Rencontre hier entre la majorité et opposition : Au nom du Mali

5

Les deux parties ont décidé de la création d’un cadre global de concertation

L’image est plutôt rare. En effet, ce n’est pas tous les jours que les responsables de la majorité et de l’opposition se retrouvent autour d’une même table. Pourtant hier, les leaders de la Convention des partis politiques de la majorité présidentielle (CPMP) et ceux de l’opposition l’ont fait. Autour de ce qui les unis : le Mali.
En ces moments si particuliers pour notre pays, les  clivages politiques doivent passer au second au plan. C’est justement ce à quoi la classe politique s’est engagée hier dans l’après-midi au Centre international des conférences de Bamako à l’issue d’une rencontre destinée à « sauver le Mali d’abord ».
La délégation de la CPMP était conduite par son président Boulkassoum Haïdara (RPM) et celle de l’opposition était menée par Tiébilé Dramé (PARENA). La rencontre a réuni une cinquantaine d’hommes politiques.
Après une minute de silence observée en la mémoire de toutes les victimes du terrorisme, Boulkassoum Haïdara a indiqué que la réunion est une consultation voulue depuis quelques mois. « Le problème du Mali n’est pas celui d’une personne mais de toute une nation. Le débat doit quitter la rue », a-t-il ajouté.
Tiébilé Dramé a précisé qu’il conduisait la délégation de l’opposition, car le chef de file de celle-ci Soumaïla Cissé est en mission à l’étranger. Il a ensuite assuré que « l’opposition est venue dans les meilleures dispositions pour sauver le pays » et que les critiques de l’opposition « visent à amener la majorité à rectifier les tirs ».
Deux points étaient à l’ordre du jour de la rencontre : la paix et la sécurité. L’opposition voulait y ajouter un troisième, à savoir la question de la bonne gouvernance.
En réponse à cette proposition, la majorité a indiqué qu’elle tient à ne discuter que de la meilleure manière d’accompagner le processus de paix et des questions de sécurité.  L’opposition prête pour « l’examen du grand corps malade » a donc reçu une fin de non recevoir de la part de majorité qui demande un temps de préparation pour le diagnostic de la gouvernance avec « des arguments solides ».
Les deux parties ont convenu de la mise en place d’une commission chargée de coordonner les points à inscrire à l’ordre du jour des prochaines rencontres.
Ces malentendus dissipés, la rencontre s’est poursuivie avec la mise en place d’un cadre de concertation globale. « Il s’agit de rassurer l’opinion publique », a souligné Nancoma Keita, le secrétaire général du RPM. Sadou Diallo, le président du PDES a marqué son adhésion à la démarche tout en félicitant la Convention des partis de la majorité présidentielle pour son initiative.
Le président de l’ADEMA-PASJ, Tiémoko Sangaré, lui, estime que le fait de tenir cette première réunion est déjà une réussite en soi. D’autres intervenants comme Amadou Koïta (Parti socialiste pour le renouveau Yélen Koura) ont demandé de condamner d’une seule voix l’apologie du terrorisme par certains prêcheurs dans notre pays.
Le cadre ainsi défini consistera pour les deux parties à se réunir chaque fois que besoin est, avec à la clé un thème bien précis. Chaque partie désignera 12 présidents de partis constituant le cadre de veille. Mais ce chiffre et la régularité du rendez-vous attendent la validation des leaders des deux parties.

A. M. CISSE

VIAAMADOU M CISSÉ
SOURCEessor.ml
PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. “L’image est plutôt rare. En effet, ce n’est pas tous les jours que les responsables de la majorité et de l’opposition se retrouvent autour d’une même table.”

    Et pour cause: A chaque que ça lui est proposé, invariablement la majorité se dégonfle! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. “…The least important is what was said, next is how it was said, and the most important is who said it!”
    Le pape est plus important que Mahmoud Dicko car il est le chef religieux de plus d’un milliard de personnes!
    Il faut cesser de comparer des incomparables!!!!!!

  3. RENCONTRE ENTRE LES POLITICIENS QUI CONTROLENT LE POUVOIR EN CE MOMENT ET LES POLITICIENS QUI ONT CONTROLE' LE POUVOIR MAIS QUI NE LE CONTROLENT PLUS ET QUI SONT DEVENUS AIGRIS!

    Tout ce faux bruit vient du fait que ces politiciens n’ont aucun autre boulot!!!!! C’EST LA POLITIQUE LEUR… BOULOT!!!! ILS LA FONT 24 HEURES SUR 24!!!! ILS N’ONT RIEN D’AUTRE A’ FAIRE!!!!
    Dans les pays développe’s les politiciens qui quittent leurs fonctions politiques pour une raison ou une autre, vont faire des travaux importants dans des domaines autres que le domaine politique! Ils enseignent ou dirigent des compagnies privées!!!! Chez nous, ils font la politique jusqu’a’ leur mort!!!! Meme si la vision qu’il ont est TRES VIEILLE ET TRES DEPASSE’E, ils la maintiennent et tiennent a’ l’imposer aux jeunes generations!!!!! SEULE LA MORT LEUR FAIT QUITTER LE TERRAIN POLITIQUE!!!!!
    Ce sont toujours des interminables séminaires, des interminables débats, des campagnes présidentielles qui ne finissent jamais et la recherche permanente des postes ministériels et/ou ceux des grands directeurs.
    DO THEY CARE ABOUT MALI AND MALIAN PEOPLE? I DOUBT IT!!!! BE’ KO IYERE’!!!!! ILS SONT TOUS PRETS A’ VENDRE LE MALI AU PREMIER IDIOT ETRANGER QUI SE PRESENTE A’ LA PORTE!!!! LEUR ACHARNEMENT EST TOUJOURS CONTRE LEURS SEMBLABLES!!!!!
    OUKA BO ANKOUNA!!! OUNEGUE’ BOLEN’ DE’DON!!!!!!
    IBK A ETE’ ELU POUR UN MANDAT DE 5 ANS!!!!!!!!! VOUS LE LAISSEREZ GOUVERNER TRANQUILLEMENT!!!!!! TOUTE CETTE DISTRACTION QUE VOUS VOULEZ LUI IMPOSER, N’EST PAS BIEN POUR LE MALI!!!!! A’ DEFAUT DE L’AIDER, SHUT SHUT UP!!!!!! VOS DEBATS N’INTERESSENT PERSONNE!!!!!
    J’AIME MIEUX ECOUTER LA PETITE CISSE’ QUI PARLE D’ORANGE MALI QU’ECOUTER CES VIEUX POLITICIENS QUI N’ONT RIEN A’ FAIRE QUE BAVARDER!!!!!! LA PETITE CISSE’ PARLE D’UN SUJET TRES IMPORTANT ET ELLE VEUT UN CHANGEMENT QUI VA DANS LE SENS DE LA DEFENSE DES INTERETS DES MALIENNES ET DES MALIENS ORDINAIRES!!!! NOS POLITICIENS BAVARDS SE SONT DONNE’S COMME MISSION DE FABRIQUER DES STRATEGIES QUI LEUR PERMETTRONT DE FAIRE QUITTER IBK DU POUVOIR POUR LE REMPLACER!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!!!

  4. Quelle est la différence entre ce qu a dit Mahmoud Dicko et ce qu a dit le pape. Le pape a dit que la situation que nous vivons est dû à nous memes. A savoir la mauvaise utilisation des richesses du monde. Béchir ben Yahmed n a pas dit autre chose également dans le dernier jeune Afrique.

Comments are closed.