Refondation et organe unique de gestion des élections : La politique de la chaise vide du Parena

6

Le Parti pour la renaissance nationale n’a pas participé à la réunion de lundi pour marquer son désaccord ou pour en bloquer le processus décisionnel.

En d’autres termes, le Parena  a pratiqué la politique de la chaise vide, qui selon l’écrivain  Jean-Bernard Vuillème « est un art qui consiste à se rendre présent par l’absence, afin d’être mieux craint ou respecté ».Tiébilé Dramé, son leader, craint que les assisses de la refondation et la création de l’organe unique de gestion des élections ne remettent en cause, par le jeu de la décision majoritaire, la tenue des élections dans les délais impartis. En refusant toute participation à la rencontre de lundi 6 septembre, il a refusé ipso facto toute solution de compromis. D’autant plus qu’il n’a voulu siéger jusqu’à ce qu’il ait obtenu gain de cause : sa proposition d’organe transitoire de gestion des élections. D’où le procès d’intention fait aux autorités de la transition de « préparer un chaos électoral ».

L’attitude du Parena a exacerbé de ce fait les désaccords entre ses conceptions et celles du gouvernement qu’il n’a cessé de tacler depuis ces derniers mois. Tout le sucre est cassé sur le dos d’une transition qui excelle dans « le cavalier seul » et dans « l’inaction ».  D’autres formations politiques vont-elles l’emboîter le pas en vue de provoquer l’échec des discussions en cours ?

Rupture manigancée ?

 Tiébilé Dramé certainement très affecté, mais très maître de lui. Les réformes n’ont pas fait l’objet d’une discussion sérieuse. Et les choses peuvent s’arranger, au prix d’une nette inflexion des dirigeants.

La rupture a-t-elle été manigancée de longue date ? Le Parena a vécu avant l’idée de refondation et d’organe unique de gestion des élections et pourra vivre après sa mise en sommeil. Autrement dit, Dramé a saisi l’occasion d’un désaccord passager ou durable pour espérer remodeler la refondation et l’organe unique de gestion des élections à sa convenance.

 

Fah

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. De toute façon même on va élection aujourd’hui parena récoltera que 0.1% inutil de casser la tête d’élection .

  2. Sangare Dejeli tu peux continuer a croire a tes petites conneries, amsi la verite est claire, tu es le seul qui fait la difference entre les calculs politiques et familaux de Tieblen Konare-Drame et Alpha Omar Konare, de toutes les facons la verite est simple, les deux Alpha ou Tieblen ont demontre leur incapacite de construire le Mali. Heureusement que le Mali va aller de l’avant sans les deux farfelus!

  3. Kinguiranke le dérangé
    Essaie de faire des efforts pour distinguer vie privée et vie publique.
    D’abord il faut t’apprendre,même si tu le sais faisant semblant de ne pas le savoir pour satisfaire ta haine,que quand TIEBILE DRAME était ministre sous ALPHA OUMAR KONARÉ,il n’était pas son beau fils,que le ministère occupé était tellement important qu’il s’agissait d’aider à développer les zones indiquées après la rébellion de 1990.
    TIEBILE DRAME a représenté son parti.
    Il n’avait rien à voir avec la famille d’ALPHA OUMAR KONARÉ.
    LE MINISTÈRE CRÉÉ INDIQUE LA VOLONTÉ DE L’ÉLU.
    Donc il n’y a pas de ministère farfelu.
    Ça dépend de la mission qu’on l’attribue.
    ALPHA OUMAR KONARÉ et TIEBILE DRAME sont des PERSONNALITÉS POLITIQUES différentes.
    PERSONNALITÉ,pas PERSONNE car il s’agit de la vision politique qui anime la personne.
    Le premier a montré à la face du monde son intelligence politique en créant un parti qu’il a installé sur tout le territoire national,qui l’a aidé à occuper la MAGISTRATURE SUPRÊME et surtout à l’exercer à la satisfaction de la grande majorité des maliens.
    Les grincheux incorrigibles étant très minoritaires dont kinguiranke le dérangé et ses semblables haineux.
    Le second a été un jeune agitateur très courageux,mais piètre politique car incapable de bâtir un grand parti politique,de rassembler les personnalités politiques autour de lui,obligé d’accompagner les présidents élus alors qu’il devrait être à leurs places.
    Quand on parle d’ALPHA OUMAR KONARÉ,il faut être dérangé pour citer son beau fils tant il a fait la politique au dessus des contingences personnelles.
    IL EST MÊME HAÏ POUR CELA.
    Lui a vraiment fait de la politique.
    C’est avant(la dictature militaire) et après lui que la politique a perdu sa noblesse pour devenir satisfaction individuelle.
    On comprend qu’il décide de se taire car on ne fait plus de politique,mais des réglements de compte pour mieux se placer à la recherche du gain facile et surtout satisfaire une HAINE INSATIABLE.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Sangare Djeli est-ce que tu oublies que le meme Tieblen Konare-Drame est le beau-fils du meme Alpha Omar Konare et son ancien Ministre des Terres Arides, seul Dieu sait ce que ce Ministere veut dire, le meme farfelu Alpha est celui qui a cree les focntionnaires milliardaires au Mali dont Boua le ventru IBK!

  5. Les anciens compagnons d’IBK ont décidé de faire le remake de 1997 c’est à dire combattre un HOMME au lieu de sa POLITIQUE ,sa GESTION DE L’ÉTAT.
    CHOGUEL MAIGA QUI FAISAIT PARTIE DES ÉLÉMENTS DE 1997 REMPLACE AUJOURD’HUI ALPHA OUMAR KONARÉ.
    On refuse d’adhérer à une idée du fait que ça vient de CHOGUEL MAIGA.
    Il en était de même pendant la présidence d’ALPHA OUMAR KONARÉ.
    On ne veut pas voir la tête de CHOGUEL MAIGA.
    On ne fait plus de la politique,mais la guerre.
    En 1997,c’est l’opposition qui a insisté pour la mise en place de l’organe unique pour ensuite se dérober après la mauvaise organisation des élections.
    En 2021 avant la nomination de CHOGUEL MAIGA toute la classe politique était d’accord pour L’ORGANE UNIQUE.
    Après sa nomination,les compagnons d’IBK se sont opposés à la tête desquels le PARENA.
    En 1997,on a agi pour illégitimer ALPHA OUMAR KONARÉ à la tête de l’Etat pour son deuxième quinquennat.
    Quand la HAINE se mêle à la politique,c’est la population qui en subit les conséquences.
    PARENA et autres n’arrêteront leur guerrilat haineux que si CHOGUEL MAIGA quitte la PRIMATURE comme exactement en 2002 quand ALPHA OUMAR KONARÉ a cédé le pouvoir,les guérillas ont cessé.
    Tout le monde s’est mis autour d’ATT prouvant à souhait qu’on ne fait pas la politique pour défendre les idées,mais pour empêcher “l’ennemi” de travailler.
    On sait maintenant que TIEBILE DRAME a combattu l’homme IBK pendant son premier quinquennat,non sa politique puiqu’il a continué à ses côtés malgré les dérapages qu’il a dénoncés en violation de l’accord de gouvernance qui lui a permis de rentrer dans le gouvernement.
    Il faut dire aussi que CHOGUEL MAIGA et MONTAGA TALL sont allés accompagner le CHEF DE FIL DE L’OPPOSITION feu SOUMAILA CISSÉ,non pas pour combattre la politique d’IBK,mais se venger de l’homme IBK.
    Les deux sont aujourd’hui au pouvoir pour constater ce qu’ils ont fait et à ALPHA OUMAR KONARÉ et à IBK c’est à dire attaquer LHOMME,non sa POLITIQUE.
    En ce sens les hommes politiques de 1991 donnent raison à la nouvelle génération qu’il faut se retirer.
    On veut encore faire le remake de 1997 en 2022 c’est à dire créer le désordre même si c’est possible d’organiser les élections en toute transparence.
    En 1997,après l’échec des élections législatives,les autres élections ont été bel et bien organisées à souhait.
    Mais comme l’objectif était de faire du mal à L’HOMME ALPHA OUMAR KONARÉ,l’opposition a refusé de participer en espérant le deligitimer à défaut de pouvoir le battre dans les URNES.
    Au lieu de bouder les assises nationales ou de refuser L’ORGANE UNIQUE,mieux vaut agir pour rendre possible l’inclusivité dans la formation du gouvernement après les assises nationales qui vont certainement proroger la durée de la transition.
    En faisant ainsi,on fait la politique,on ne combat pas un homme,on agit pour aider le MALI.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here