably greedy with corruption with impunity thereof is fulfillment of much needed change in governance for Mali. In addition, anti- corruption office should be established that is not under authority of elected president but is elected by people plus is accountable to 7 person board elected by people consisting primarily qualified citizens plus 2 people from in office presidential government. Official leading corruption office should be held to set of laws when investigating corruption plus may investigate any government office for corruption without having cause.
    This give freedom to Malian government to alter management of governance to fit circumstance but prevent creation of loopholes for corruption with impunity sake as was common under cocaine addict IBK government.
    It is obvious IBK government cause injury that is ongoing plus at best for now may only be contained but not ended as needed. That condition alone proof some decisions need be made to create effective checks plus balances that will not allow loopholes that IBK government created that made corrupt officials wealthy as they drove Mali toward genocide that is well within decade of murdering common Malian plus those political class members plus their family members. That kind of governance among Negroid Muslims governing Mali must stop now or you all embrace irrevocable genocide plus have proven to be stupid beyond belief. We are not that stupid but we are gullible plus somewhat naive when we hold to foreign religions plus world know it plus treat us as so.
    Break yoke of psychological slavery that becomes physical slavery when we embrace ways of foreign religions above ways of what is in our changing best interest. This is what world developed nations do but do not say.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  10. Il faut absolument finir avec ce système IBK qui n’est qu’une exacerbation du système Moussa TRAORE, rien n’a changé en terme de façon de gouverner depuis 1968, le système s’est reproduit en allant crescendo jusqu’à nos jours. Il faut absolument nettoyer en profondeur, mais nous avons comme l’impression que ce travail titanesque ne serait pas possible d’être finalisé, ainsi dès que cette junte tournera le dos très prochainement les vieux dinosaures reprendrons de plus belle leur manière machiavélique et le pays ira cette fois-ci dans un naufrage irréversible. N’oublions pas qu’il est plus facile de détruire que de construire, cela est sans aucune équivoque. Notre pays a encore beaucoup de jours devant lui quant à la prise de conscience généralisée des cadres dont les plus avertis sont de plus en plus rares, nous sommes dans le rêve malien

  11. jonden kinguiranke, i baa biè ; i faa foro . n bè wuludoso bila k’i baa’a jukè f’a ka jeeli fono. Dankaden ; chômeur !

  12. kinguiranke, i baa biè ; i faa foro . n bè wuludoso bila k’i baa’a jjukè f’a ka jeeli fono. Dankaden ; chômeur !

  13. Assimi est un Malien, Choguel est un Malien, Wague est un Malien, Camara est un Malien, etc, laisser le temps a ces patriotes pour nettoyer et rendre le Mali a des patriotes et pas a des apatrides, surfactureurs et voleurs de denier public du defunt regime du MALANKOLON DEN Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba

  14. Heureusement que le monde civilisé est présent pour tirer les oreilles des usurpateurs. Que cela vous plaise ou non, vous tiendrez ces élections aux dates prévues et vous libérerez le plancher. Vous ne pouvez pas nous perturber impunément á chaque fois des coups d’état sous prétexte que la solution qui passe par les urnes ne vous convient pas. Les autres résolvent leur différends dans ce système et cadre de choix des dirigeants, que cela soit clair soit claire une fois pour toute. Ne pas respecter et piétiner nos lois, c’est notre propre façon d’être, mais de vouloir être dans des ensembles qui ont des règles et ne faire qu’à sa tête est totalement suicidaire. On nous a traité de tous les maux quand on a qualifié ce coup d’état de stupidité en l’état du pays à cette époque, et nous voici aujourd’hui dans le plus profond des abîmes. Pendant ce temps, on fait croire au peuple à un prétendu combat contre le désordre financier.

  15. Il ne s’agit pas de changer d’hommes politiques,de gestions politiques,mais de SYSTÈME POLITIQUE.
    Ça se fait de deux manières:
    1-On convoque une CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE pendant laquelle le PEUPLE MALIEN,incarné par des PERSONNALITÉS,des ORGANISATIONS POLITIQUES,CIVILES ET SYNDICALES REPRÉSENTATIVES,décide de l’orientation à donner à la nation.
    2-Un candidat aux élections présidentielles fait de la REFONDATION DE L’ÉTAT sa ligne de conduite,s’il a la confiance du peuple.
    DANS LES DEUX CAS,C’EST LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE QUI EST RECHERCHÉE.
    Les ASSISES NATIONALES que s’apprête à organiser le gouvernement ne peut pas être SOUVERAIN du fait de l’absence des ORGANISATIONS POLITIQUES les plus REPRÉSENTATIVES du Mali.
    C’est le signe que ceux qui incarnent l’Etat,pendant cette transition, ne sont pas légitimes.
    Pendant la période de la transition les animateurs de l’Etat ne sont légitimes que si le gouvernement est INCLUSIF c’est à dire composé des ORGANISATIONS POLITIQUES,CIVILES et SYNDICALES REPRÉSENTATIVES de la nation et un ORGANE LÉGISLATIF REPRÉSENTATIF des mêmes organisations.
    Depuis leur COUP D’ÉTAT du 18 août 2020,les COLONELS sont entrain de faire perdre du temps à ce pays par leur incompétence à gérer l’Etat.
    ON NE PEUT RÉUSSIR À GÉRER UN PAYS SANS LES ORGANISATIONS POLITIQUES LES PLUS REPRÉSENTATIVES DU PAYS.
    Pendant la période de transition,il faut nécessairement un CONSENSUS NATIONAL puisque personne n’est légitime.
    Le M5-RFP et les COLONELS peuvent occuper les ministères stratégiques du gouvernement composé nécessairement des autres composantes des ORGANISATIONS POLITIQUES,CIVILES ET SYNDICALES REPRÉSENTATIVES de la nation.
    Le M5-RFP et les COLONELS doivent être les guides pour réaliser le changement réclamé,mais ne doivent pas se considérer plus légitimes que les autres du fait de ne pas être élus.
    POUR ÊTRE GUIDE,IL FAUT SE METTRE AU DESSUS DES CONTINGENCES PARTISANES.
    Ça se traduit par un PRÉSIDENT DE LA TRANSITION ET UN CHEF DE GOUVERNEMENT APOLITIQUES.
    Ce qui n’est pas le cas du couple ASSIMI GOITA-CHOGUEL MAIGA d’où des tensions en cours.
    Elles sont justifiées par la PERSONNALITÉ de CHOGUEL MAIGA.
    Elle oblige,à juste titre, les autres organisations politiques à se méfier,surtout qu’elles ont été écartées et du gouvernement et du CNT.
    Ça donne l’impression d’une confiscation du pouvoir en cours confirmée par L’ENFERMEMENT d’un HOMME POLITIQUE MAJEUR sur un simple soupçon.
    Dans ce contexte la communauté internationale devient l’allié de la partie adverse des TENANTS DU POUVOIR.
    Elle doit aider à rétablir la légitimité au sommet de l’Etat par L’EXPRESSION DE LA SOUVERAINETÉ DU PEUPLE.
    Les COLONELS ayant échoué à créer le CONSENSUS NATIONAL indispensable,il faut s’atteler à créer les conditions de l’organisation d’une élection sincère et transparente.
    S’ils ne le permettent pas,ils doivent être chassés du pouvoir comme prévu par les textes de la CEDEAO librement acceptés.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • SANGARE’, SABALI! ON A VU ASSIMI SEUL NOMMER TOUS LES MEMBRES DU CNT SANS QUE PERSONNE NE BRONCHE! LE CHOIX DES MEMBRES DE LA CONFERENCE DONT VOUS PARLEZ SERA LA MEME CHOSE! IL FAUT DONC OUBLIER VOS STRATEGIES DE CONFISCATION DU POUVOIR POUR ALLER AUX URNES! CHOGUEL EST UN AVENTURIER ET LES COLONELS ONT DEMONTRE’ QU’ILS NE RESPECTENT PAS LA PAROLE DONNE’E! IL Y A DONC UN TRES GRAND PROBLEME DE CREDIBILITE’!!!! LA FRANCE, LA CEDEAO ET LE RESTE DE LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE SONT ENTRAIN DE DEFENDRE LE PEUPLE MALIEN CONTRE CERTAINS DE SES PROPRES FILS!

  16. Ce que nous demandons aux colonels est de remettre au peuple malien son pouvoir qu’ils tiennent a’ confisquer POUR TOUJOURS! De toutes les manieres les elections seront toujours conteste’es par les perdants! Ce que les colonels demandent peut facilement prendre 3 a’ 5 ans. CE QUI N’EST PAS ACCEPTABLE PARCE QU’ILS N’ONT AUCUN MANDAT DU PEUPLE! ILS ONT EGALEMENT DEMONTRE’ A’ QUELQUES REPRISES QU’ILS NE RESPECTENT PAS LA PAROLE DONNE’E! Maintenant, ils doivent cesser de dire qu’ils veulent ceci ou cela avant d’aller aux elections. C’EST UNE STRATEGIE DE CONFISCATION DU POUVOIR. CE QUI N’EST PAS ACCEPTABLE!!!
    ASSIMI MON FILS, SOYEZ PRAGMATIQUE ET REALISTE EN DEMANDANT A’ LA CEDEAO ET A’ LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE DE VOUS ACCOMPAGNER DANS L’ORGANISATION DES ELECTIONS DE FEVRIER 2022. Vous avez encore 5 mois pour trouver une personne de confiance que vous aiderez a’ etre elue. La personne peut meme s’engager discretement a’ vous laisser occuper le commandement des camps militaires. L’ESSENTIEL POUR NOTRE FASO ET POUR VOUS EST D’EVITER UNE CONFRONTATION AVEC LA COMMUNAUTE’ INTERNATIONALE. EVITEZ LES BATAILLES QUI SONT PERDUES D’AVANCE!
    BALL A’ TERRE ET ALLEZ DANS LE SENS DE L’APAISEMENT! IL FAUT PROCEDER A’ UN CHANGEMENT DE PREMIER MINISTRE! VOTRE ACTUEL PM A PERDU SA CREDIBILITE’ AUPRES DES GRANDS DECIDEURS ET DES VOISINS DU MALI! HE MUST GO! TROUVEZ UNE PERSONNALITE’ NEUTRE, SILENCIEUSE ET EFFICACE POUR FORMER UN GOUVERNEMENT DE TECHNOCRATES.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here