Projet d’appui aux réformes et aux élections au Mali : Le Japon finance à hauteur de 1,1 milliard de Fcfa non remboursable

0

Le Japon et le PNUD ont signé, le jeudi 9 décembre 2021, la note relative au financement du Projet d’appui aux réformes et aux élections au Mali (PAREM)-2021-2023, pour un montant de plus d’un milliard de Fcfa. C’était dans la salle de réunion du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, sous la présidence du secrétaire général du département, Abdoulaye Tounkara, en présence de l’ambassadeur du Japon, son excellence Daisuke Kuroki, ainsi que le représentant du PNUD, Joe Scheuer et d’autres personalités.

Cet accord de financement, d’un montant de 229 millions de Yen japonais, soit environ 1,1 milliard de FCFA, approuvé à Tokyo, s’inscrit dans le cadre de la coopération économique multilatérale non remboursable entre le Japon et le Mali. Conclu avec le PNUD à la demande du Gouvernement du Mali, ce don, composé principalement de moyens logistiques, notamment des automobiles et de gilets réfléchissants, vise à renforcer les capacités des organes actuels de gestion des élections au Mali et plus loin ceux qui seront issus des réformes de longue haleine en vue de les rendre plus efficaces, opérationnels, crédibles pour la collecte et le traitement des données des prochains scrutins.

Après avoir adressé ses sincères remerciements au gouvernement et au peuple ami du Japon pour l’appui constant qu’il n’a de cesse d’apporter au Mali depuis le début de la transition, et au PNUD pour leur soutien constant au gouvernement du Mali dans ses efforts de sortie de crise, à travers la conduite d’un processus électoral inclusif, le Secrétaire général du MAECI, Abdoulaye Tounkara, a fait savoir que l’objectif attendu de ce projet est d’assurer une coordination efficiente de l’aide multiforme des partenaires techniques internationaux afin d’appuyer les efforts des autorités de la transition dans la bonne conduite des différents processus politiques et électoraux. Plus loin, il a précisé qu’il s’agira donc pour le Mali, à travers ce partenariat, d’œuvrer à préserver les acquis et améliorer les conditions de l’organisation des élections.

Pour l’ambassadeur de Japon au Mali, Daisuke Kuroki, la volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics. Et des élections démocratiques, où tous les citoyens et citoyennes ayant le droit de vote ont l’opportunité d’élire leurs représentants et leaders, sont essentielles. « C’est réunir aussi, à n’en point douter, les conditions de la transparence des scrutins et de leur tenue conformément aux normes internationales en la matière», a-t-il souligné. Cependant, il dira que le geste de ce jour n’est qu’une action parmi une série des efforts passés et futurs afin d’être aux côtés du Mali dans l’organisation des élections. Évoquant les différents financements de 2007 à 2012, il a expliqué que ces appuis dénotent de la volonté des autorités japonaises de renforcer l’infrastructure pour la tenue réussie des échéances électorales.

Aux dires du représentant résident du PNUD au Mali, Joe Scheuer, les Nations Unies accompagnent beaucoup de gouvernement dans les activités d’élections, notamment le renforcement des capacités, les systèmes, les procédures et les lois, etc. Ainsi, il fera savoir que la mise en place de ce projet conjoint (PNUD, MINUSMA, ONU-Femmes) fait suite aux recommandations de la mission d’évaluation des besoins de l’ONU (NAM) déployée au Mali en février et mars 2021, en réponse à une requête des autorités de la transition. En effet, il a remercié le gouvernement japonais pour cette contribution très importante au processus électoral au Mali. « Cet appui dénote de la volonté des autorités japonaises d’œuvrer pour la promotion de la démocratie », a-t-il déclaré.

Ousmane Baba Dramé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here