Propositions du candidat Soumaïla Cissé : 8 868,4 milliards FCFA pour financer les cinq axes pour le Mali

9

Soumaila Cissé, le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » a présenté hier, lundi 9 juillet 2018, son projet de société dénommé « Ensemble restaurons l’espoir » devant la presse nationale, internationale et des centaines de citoyens maliens déterminés pour réaliser le changement. C’était dans la salle de conférence de l’Hôtel de l’Amitié Laïco, en présence de plusieurs personnalités et des membres de sa direction de campagne.

 

Après avoir rappelé des problèmes auxquels le Mali est confronté, l’Honorable Soumaila Cissé a rendu publiques les mesures qu’il a prises dans tous les cinq piliers de son programme qui sont : Restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État ; Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens ; Mettre l’État au service des populations ; Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due et Construire une économie performante et solidaire.

Le candidat de la plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » promet d’entreprendre plusieurs grandes actions dans  le 1er pilier de son programme

Dans le but de restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’Etat, le chef de file de l’Opposition républicaine et démocratique malienne promet dans un premier temps d’assurer la stabilité et la réconciliation nationales  tout en  mobilisant et remobilisant  les forces armées et de sécurités; de redéployer  l’Etat sur l’ensemble du territoire au service des citoyens, d’engageant  une lutte implacable contre les violations des droits de l’homme tout en œuvrant  pour la réconciliation nationale.

Dans un second temps, Soumaila Cissé estime qu’il faut consolider nos institutions pour bâtir une société basée sur la justice, le travail et le mérite. Pour atteindre cet objectif, il propose le renforcement de la démocratie ; le fonctionnement des institutions et le contrôle de l’action gouvernementale par le Parlement…

Pour pouvoir restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’Etat, le président et candidat de l’URD s’est engagé à entreprendre plusieurs actions dont  la création de Brigades d’Intervention Rapide (BIR), composées de soldats et de gendarmes maliens, déployées dans le Nord et le Centre du pays pour être plus réactifs face aux menaces et aux attaques ; l’amélioration du budget de l’armée et l’accélération de la réforme du secteur de la sécurité, en concertation avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; le renforcement de la gouvernance ; le renforcement de l’équipement militaire adapté aux types de menaces, la prise en compte des familles de ceux qui ont fait le sacrifice suprême.

Dans le cadre de  redéploiement de l’Etat sur l’ensemble  du territoire malien au service des citoyens, les mesures principales que Soumaila Cissé compte prendre sont, entre autres :  la mise en œuvre de manière diligente du processus Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR), prévu par l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale ; la mise en place d’un programme vigoureux de lutte contre le trafic de drogues, la circulation et la détention illégale d’armes ; la mise en œuvre d’un plan coordonné de redéploiement des forces armées et de sécurité au Nord et au Centre dans le cadre d’un plan global de sécurisation du territoire, en concertation étroite avec les forces partenaires…

Pilier 2 : Instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens

Le candidat Soumaila Cissé estime que le Mali ne mérite pas la division dont elle est victime aujourd’hui. Il reste plus que jamais convaincu de sa capacité d’instaurer la paix entre tous les fils de ce pays. Pour la réussite de ce combat, il promet d’abord un Etat à l’écoute de ses citoyens, cela en développant un dialogue social, constructif et apaisé; en instaurant un débat constructif avec les autorités coutumières et religieuses ; en garantissant une véritable liberté de presse malienne tout en révisant  du statut de l’ORTM pour lui assurer une plus grande indépendance et en renforçant  les moyens des médias publics pour mieux remplir leur mission de diffusion de la culture et des savoirs ; procéder à la réforme  institutionnelle du secteur en vue d’unifier et de renforcer la régulation, ainsi que l’élaboration de cahiers de charges associés aux autorisations accordées aux exploitants des services de communication ;  faciliter le meilleur accès des médias privés aux services publics et aux annonces publicitaires de l’État ; augmenter l’appui à la presse privée ; sécuriser  les journalistes dans l’exercice de leur métier.

Le candidat Soumaila Cissé promet d’associer aussi les Maliens de l’extérieur à la gestion du pays. Pour preuve, il leur donne l’opportunité d’être représentés à l’Assemblée nationale.

Le candidat a aussi fait des propositions concrètes sur la culture et le sport qui sont synonymes de l’Unité nationale, selon lui.

Pilier 3 : Mettre l’Etat au service des populations

Soumaila Cissé pense que notre système de santé est mauvais et promet de le réorganiser pour accroitre la qualité et l’offre de besoins. A ce point, il propose plusieurs mesures dont l’élimination des disparités régionales et amélioration des soins primaires avec comme objectifs : la médicalisation de tous les Centres de santé communautaires (Cscom) par le recrutement systématique des diplômés en médecine ;  l’équipement approprié des Cscom…

Le candidat Soumaila Cissé avance que les jeunes Maliens sont très brillants, mais le système éducatif est pauvre. Il  promet donc de le  renforcer.

Pilier   4 : Donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due dans la société malienne

A ce niveau, le président de l’Urd estime que les jeunes et les femmes maliennes ont trop souffert et pour mettre fin à leur vie infernale, il prend des engagements suivants, en faveur des jeunes : donner leurs chances aux jeunes ; mettre nos politiques au service de l’emploi ; développer la formation professionnelle ; donner une seconde chance aux jeunes qui le souhaitent. Pour sa bonne foi en vers cette couche, il promet 20% d’élus nationaux.

Soumaila Cissé prend aussi plusieurs engagements en faveur des femmes maliennes dont la promesse d’assurer leur promotion et leur implication dans la vie publique.

Pilier 5 : construire une économie performante et solidaire

L’ancien ministre de l’Economie et des finances et candidat Soumaila fait des propositions de poids pour le développement économique du Mali. Il propose de : construire une économie compétitive et créative d’emplois durables. Pour y parvenir, il promet de faire du secteur privé le moteur de la croissance. Aussi, le candidat précise dans son programme qu’il faut assurer le meilleur financement de l’économie ; la reconstruction et la modernisation du secteur bancaire ; la mise en place des politiques sectorielles d’accompagnement ; la modernisation du secteur des transports ; le renforcement et l’accessibilité de l’Energie…

Le coût estimé du programme proposé par l’Honorable Soumaila Cissé ressort à 7 310,1 milliards de FCFA soit 82,4 % du PIB de 2017 (8 868,4 milliards FCFA). A ses dires, par comparaison avec les programmes d’accélération de la croissance et de transformation structurelle en cours dans les pays voisins du Mali, ce chiffre se compare favorablement à ceux de ces pays où les ratios programme/PIB sont beaucoup plus élevés (178% du PIB au Benin, 227% du PIB au Burkina Faso, 178% du PIB au Niger qui a été financé par les partenaires publics et privés, 185% du PIB 2013 au Togo, et 99% du PIB 2013 au Sénégal)

Boureima Guindo

 

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir mes camarades
    Ensamble,nous pouvons donner une
    Chance a Soumi
    S’il arrive a sauve ce payes
    C’est la prierre de tous les malien
    Que alla sauve et protege le mali au diable qui nous menance

  2. Quel est ce programme présidentiel qui ne fait pas état du détail de la mobilisation des ressources. En plus on a un budget qui ne tient pas compte du fonctionnement, absence du volet santé (l’essentiel du budget du Mali est alloué à l’éducation et la santé, ce volet a t-il été oublié?), nous avons 84% du PIB alloué à l’investissement comme si le fonctionnement n’existait pas, quel est le processus d’allocation des ressources. Il prône une refonte du système bancaire, or l’UEMOA vient de mettre en oeuvre ( depuis le 01 janvier 2018) les dispositions de BALE II & BALE III, ce qui se fait de mieux dans le monde en matière bancaire et correspond aux normes internationales bancaires, alors qu’est ce que se Monsieur veut inventer. Il veut mettre en place une charte des PME-PMI alors que cette charte existe déjà, il suffisait de demander. Il veut mettre en place un système de financement des entreprises qui est déjà en oeuvre en ce moment. Je ne sais pas comment il a fait ce programme mais qu’il soit réaliste et mette sa base de données à jour. Je crois qu’il pourra avancer dans ce cas.

  3. comrades to put condition in nutshell is to acknowledge that Soumaila Cisse’ plus Ras Bath are both cleverly working to help incompetent IBK be reelected. Soumaila Cisse’ will receive very large bribe whereas Ras Bath have avoided year of imprisonment for violations of law plus will receive sizeable bribe. I would love to “hunt would would” you you interrogate both Soumaila Cissy plus Ras Bath about them deceiving citizens of Mali to knowingly plus intentionally assist IBK in hope that IBK be reelected.

    VOTE MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI JULY 29, 2018
    PATRIOTIC MOVEMENT PLATFORM FOR CHANGE

    VERY MUCH SINCERE,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

    • 😊SACRE KANKAN! …QUE PENSEZ VOUS DE VOTRE GENERAL BRUSQUEMENT CANDIDAT! …PAR QUELLE STRATEGIE MILITAIRE?….OU BIEN SUR ORDRE DE SES AMIS DE ST CYR, QUI L AURAIENT VOULU QUELQUE PART POUR FAIRE AVANCER UN PLAN A OPTION A B C D…. LA POLITIQUE N A RIEN A AVOIR AVEC LES SCIENCES EXACTES ET APPLIQUEES, …MOUSSA SINKO N A PAS DEMISSIONNE AVEC AU MOINS 5 AUTRES GENERAUX MAIS SEUL, CA DEMONTRE LA SOTISSE DE L HOMME, L EGOCENTRISME ET LE ONE MAN SHOW ISME DU BORNE! MALHEUREUSEMENT LES BRAVES COULOUBALY SONT TOUJOURS BORNES ET EGOCENTRISTES AUTANT LES HAIDARA CISSE REGROUPENT ET MANIPULENT!😊

  4. C’est une belle promesse de campagne, mais comment compte t-il mobiliser le coût de financement du programme proposé à hauteur de 7 310,1 Milliards de Fcfa soit 82,4 pourcents du PIB de 2017 ?
    Ce budget programme de 7 310,1 Milliards en 5 ans, ce qui fait une bagatelle de 1 462 Milliards de Fcfa par an comme ressource additionnelle au budget annuel actuel qui est de 2 000 Milliards de Fcfa.
    Le budget annuel global estimé sera de 3 462 Milliards de Fcfa par an sans l’aide budgétaire. Mon inquiétude dans ces montages financiers réside dans le bradage de nos ressources minières pour soutenir les promesses de campagne par des levés de fond auprès des partenaires financiers. La meilleure option (stratégie) est d’organiser l’administration fiscale (Douane: 1 300 Milliards de Fcfa par an, Impôts: 1 200 Milliards de Fcfa par an, Domaines: 500 Milliards de Fcfa) dans la collecte des fonds pour soutenir les projets de développement économique et social du pays. Qu’Allah bénisse le Mali. Amen!!!

  5. Je ne suis pas économiste. J’ai fait une effort pour comprendre sans savoir si ce que je vois à travers les chiffres serait bon pour le Mali. Nous maliens, nous soufrons de la qualité de nos journalistes. A regarder les tendances données sur les différents pays nous n’avons pas intérêt à ce que le ration soit à la hausse. Parce que cela veut dire qu’on s’endette de plus en plus. Donc nous compromettons de plus en plus l’avenir des générations futures. L’article devrait nous dire à quel niveau nous nous situons aujourd’hui pour mesurer l’impact du programme de Soumi. En tout cas je ne crois en aucun programme de cette vieille classe politique corrompue. Comme Ministre de l’Economie et des Finance de AOK, Soumi était celui qui pilotait les réformes structurelles avec les compréhensions/privatisations qui ont mis a genoux le pays et fait émerger une élite de fonctionnaires milliardaires dont lui même.

  6. Oui il faut chiffrer ce programme très cohérent et très ambitieux, mais il faut dire comment ce chiffre serait obtenu par le pouvoir exécutif du candidat Soumi afin de rassurer le contribuable malien qui souffre déjà trop et croupi sous le poids des impôts et taxes du pouvoir en place actuellement. C’est dommage qu’aucun membre de ce pouvoir ne puisse mettre en tête que ce contribuable souffre, on dirait que les membres de ce gouvernement sont issus de familles riches, alors qu’au Mali il n’y a pas cette famille qui soit riche, nous sommes tous pauvres au Mali depuis la nuit des temps. Il est temps et grand temps que ces hommes et femmes du pouvoir en place soient sensibles au cas des autres qui n’exercent pas le pouvoir et qui ne participent pas à la soupe du Président de République. Nous sommes sans équivoque dans l’œil du cyclone dont la force détruirait énormément de matériels au sein de l’environnement qui nous entoure.

  7. 😊😂👤CISSE KEH BORAH, FINYEH BORAH, CISSE KEH BORA NGALON BORAH! CISSE KEH BORAH SOUNYALI DAMINEH LA! CISSE KEH BORAH !…NI HAIDARA LA KAW FARALAKAN,…MALI TCHIII LA POOOH!…NGALON KERA TINYE YE👤😂😊
    😂😹….SALUTATIONS AUX COUSINS CISSE ET HAIDARA LES TRUANTS… 😹😂

  8. C’est une belle promesse de campagne, mais comment compte t-il mobiliser le coût de financement du programme proposé à hauteur de 7 310,1 Milliards de Fcfa soit 82,4 pourcents du PIB de 2017 ?
    Ce budget programme de 7 310,1 Milliards en 5 ans, ce qui fait une bagatelle de 1 462 Milliards de Fcfa par an comme ressource additionnelle au budget annuel actuel qui est de 2 000 Milliards de Fcfa.
    Le budget annuel global estimé sera de 3 462 Milliards de Fcfa par an sans l’aide budgétaire. Mon inquiétude dans ces montages financiers réside dans le bradage de nos ressources minières pour soutenir les promesses de campagne par des levés de fond auprès des partenaires économiques. La manière option est d’organiser l’administration fiscale (Douane: 1 300 Milliards de Fcfa par an, Impôts: 1 200 Milliards de Fcfa par an, Domaines: 500 Milliards de Fcfa) dans la collecte des fonds pour soutenir les projets de développement économique et social du pays. Qu’Allah bénisse le Mali. Amen!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here