Régime d’IBK : Le pouvoir lance des signaux d’incapacités

101
Visite du président IBK à l’hôtel Radisson Blu

Depuis l’accession d’IBK au pouvoir, on assiste à des soulèvements voire des manifestations un peu partout au Mali pour exprimer la désapprobation face à la gestion actuelle du pays. Des conférences de presse en passant par les sit-in, des marches, des grèves, tous les moyens sont utilisés par les citoyens pour se faire entendre. Il ne se passe pas de semaine ou de mois sans qu’une association, une organisation ou un syndicat ne s’insurge contre la gestion chaotique du pays ou réclame ses droits, rien que ses droits qui se trouvent être bafoués quelque part. Le plus récent est la marche et le sit-in organisés par les travailleurs compressés du Mali pour revendiquer leurs droits qui s’élèvent à 41 milliards 900 millions de FCFA.

Ignorance ou refus de gérer les problèmes des citoyens ? De deux choses, l’une. Et s’il s’avère vrai que le pouvoir est réticent à prendre à bras le corps les desideratas des populations, on est alors pas loin du règne de l’anarchie dans le pays où tout le monde fera ce qu’il veut car voyant que ses droits sont piétinés par la puissance publique.

Le résultat de l’enquête de l’Afrobaromètre du samedi 24 octobre 2015 est sans équivoque: 67% des Maliens sondés sont d’accord avec les récentes grèves dans le pays dont celles généralement organisées par la principale centrale syndicale (Untm). Et toujours selon l’enquête, les Maliens estiment que le gouvernement peut faire face aux revendications syndicales.

En tout cas, il y a de quoi s’inquiéter. Le pays a connu, ces derniers temps, un certain nombre de mouvements de grève dont les deux grèves générales de l’Untm (Union nationale des travailleurs du Mali) d’août et d’octobre 2014, respectivement 48 heures et 72 heures. Des grèves partielles ont également été enregistrées dans les secteurs de la santé (48 heures en février 2014), de l’éducation (le secondaire puis le supérieur, toutes en février 2014), des mines (48 heures en novembre 2014) et des impôts (72 heures en juillet 2014). Le 30 octobre 2015, la marche de l’Union nationale des Sociétés des coopératives de producteurs de coton (UN-CSPC) fut annulée par les autorités. Cette marche était initiée pour exiger le renouvellement des instances de la base au sommet, conformément aux textes en vigueur, l’arrêt des travaux  et la dissolution de la Commission d’appel d’offres des intrants agricoles de la campagne 2016-2017 et surtout le paiement des ristournes sur les bénéfices de la vente du coton de la campagne 2014-2015. Le lundi 16 novembre 2015, le syndicat des travailleurs de Transrail a organisé à son siège une assemblée générale pour exiger la mise en œuvre du schéma institutionnel devant préserver l’intérêt des milliers de travailleurs.

Le 19 novembre dernier, les compressés du Mali ont effectué une marche et un sit-in pour exiger le paiement de leurs droits qui s’élèvent à 41 milliards 900 millions que l’Etat leur doit. « Le non respect du droit a toujours été source de violence », pouvait-on lire sur leurs banderoles au cours de ladite marche.

Ne parvenant plus à faire face aux paiements des frais de douane, d’intention à la DNCC(Direction nationale du commerce et de la concurrence) et d’assurance imposée sur eux pour  importer du ciment au Mali, l’Association des Importateurs et Revendeurs de Matériaux de Construction et de Ciment (AIRMAC), a décidé d’arrêter l’importation du ciment depuis le 21 novembre 2015. Si une solution idoine n’est pas rapidement trouvée à cette situation, les nombreux chantiers du pays seront aux arrêts. Surtout si l’on sait que l’usine de ciment du Mali ne produit que 1 ou 1,5 million de tonnes par an, alors que le pays utilise 3,5 million de tonnes de ciment par an au minimum.

Et pour ne rien arranger aux choses. Les Banques et Etablissements financiers du Mali sont en grogne depuis le 25 novembre 2015 pour protester contre l’arrestation «arbitraire» des agents de Banque. Une grève de 72 heures qui paralyse l’activité économique du pays.

Au delà de la classe politique, dont l’opposition qui ne rate pas d’occasions pour critiquer la mauvaise gestion du pays, une frange de la société civile, elle aussi, hausse le ton. A en croire le coordinateur du Réseau plaidoyer et lobbying (Rpl), Hamidou Traoré, les problèmes auxquels le Mali est confronté est dû à la mauvaise gouvernance et à la corruption. A cela s’ajoute l’insécurité galopante partout au Mali dont Bamako, la capitale.

Tous ces cas prouvent qu’IBK a du pain sur la planche et doit rapidement revoir sa copie pour prétendre à un deuxième mandant. En tout cas, les Maliens ne cachent plus leurs désarrois face à la gestion catastrophique des deux ans du pays.

Aguibou Sogodogo

 

 

PARTAGER

101 COMMENTAIRES

  1. MOGO tono té i diougou fa.quand l ebola a été circonscrit dans le pays vous n en avez jamais parlé. ce nest qu un exemple parmi d autres.on disait que ibk est incapable de resoudre le probleme du nord .quand le gouvernement a presenté son plan de paix on dit que cest un mauvais plan.Ils sont toujours negatifs quand il s agit d ibk.pourtant Tieblé Dramé a fui les élections presidentielles pour ensuite aller jeter des tracts quel genre d’opposant?vous perdez votre temps.

  2. Dites MERCI a IBK Mr. le journaliste car c’aurait ete le temps de AOK ou ATT vous seriez deja au “TROU”.

  3. « Régime d’IBK : Le pouvoir lance des signaux d’incapacités ».
    Plus les jours passent, plus je me rends compte que le journal le Républicain est un faux journal walaye !!! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Ce n’est pas le régime du président IBK qui présente des signaux de faiblesse.
    C’est ce journal LE REPUBLICAIN qui profite de la situation malheureuse du pays pour montrer au MALI son niveau de lâcheté. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Je me demande ce que cela vous coute d’être patriote pendant 10 jours et de penser à l’unité de pays. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁
    Pourquoi tant de haine et de mépris à l’égard du président de la République ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Si ce n’est pas de la lâcheté, je ne vois pas ce que cela peut être.
    Les attaques incessantes sont la force du faible. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. Ce journaliste est inculte.Toute la litanie de gréves citée n’a rien avoir avec la mauvaise gouvernance;on dirait plutôt que c’est le signe de la vitalité de la démocratie au Mali.Le Président IBK a hérité de tous ces avatars sociaux qu’il s’attèle à résoudre.

  5. Il me semble que la trève est finie !!! pour un come back le republicain fait très fort Evidenment les grèves st les barometres de l’etat d’un pays et le pouvoir se doit de les juguler c’est une de ses raisons d’etre ( mandat ) Un grand merçi a DAK et a Drame ( sphinx ) pour avoir fustigier la grève de nos banquiers Ou est passé le planteur de plume ds la plaie ? ds les meandres du système !!! sa plume il l’a trempe désormais ds du caviar

  6. TOTO ZAM si vous êtes en chômage ce n’est pas la faute à IBK, vas reprocher cela aux gens qui t’ont employé pour détracter. Ce sont vous des individus comme vous qui acceptent tout pour se faire de l’argent, même vendre son cul vous êtes capable de le faire. Si vous n’avez pas reçu votre dose de jouin d’aujourd’hui cela n’est pas la faute à IBK.

  7. Oh le troupeau d’âne en spectacle d’acharnement. Du courage c’est vos méchancetés qui font que chaque jour IBK ait plus de force. Personne n’est obligée d’aimer IBK, il faut lui laisser en paix. Ce sont nous les maliens conscients qui l’ont élu, pourquoi tout cela encore. Nous l’aimons malgré tout. Vive IBK !!!

  8. Si vos diffamations et méchancetés pouvaient quelque chose contre IBK il n’allait jamais être en vie jusqu’à être président du Mali, donc agacez-vous chers détracteurs, personne ne peut contre la volonté divine. IBK que Dieu vous protège de vos ennemis !!!!

  9. Aguibou, merci pour cet article qui prouve les signes avant coureurs d’une possible explosion sociale. Aussi vous aviez oublié de citer la gréve des banquiers. Voici , ce que j’en sais sur un millième pan de la gestion chaotique du Clown national. je vs recopie l’article que j’avais écrit hier a propos du bras de fer des Banquiers et l’un des plus prédateurs de l’économie nationale

    En résumant cette affaire, je dis simplement que l’escroc a été escroqué ! Demandez a ce ”petit monsieur de Cissé technologie”, comment il a pu escroquer l’état du Mali de 2009 à nos jours. A titre de d’informations, je vs signale que cet illettré a commencé ses activités en 2009 avec la bénédiction de Lobbo Traoré,l’ex prémière dame.
    -1ere affaire Hôpital Gabriel Touré sous la direction de l’ancien directeur Abdoulaye NENE Coulibaly sur recommandation de l’ancien ministre de la santé Omar Ibrahim touré dans un appel d’offres ” dirigé” où il engrange 225.000.000. cfa pour les matériels achetés à 40 millions cfa
    -2 affaire Hôpital du Point G avec le médecin colonel Fau où il gagne dans un appel ” dirigé” encore 375 millions de fca en livrant le” matériel occasion” que cet hôpital accepte
    – 3eme affaire Hôpital de kati, dans un appel d’offres” dirigé ” où il obtient près de 400 millions en livrant le matériel numérique en radiologie
    -4eme affaire, hôpital du mali sous la direction de l’actuel directeur Dr kANE ? Là, il ” donne” cadeau un système de numérisation mais se rattrape sur les films avec un montant de 140 millions cfa pour des films que l’on a à 20 millions cfa….cette période coïncide avec le départ de du Ministre Touré de la santé dans l’affaire du fonds mondial , qui a été remplacé par la Ministre Marie Madeleine Ba; cette dernière pour s’enrichir d’avantage obligea sa fille Awa de divorcer et l’a fait fiancer à ” cissé tech” comme on l’appelle. Ici, l’argent est tombé par sacs entiers avec la complicité de Lobbo Traoré.: construction des villas et des maisons , en guise de cadeau de mariage à sa propre fille, Madeleine lui a donnée 100 millions cfa pour qu’elle se débrouille selon l’expression consacrée.

    – 5eme affaire hôpital de Sikasso…..
    – 5 eme affaire hopital Somino dolo , achat de scanner à un 1 milliard 500 millions cfa( qui NE marche pas de nos jours) pour unprix Fob à 200 millions cfa
    – 6 eme affaire EBOLA où le ministre ignard de la santé Ousmane koné s’en fit plein les poches avec un marché de 8 milliards cfa où des sceaux à l’unité couta 60.000 cfa…..là aussi Le DFM, l’ancien DG de la DGMP , et l’actuel DG du tresor se sont donné à coeur joie pour piller le pays……même l’ancien premier ministre Mara a recu des documents accablants sur ce prédateur de l’economie malienne
    -7 em affaire , le fameux logiciel de gestion de AMO, où la mafia IBKIENNE est entée en action par le canal du beau frère national au ministère de la solidarité et du developpement qui fit passer un marché de près de 8 milliards cfa !!!le logiciel le plus cher d’afrique. A l’epoque, quand nous accusâmes SEKOU DIAkITE d’avoir acheté l’ancien à plus d’un milliard cfa…… celui-là alors!!! et le conseil de ministres approuvant le dit marché a cru devoir nous berner en disant ” compte tenu des difficultés de maintenance de l’ancien logiciel, il urgeait de payer un nouveau logiciel…..” que du bluff.
    Vous parlez de justice dans ce pays transformé en Etat voyou par IBK ?
    Vous parlez de l’independance de la justice dans un pays où l’escroquerie est étatisée?
    Vous parlez de justice dans un pays où on achète un avion Boeing sans facture…et même la ” poule ne lève pas de ses oeufs”
    Je vous informe mon cher DAK que la justice d’un pays voyou est au service de l’Etat voyou. p oint-Barre
    Répondre à zambougou toto
    Je suis d’accord
    Je ne suis pas d’accord
    2
    Cliquez si ce commentaire est une insulte
    avatar
    il ya 46 minutes

  10. On peut même dire que c’est à IBK que les fonctionnaires maliens et les militaires maliens peuvent dire Alhamdoulillah, parce que il a augmenté les salaires, les primes et amélioré les conditions de travail dans tous les domaines et sur tout l’étendue du territoire malien. Kankélétiki Iya fô Iya kai wa ini tié !!!!!!!!!!!!!!!

  11. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Monsieur Sogodogo,…

    C’est vous qui vous trompez complète dans votre conclusion … quand vous racontez …

    “Tous ces cas prouvent qu’IBK a du pain sur la planche et doit rapidement revoir sa copie pour prétendre à un deuxième mandant. “…. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Au contraire …. c’est plutôt le peuple malien qui a du pain sur la planche… et qui doit rapidement revoir sa copie… pour que IBK ne puisse prétendre à un deuxième mandant. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Ce n’est pas comme si ce vieux amateur …médiocre sans intégrité … imbus de sa personne … affamé de pouvoir et d’argent … a fait quelque chose qui n’était pas connu de son caractère par le peuple qui l’a élu … 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Vivement son second mandat … suivit de celui de Bilissi Karim .. pour que le citoyen malien lambda s’assume et comprenne la lourde responsabilité qu’est le privilège du vote … 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Moussa Âg,… Le Mali mérite ce que fait ou est reproché à IBK …. le peuple a vu le changement dans le candidat qui a joué le plus gros rôle politique au sommet de l’état durant les 20 ans en question… que tous les autres candidats réunis … 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    ALORS IL FAUT VIVRE LE CHANGEMENT … BIEN MÉRITÉ ….ET TANT SOUHAITÉ…. DU NÉPOTISME … A LA CORRUPTION …. EN PASSANT PAR LE VOL … L’IMPUNITÉ …. L’AMATEURISME ET L’IRRESPONSABILITÉ … 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  12. Monsieur le journaliste se baser sur les grèves des fonctionnaires pour te faire un article commercial tu n’as rien raconter parce que nous savons que dans tous les pays du monde les fonctionnaires font des grèves à forte raison la plupart de ces grèves sont basées sur des motifs qui étaient bien avant IBK, heureusement grâce à IBK beaucoup ont été retenus. Merci IBK !!!

  13. Si j’étais le président de la république « Hommage aux grandes personnalités innocentes qui ont été victimes des diffamations ou des mensonges des journalistes des médias privés inconscients de leur métier ». Je décrèterais une décision de faire arrêter tous les journalistes qui diffameront ou mentiront sans preuves sur les grandes personnalités à cause de l’argent soit par manipulation de l’opposition.

    • @ Soldat Raté ,
      Merci soldat, un peuple irresponsable qui a vu dans un ventru voleur un changement, quoi d’etonnant.
      Ils ont crié manden zonkeba non, donc qu’il s’enjaille dans la monarchie keita-maiga.

      SI TU MEURS POUR LA CAUSE DU MALI, TU N’AVAIS POINT DE RAISON DE NAITRE.
      NI I SARA MALI KILA, I SARA FOU.
      ***********************************************************
      Gloire perpetuel à KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumière.
      Vive le GANJISME, vive la science universelle !

  14. Merci mon frère il faut leur dire encore le vieux sage IBK est la volonté du DIEU, vous avez tout dit sur lui mais, une seule phrase « le chi-en aboie mais la caravane passe ».

  15. Le chien aboie mais la caravane passe. Vous oubliez qu’IBK a été élu avec un plébiscite 77,6% de voies, quoi que vous fassiez, vous ne pourrez rien faire contre lui. Mieux vaut que vous vous fermez.

  16. Mais tous les mots d’ordre de ces grèves sont antérieures au régime d’IBK, mais comme l’État c’est la continuité c’est normal qu’ils réclament à IBK parce que c’est lui qui est à la commande du pays. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation mon cher journaliste.

  17. “Tous ces cas prouvent qu’IBK a du pain sur la planche et doit rapidement revoir sa copie pour prétendre à un deuxième mandant.”

    Il doit déjà revoir sa copie pour… arriver à terminer celui-ci! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  18. Je pense que votre article est caduque mon cher journaliste. Le seul sujet qui peut être pris en considération c’est celui concernant l’AIRMAC.
    Sur ce sujet je pense que l’association sait à qui s’adresser. Il y a des responsables de ce secteurs auxquels ils faut s’adresser dans le but d’exposer les problèmes afin que des solutions soient trouvées et pour ça on n’a pas besoin de calomnier le président. Ne brûlons pas les étapes de grâce…

  19. Grâce aux différents médias existants, nous pouvons donc nous informer et nous faire notre propre opinion sur tel ou tel sujet, aussi bien au sujet de la vie politique que dans tout autre domaine.
    Les médias ont une influence sur le peuple, sur l’opinion publique.
    Le but de la propagande est donc bien de répandre des informations de telle manière que le récepteur à la fois l’agrée et soit dans l’incapacité de faire un autre choix à son sujet.
    Mais honnêtement dit IBK exécute bien son boulot de président dans la forme comme dans le fond.

  20. Les vrais corrompus de ce pays, on les a tous connus dans ce pays. Des gens qui ce sont appropriés des terres du pays sans aucune procédures et que leurs enfants continuent de vendre à coût de millions, on les connaît; ils ont acheté des résidences en Europe, on les connaît.
    IBK au moins achètent des avions et des armes qui servent le pays alors arrêtez d’emmerder le peuple avec vos sottises.

  21. La corruption était au coeur de la société malienne avant la prise du pouvoir par IBK et il tente tant bien que mal de rétablir l’équilibre. Arrêtons donc de crier à tout bout de champ corruption, corruption car ce journaliste même qui a écrit cet article est aussi corrompu sinon il n’aurait pas vu la vérité en face et la laisser pour écrire ces choses qu’on lui a dictées. Suivez mon regard. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  22. IBK est un président qui oeuvre pour le bien être de sa population.
    Pour cela il a réussi à avoir l’estime et la confiance de ses compatriotes.
    Nous les maliens sommes prêts à lui témoigner toute notre reconnaissance dans toutes ses entreprise.
    Merci président pour tout ce que vous faites pour les maliens.
    Vive la république…

  23. Cher Sogodogo,si vous n’avez vraiment rien à écrire,vous pouvez vous taire.
    Actuellement,les rapports de institutions internationales de la finance sont unanimes pour dire que les voyants sont au vert actuellement au Mali.Et je vous informe que ce que vous dites quant aux mécontentements de la population,ce n’est que du mensonge grossier.
    Alors,allez chercher autre chose pour venir nous raconter car IBK est en phase avec son peuple.
    Vive IBK.

  24. Dans ce cas, les médias peuvent avoir un rôle très dangereux. Ces méthodes sont aussi appelées « bourrage de crâne »
    Ces mecs disent de la merde pourtant le peuple connait les bienfaits de IBK.
    Alors qu’ils disent ce qu’ils veulent .Le peuple s’en fou.
    Nous on ne suit que IBK car il est la solution du mali.

  25. Je pense que ce journaliste est un oiseau de mauvaise augure car dans tous les pays il y a des dettes intérieures et les responsables syndicaux en collaboration avec le gouvernement arrive à trouver des solutions pacifiques. Donc pourquoi au lieu d’inciter les responsables syndicaux à engager des discussions avec les autorités plutôt que de les inciter à la révolte.
    La violence ne permet pas d’avoir des solutions durables alors le dialogue et rien que le dialogue en toutes circonstances c’est ce que je demande à mes concitoyens.

  26. Le président de la république est le premier responsable des affaires du pays certes. Mais il ne peut être partout en même dans, c’est pourquoi chaque secteur de la vie socio-économique a des institutions et des responsables. De ce fait s’il s”avère que pour un petit problème par-ci on va acculer le chef de l’état avec des arguments peu convaincantes là j’en suis vraiment désolé.
    Il faut que les journalistes maliens et les politiques aient une attitude plus responsable car le président est le recours quand l’autorité de tutelle n’a pas su trouver les solutions idoines pour résoudre le problème à l’origine de la discorde.

  27. Le véritable problème avec ses journalistes véreux,c’est qu’ils sont tellement malhonnêtes qu’ils ne peuvent même pas apprécier les effort des autres.
    nous savons tous que le Président IBK travaille beaucoup dans le sens du bien être de ses compatriotes.Et c’est pour cette raison que nous sommes prêts à le soutenir dans toutes ses actions pour le bien du Mali.
    Vive la république;vive le IBK…

  28. Mon cher sogodogo pouvez vous nous montrer la société civile qui hausse le ton?
    Tous les citoyens de ce pays sont en phase avec les autorités pour offrir des jours plus meilleurs à notre pays. De grâce donc veuillez ne pas nous détourner de cet élan.
    Le bilan des activités des deux ans de IBK a été fait aux yeux de tous donc on ne crois plus à vos diffamations qui vous conduisent à votre perte.

  29. L’information n’a plus de frontière, nous pouvons donc sans cesse enrichir notre savoir et réagir. Mais l’information peut parfois être diffusée de façon néfaste. Cette fameuse expression : « Trop d’information tue l’information »
    C’est le cas dans notre pays des médias républicain qui utilisent selon eux la liberté d’expression pour toujours accuser à tort IBK dans l’exercice de ses fonctions c’est à dire pour le bien être du Mali .
    Et Encore pendant cet état d’urgence signalé ces journaux continus leurs œuvres diabolique pour soulever la population .
    Cher Malien et Malienne notre président en en déjà l’exemple même de la compassion et de la paix ,alors ne prêtons pas attention à leurs articles et éclairons la population sur la vérité des médias .De cette façon nous pouvons emmener le Mali dans la stabilité sociale c’est cela notre rôle de citoyen malien .
    VIVE IBK ET VIVE LA PAIX

  30. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’a dit aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne.

  31. Vous pouvez toujours continuer à raconter des sottises sur le Président IBK.
    Lui il ne vous écoutera jamais car il est occupé à travailler pour le bien de ses compatriotes.Pour atteindre ce but,il consent d’énormes sacrifices pour y arriver.
    Merci Président et vive le mali.

  32. Je ne me lasserai jamais de le dire et redire haut et fort, IBK a hérité d’un pays à bout de souffle que ce soit économiquement, politiquement et tant d’autre. Les prédécesseurs d’IBK ont mal géré le pays, leurs modes de gouvernance étaient à la pointe de la corruption, de l’impunité. Evidement le pays a fini par sombrer dans une crise sans antécédent. IBK n’est pas le fautif mais il est élu pour trouver une suite favorable aux maux de notre patrie.

  33. “En tout cas, il y a de quoi s’inquiéter. Le pays a connu, ces derniers temps, un certain nombre de mouvements de grève dont les deux grèves générales de l’Untm (Union nationale des travailleurs du Mali) d’août et d’octobre 2014, respectivement 48 heures et 72 heures. Des grèves partielles ont également été enregistrées dans les secteurs de la santé (48 heures en février 2014), de l’éducation (le secondaire puis le supérieur, toutes en février 2014), des mines (48 heures en novembre 2014) et des impôts (72 heures en juillet 2014).” 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    Nous sommes en 2015 et par conséquent s’il n’y avait pas eu d’avancées ont l’aurait déjà su. Alors cher journaliste trouver d’autres sujets pour créer la polémique car ceux là ne tiennent plus debout.
    IBK ne bat tant bien que mal d’offrir des institutions fortes au pays afin qu’il puisse avancer donc de grâce on a mieux à faire!

  34. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours vérace puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  35. Les journalistes maliens ont vraiment failli à leur mission.
    Tout bon journaliste soucieux de l’éthique et de la déontologie se donne comme devoir de travailler dans le sens de l’information vraie,l’apaisement,la sensibilisation et surtout l’accompagnement.
    Mais nos journaleux sont plutôt des spécialistes dans la désinformation,l’incitation à la haine et surtout les injures contre le président IBK et son entourage.Quelle types de formation ont ils eue? 😆 😆 😆 🙄 🙄
    Ils sont vraiment la honte de la presse malienne. 😆 😆 😆

  36. IBK a toujours tenir sa promesse cela ne sera pas la première fois. Il a besoin simplement d’être soutenir par sa population dans tous ses actes. Les maliens doivent former une barre de fer d’acier derrière IBK et son régime, car l’avenir du Mali repose dans les creux de ses mains qui ouvre les portes d’un grand destin.

  37. Dans tous les pays du monde, les grèves sont permit car ces par les grèves que le peuple montre sa position pour une cause bien déterminé. La gérance du pays est de plus en plus bonne. Les grévistes réclament des droits qui existent depuis les régimes passés, le régime en place n’est pas le fautif.

  38. 100% des maliens peuvent être d’accord avec les revendications syndicales parce qu”elles nous concernent tous mais ce n”est pas une raison pour que des journalistes véreux de ton espèce en profite pour transmettre leurs opinions politiques. Je pense qu’il faut faire des analyses objectives et faire des requêtes pour une amélioration de la situation plutôt que de pousser le peuple au désordre; c’est irresponsable de votre part.

  39. Si nous ne lisons pas les journaux républicains nous ne sommes pas informés , et si nous les lisons nous sommes mal informés.Ces journaux salissent la réputation de IBK pourtant tout ce qu’ils affirment n’est que contraire de ce qu’il est et de ce qu’il fait.
    le mali est fier de lui pour tous ce qu’il fait pour le Mali.

  40. Mais de nos jours, surtout sous le régime d’IBK, les opposants sont devenus de mauvaise foi. Elles mettent tout en n’œuvre dans le seul cadre de porter atteinte au régime en place pour ensuite y tirer profit. La défaite du régime au pouvoir est une défaite générale, toutes les souches et sensibilités actifs ou inactifs du pays sera plus ou moins touchées par toute crise existentielle. L’UNTM doit faire très attention à l’opposition malienne, car elle n’inspire plus confiance.

  41. Cher journaliste,je vous informe que ce qui entraîne en ce moment tous ces mouvements de grève est un phénomène dont IBK a hérité des pouvoirs qui sont passés avant le sien.
    Mais étant donné qu’il est un président qui aime son président,il a pris l’engagement d’y trouver une solution.
    Alors si vous ne pouvez pas l’accompagner dans cette tâche,vous feriez mieux de la boucler… 😆 😆 😆

  42. Cela n’a pas débuté sous le régime d’IBK, depuis très longtemps la population consomme cette idéologie. La mauvaise gérance des régimes passés à le plus pousser la population malienne à ne plus faire confiance aux politiques. Le régime d’IBK est un régime très diversifié en particulier sur le plan religieux, car les religieux ont joué un rôle très important dans l’élection d’IBK à la magistrature suprême.

  43. La presse malienne est tombée plus bas que la poussière à tel enseigne qu’elle perd sa valeur .
    Pourquoi accuser IBK durant leur problème économique pourtant certains reportage affirment que la population malienne trouve que la situation économique du mali est bien stable malgré certaines turbulence

  44. Ce n’est pas une faiblesse des politiques, l’idéologie religieuse au Mali occupe une très grande considération dans le mode vie malienne. Je pense que les leaders religieux et les politique doivent travailler ensemble pour le bien n’être de la population.

  45. Dans tous les pays du monde la voie des religieux à de valeur que celui des politique. La politique depuis fort longtemps est considérée par les populations comme un moyen de dupe, de manipulation de la part de ceux qui l’exercent.

  46. Les combats de l’opposition ne doit pas être les combats de l’UNTM. Certes “il est clair que tout ce qui porte atteinte aux valeurs démocratiques concerne les travailleurs” L’UNTM peut défendre sa cause personnelle et elle sera plus considérer que l’opposition. L’opposition se sert de l’UNTM, il ne faut pas qu’il soit naïf.

  47. Un pays qui se veut développé traverse des problèmes et cela ne veut pas dire que c’est la fin du monde.
    Les problèmes du mali n’ont pas commencé en 2013 et donc il faut être indulgent et écrire dans le sens de l’apaisement et non de pousser les gens à la révolte. Le Mali n’a pas besoin de troubles actuellement. Tous les problèmes sont sérieux cependant il y a des priorités. Je demande à mes concitoyens de faire une trêve sociale car les ennemis du pays sont là et cherchent des occasions pour semer le désordre.
    Ne leur donnons pas l’occasion au risque de regretter. TOUS UNIS POUR LE MALI!

  48. Cher journaliste de piètre qualité,vraisemblablement vous ne vivez pas au Mali.Ou bien si vous vivez vraiment dans notre pays c’est que vous un malhonnête de la pire espèce.
    Mais même si c’est le cas,vous pouvez garder le silence pour ne pas sortir de sottises car ce que vous dites dans votre article n’est pas plus mieux que le silence. 😆 😆 😆

  49. De quelle gestion catastrophique parle ce journaliste?
    Où étais- tu quand on faisait le bilan des 2 ans de IBK au pouvoir?
    Pour ton info IBK a déjà en 2 ans honoré 36% de sa promesse en termes d’emplois; dans le domaine de l’électricité, il y a des avancées. Informe toi au lieu de nous faire reculer.

  50. Sogodogo toi tu vis sur quelle planète? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Le Mali avance et toi tu parles toujours des sujets caduques. Ce sont des choses déjà dépassées et nous on en parles plus. Si tu viens de te réveiller nous on parle de développement 🙄 🙄 🙄 🙄
    Alors si tu n’as rien de nouveau pour nous distraire car tu es un guignole rendors toi 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  51. Oui, l’espoir est permis, parce que notre armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement. Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible.

  52. Les années passées par IBK au pouvoir ont été un combat de la paix et pour la stabilité du pays. Il est venu au pouvoir, trouvé le pays plongé dans un gouffre profond de crise. Il est venu trouver le pays dans une crise sans précédent. Il s’est battu et à obtenir en très peu de temps, la signature d’un accord de paix. Son combat de tous les jours s’oriente à présent vers la stabilité totale du pays.

  53. Finis les périodes où le Trésor Public s’était mué en mafia pour finalement payer les différents mandats. Le pays est liquide. Les salaires, récemment majorés, sont versés régulièrement, très tôt d’ailleurs.

  54. Des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.

  55. Pour la première fois au Mali, Les recettes budgétaires vont dépasser le cap des 1 000 milliards de FCFA en 2016. Il est également en train de faire des réalisations qui vont d’avantage booster l’économie. Il est en train de construire une maison pour les hôtes, il est en train de construire un grand Hôtel Sheraton, il est en train de rénover l’Assemblé Nationale, il est en train de construire une nouvelle salle d’honneur à l’aéroport international de Bamako-Sénou.

  56. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

  57. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.

  58. Pendant les deux ans d’IBK, il a fait des voyages fructueux qui ont rapporté des milliards au Mali, notamment son voyage en Chine. Son voyage de Maroc a permis la formation de plusieurs Imams au Maroc, pour ne citer que ceux-là. Sans compter ces nombreux projet qu’il a mis en place.

  59. Pour ton information Mr Sogodogo, le président IBK est un bâtisseur, l’homme de la situation malienne. Il est en train de conduire le Mali vers le sommet de l’honneur et de la gloire.

  60. En deux ans, il s’est battu pour armer nos forces républicaines. Il a commandé des équipements pour l’armée. Il a présenté lors de ses vœux de la fête de l’AID EL FITR fête, son brillant projet d’autoroute. Le reste est à venir, soyons juste patient.

  61. Elu à 77% par le peuple malien en 2013, le Président IBK a fêté les premiers deux ans de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, dans un climat de confiance et d’espoir de toute une Nation.
    Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.

  62. Vraiment la presse malienne est malade, malade des ces journalistes qui veulent toujours créer le désordre dans ce pays à tout pris mais cela n’arrivera certainement pas. Les secteurs d’activités que vous avez cités ont des autorités de tutelles respectives et de ce principe pourquoi ne pas plutôt les indexer que d’acculer toujours le président de la république. Ma déception pour les journalistes maliens s’en va grandissante de jours en jours.
    Changez un peu de mentalité et engager vous pour la construction et non pour la destruction. C’est seulement cela qui nous est profitable.

  63. L’accession d’IBK à la tête du pouvoir a coïncidé avec beaucoup de problème. Deux ans ne peuvent guère sauver le Mali. Donc, de grâce attendez la fin de son mandat pour pouvoir le critiquer.

  64. Il faut du temps pour sortir ce pays dans la crise, même cinq ans est insuffisant pour cela. Comme nous le savons tous notre pays est plongé dans ce trou cela fait au moins 20 ans. Donc, patience.

  65. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  66. Mr Aguibou je voudrais signifier une chose c’est que IBK n’est ni gérant de banques ni policier et donc si des faits sont reprochés à des gens et qu’ils ont été arrêtés vous accusez le président de la république soyons responsables car quand on n’a rien à dire sérieusement on se tait. Et c’est ce que vous devez faire. Vous taire pour le bonheur des maliens. Pffffffffffffffffffffffffffffffffff 😳 😳 😳 😳

  67. Je me demande comment est-ce qu’on peut en vouloir jusqu’à ce point à quelqu’un qui fait tout ce travail pour le MALI et les maliens, quelqu’un qui se donne corps et âme pour le développement de notre pays ? A ce que je vois c’est de la pure méchanceté !!!

  68. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  69. IBK est malheureusement très mal entourer, en âme et conscience c’est un bon président des maliens…

  70. Le seul point noir jusqu’ici perceptible, c’est la peur qui assaille les maliens, lesquels, tétanisés, ont du mal à voir tout ce qui est entrain de se faire sur le plan sécuritaire. Et pourtant, des efforts ont été faits avec Les attentats terroristes déjoués ici à Bamako, les magiques coups de filets réussis par nos forces de défense et de sécurité. Sur la question, le président de la république, fort de sa détermination, s’est engagé à relever notre armée afin d’en faire une vraie armée de métier, dopée aux plans moral, économique et social.
    Ne demandez jamais un bilan que vous souhaitez acceptable à des opposants ou à des gens qui voudraient voir tout s’écrouler, sinon, beaucoup a été fait et le meilleur est devant.
    Mr. le journaliste, racontez du bien sur la personne et la gouvernance de notre président.

  71. quoiqu’on dise, les salaires, bourses et autres charges sont régulièrement versés et dans le temps. Mieux, et selon des hauts cadres des milieux financier et économique, les finances publiques n’ont jamais aussi bien géré que ces temps-ci. En tout, cas ceux là qui opèrent dans le secteur des activités économiques ne diront pas le contraire. L’argent du contribuable n’est plus utilisé comme par le passé. Tous ceux qui s’aviseraient à contourner les principes rigoureux de gestion des ressources publiques l’apprendront à leur dépend. Le chef de l’Etat a donné des orientations claires et nettes pour le traitement des dossiers sans aucune interférence sur la justice qui n’a jamais libre que maintenant. Les diverses interpellations de ces derniers temps et tous ceux qui attendent de l’être, sur la question des détournements de fonds publics constituent* des avertissements.

  72. Cher journaliste au lieu de trouver toujours un défaut à IBK
    commencez plutôt à publier ses bonnes œuvres pour le bien-être de la nation.
    Bon courage à IBK

  73. En tout cas nous pouvons dire que le Mali a un avenir radieux
    avec les investissements et les financements c’est la reconstruction du mali qui est annoncé
    Vive un Mali émergent
    Vive un Mali uni et prospère
    Vive le Mali un et indivisible
    Vive un Mali de tous les maliens.

  74. Comme d’autres veulent nous dire le contraire, notre pays a sa part dans le budget que l’inde a octroyé à l’Afrique
    IBK, grâce à sa compétence a obtenu d’autres financements pour des secteurs clés

  75. Le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas de quoi se reprocher dans sa gestion des deniers publics. Tous les régimes qui se sont succèdés à la tête de ce pays, celui d’IBk est le meilleur après celui de Modibo Keïta. 💡 💡 😆 😆

  76. Mon cher journaliste, dites-moi ce que vous entendez pas signaux d’incapacité? Franchement je n’arrive pas à cerner cet article. Après tout ce qu’IBK a fait et continu de faire vous parlez de signaux d’incapacité. C’est vraiment déplorable. 💡 💡 😆 😆

  77. Manque de sérieux dans leurs écrits
    IBK est au travail pour le bien- être de ces compatriotes
    C’est à vous qu’il rendra compte plutôt à ses compatriotes qui lui voue une confiance totale

  78. Depuis son arrivée au pouvoir en Septembre 2013 Ibrahim Boubacar Keïta a déployé toute son énergie pour signer la paix pour son pays qui souffre de cette calamité depuis plus de deux ans. On a vu qu’il est parvenu à le faire. Il ne faut pas trop vouloir de lui, cher journaliste. 🙁 🙁 😀 😀 😀

  79. Le Président IBK a vu dans le grand rassemblement de ses compatriotes la saveur de l’amour de la Patrie. Il a vu dans ce moment de communion, la matérialisation de la Devise : « Un Peuple-Un But-Une Foi » ; la belle étoffe de notre nation métissée. C’est pourquoi il a exhorté ses compatriotes à ne pas laisser abîmer cette belle symbiose en nous hissant à la hauteur de notre humanisme d’antan.
    Ce cadre des Assises a été voulu et souhaité par l’ensemble du pays, car ce pays a connu un cataclysme majeur qui a ébranlé les fondements de la république ; la nation a subi l’humiliation la plus grave de son histoire. Dès lors, a martelé le Président IBK, il nous faut guérir le Mali ; mettre fin aux répétitions cycliques de crises ; fonder une paix durable pour un avenir prometteur pour nos enfants ; refonder l’État avec une authentique régionalisation, point du développement régional, tout en restant arrimé à l’âme nationale. Pour cela il invité ses compatriotes à bannir la violence pour que les champs fleurissent d’espérance au-dedans et au dehors

  80. Dans sa quête de ramener la paix et la quiétude, le régime, il faut le dire et à haute et intelligible, a réussi la prouesse de maintenir le cap économique. Les commentaires de l’UEMOA en font foi. L’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014. Qui dit mieux.

  81. C’est une honte pour la politique malienne des leaders qui ne reconnaissent jamais les faits
    Comment le peuple peut-il vous faire confiance en vous confiant ce pays
    JAMAIS
    L’opposition ES UNE GANGRÈNE pour notre pays

  82. Les maliens ne sont pas désemparés, ce sont certains opposants comme vous (Sogodogo) qui sont à la conquête de la déstabilisation du régime d’IBK. Et vous n’avez aucune affection pour ce pays, vous voulez tout simplement inciter à la haine et à la révolte. 😯 😯 😀 😀

  83. Les chantiers sont énormes sous IBK
    Et le peuple lui renouvellera sa confiance encore une fois de plus
    *IBK POUR UN MALI DEVELOPPE

  84. Certes, Ibrahim Boubacar Keïta a été élu avec un pourcentage du jamais vu et du jamais fait dans ce pays, avec plus de 77% des voix. Cette élection a, d’ailleurs, suscité de l’espoir chez beaucoup de maliens pour venir en aide à un pays qui était sur le point de connaître son déclin. On voyait tous en lui l’homme de la situation, après de gestions macabres des affaires publiques depuis 1968 jusqu’en 2012. En 2012, on a assisté à l’avènement d’une rébellion qui mit tout dans l’eau. C’est dans cette tendance qu’IBK a pris le pouvoir. Donc on ne peut pas se permettre de raconter de n’importe quoi sur sa gestion. 😀 😀 😛 😛

  85. L’opposition malienne a déjà étalé ses forces et faiblesses
    ce n’est la roublardise que peut-elle apporter à notre MALIBA
    IBK c’est du concret, celui qu’il faut pour relever le défis de l’émergence

  86. Depuis que le Mali est devenu un Etat souverain en 1960 (l’indépendance de presque tous les Etats francophones de l’Afrique de l’Ouest), hormis le régime actuel, on n’a pas connu de bonne gouvernance si ce n’est pas celle du père de l’indépendance, le parrain de l’OUA, Modibo Keïta. 😀 😀 💡 💡

  87. Le régime de Modibo Keïta est le meilleur de tous les régimes que le Mali a connu depuis l’indépendance jusqu’aujourd’hui. Sous la gestion du père de notre indépendance il n’y avait pas la corruption, le népotisme, le favoritisme, le détournement de deniers publics, j’en passe. Mais depuis l’avènement du coup d’Etat de 1968, le patriotisme à laisser la place à tous les maux mentionnés précédemment.
    Les maliens espèrent sur Ibrahim Boubacar Keïta pour relever le défi de la lutte contre tous ces maux.
    😀 😀 😛 😛

  88. Qu’IBK sauve le mali des mains de ces opposants malintentionnés.
    Comment peut-on tant en vouloir à son peuple.
    Les intérêts personnels ou la soif de pouvoir

  89. L’histoire du Mali est faite de beaucoup de régimes malhonnêtes. Du régime socialiste de Modibo Keïta jusqu’aux trois (3) régimes démocratiques en passant par le régime dictatorial du général Moussa Traoré, seuls les deux régimes Keïta semblent gagner la pari au détriment des régimes Moussa Traoré, Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré. 😛 😛 😯 😯

  90. Quand vous parlez des raisons de l’échec du président de la république, je me demande quel échec. Les maliens sont tous heureux avec la gestion des 2 ans d’IBK, si je peux le dire. Seulement l’insécurité grandissante nous secoue. 😛 😛 💡 💡 💡

  91. Encore de l’intox. IBK fait son possible pour mettre ce pays sur les rails et vous trouvez autre chose pour pourrir l’atmosphère avec vos fausses informations.
    Les dettes contractées sous le régime ATT seront réglées par IBK mais qu’ils sachent que ce n’est pas le moment

  92. L’armée est moralement requinquée à bloc. Les éléments des forces armées et de sécurité travaillent nuit et jour pour le bonheur et l’honneur du peuple malien conformément à leur serment de protection des personnes et leurs biens et la défense de l’intégrité du territoire. Malgré l’encerclement de notre pays par les forces du mal qui n’ont cessé de poser des actes néfastes, l’armée malienne tient bon. Le cap est fixé par le Président IBK qui a fait de l’amélioration des conditions de vie et de travail des forces armées et de sécurité la priorité des priorités. Au delà l’achat des équipements militaires, il faut noter l’adoption,
    Je ne voie pas en fin de compte ce que veulent ses journalistes…?

  93. Les avancées sont à hauteur de souhait. Aujourd’hui, deux ans après l’arrivée du Président Ibrahim Boubacar Keita, les maliens, ont eux-mêmes l’obligation morale de faire le bilan. Ce qui a été fait, et ce qui reste à faire. Nous évitant l’économie des réussites ou des échecs, le régime actuel sur le plan sécuritaire fait ce qu’il peut, en tout cas, mieux que ce qu’il a trouvé en venant aux affaires. Ceux qui voudraient encore évoquer la débâcle militaire de Kidal, doivent tout simplement de réfléchir par deux fois. Le Mali, ce jour là, n’a pas perdu Kidal.

    Deux ans après nous pouvons dire Dieu merci

  94. Le Président Ibrahim Boubacar a été élu à un score jamais réalisé au Mali avec plus de 77%. Avant lui, personne n’avait obtenu une marée humaine électorale. Peut-être, après lui, quelqu’un d’autre obtiendra difficilement un tel score de la part des maliens. Seulement, en guise de bilan à mi-parcours, c’est-à-dire, ce qu’il a réussi ou non au cours des deux ans passés à la tête de notre pays, la sagesse commande à la fois l’humilité et la retenue. Quoiqu’élu à un score jamais égalé ou plébiscité pour des amoureux de superlatifs, le Président Ibrahim Boubacar Keita, a hérité d’un pays anormal, un pays exsangue, un pays économiquement, socialement et financièrement à terre, des faits de l’invasion jihado-terroriste, de la gestion calamiteuse d’une junte ayant fait irruption sur la scène politique à la faveur de la gestion chaotique des affaires publiques d’un règne corrompu et mercantiliste. Pour ne rien perdre de vue, un pays réduit à sa plus petite expression où absolument tout est prioritaire.
    Soutenons le président IBK au lieu de lui apporter des critiques,
    Soutenir IBK ne veut dire que de soutenir l’avancement du pays.

  95. Un adage bamanan propre de chez nous au Mali, ne dit- il pas, que celui qui travaille sous la pluie, n’a aucune chance de se faire apprécier valablement ? Les deux ans du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à la tête du pays, sont à l’image de celui qui sue sous la pluie.

  96. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.
    Une chose est sure : c’est lorsqu’on fournit des efforts ensemble qu’il est important de prendre soin du suivis des travaux. Les maliens doivent accompagner le président dans ses difficiles tâches de la république.

  97. En réalité IBK fait son mieux, et comme on le dit, qui fait les choses en cachette fini par faire apparaitre par surprise.
    Si la crise malienne n’as pas connu un avancement envers un mauvais sens,
    C’est grâce à IBK,
    Si la confiance des partenaires financer ont regagné la confiance de réinvestir au Mali, c’est grâce à IBK,
    Si le Mali continue d’être respecté malgré toutes les grandes difficultés qu’il a connu, c’est grâce à IBK,
    En ce peu de temps, IBK a beaucoup fait pour cette nation, ce n’est pas facile de changer un pays d’un jour au l’an-demain.
    Il faut du temps pour que le Mali soit un pays envié comme il le faut. IBK par sa bonne leadership à pu produire des raccourcies pour que le malien puce s’épanouir.

  98. Tous ces signaux-avant coureures sont à l’actif du pilotage à vue du “Grand capitaine” IBK qui disait le seul maître à bord.
    Je pleure en voyant ces mouvements syndicaux qui se succedent les uns après les autres et qui ne demandent “QUE” leurs droits.

  99. Hé samakotiè Aguibou Sogodogo, est-ce IBK qui a décrété la compression de ceux qui réclament les 41 milliards? Peut être que tu n’es pas dans la même république que nous autres.
    La République vaincra.

    VIVE LA REPUBLIQUE

Comments are closed.