Transition au Mali: tractations en coulisse avant le sommet d’Accra

6

Un double sommet extraordinaire sur le Mali est prévu à Accra dimanche : une réunion des chefs d’États de la Cédeao va succéder à une rencontre des chefs d’États de l’UEMOA. Il sera question de la demande d’une transition de cinq ans formulée par la junte malienne qui a décidé de ne pas organiser comme prévu les élections fin février 2022.

Dans la ville d’Accra où les illuminations pour les fêtes de fin d’année sont encore visibles, des délégations commencent déjà à arriver pour le double sommet de ce dimanche 9 janvier. D’autres sont attendus. Par exemple un vol spécial a été affrété pour permettre à Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA d’assister aux sommets.

Et pour mieux affiner les tractations de dernière minute sur le dossier Mali, dès ce samedi des chefs d’État seront dans la capitale ghanéenne. Il y a par exemple l’ivoirien Alassane Dramane Ouatarra et le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

La fermeté de mise
D’après nos informations, pour le moment, l’unanimité se dégage pour dire un « non catégorique » à la proposition de la junte malienne de diriger une transition de cinq ans. « À tous les émissaires dépêchés par Bamako, nous avons été fermes », martèle un ministre d’un pays membre de la Cédéao. « Il faut prendre des décisions fortes », ajoute un autre interlocuteur.

Un train peut en cacher un autre. Il y a le cas malien, mais également le cas de la Guinée. Et si « nous ne sommes pas fermes vis-à-vis du Mali, cela va donner des idées aux putschistes guinéens », analyse un conseiller du président ghanéen Nana Akufo-Addo. Comme d’autres, ce dernier est plutôt favorable à la prise de mesures « fortes » pour contraindre la junte malienne à rapidement organiser un retour à une vie constitutionnelle normale.

SOURCE: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Maliens de tout bord, refusez toute concession avec la Cedeao a propos de l’organisation des elections en Fevrier 2022 dans la.mesure que tant que les puissances occidental avec ses vallets locaux continuerons de tuer, terrorriser les maliens, et l’afrique tant que la paix ne sera pas au rendezvous vous, PAS d’elections. Le francais Allassane Ouattara doit le savoir pour de bons. Les traitres africains a la solde de la France doit savoir que nous avions besoins de liberty de veritable independence et aucune menace ne saura vaincre notre determination. Basta

  2. Alassane Ouattara a le droit de forcer un 3 ème mandat non démocratique , la CEDAO laisse passer ! Alpha Konde tente la même chose sous le silence de la CEDAO qui veut empêcher les tombeurs d’ Alpha de créer les conditions d’ emergence des patriotes en politique ! Est ce que ces gens de la CEDAO sont crédibles ? Des dirigeants qui se soutiennent pour leurs intérêts personnels : ils créent des entreprises dans les pays africains comme cira au Mali pour pérenniser leur monopole du pouvoir ! Ces gens de la CDEAO sont les premiers ennemis des peuples de la CEDAO !

  3. Hélas on a plusieurs types de présidents dans la CDEAO et comment ils sont arriver au pouvoir et comment ils font pour rester au pouvoir. Certains présidents ont plus peurs des militaires que d’autres. Les présidents francophones ont plus peurs que les présidents anglophones. Ça va aller dans tous les sens…La Mauritanie est sortie donc ne pousser pas le Mali a sortir. La géopolitique en Afrique a changer et la nouvelle donne intègre la Russie, la Chine et l’Algérie, les choix sont multiples.

  4. Article bien pensée. Chaque pays en Afrique a ses spécificités internes, ceci créer depuis 1885 par la conférence de Berlin. Il ne peut y avoir une solution uniforme pour tous les pays encore moins avec les différents types de colonisateurs et de colonisation dont celle de la France en est le pire en ce 21eme siècle. Au Mali la sécurité et la paix prennent le dessus de toutes autres considérations. La parole restera a ce que les maliens decident de faire en priorité dans leur pays.

    • Quittez bon sang!la Mauritanie a préféré se concentrer sur l’Union du Maghreb arabe.le Mali va adhérer à quelle organisation?si les Maliens peuvent circuler dans les 14 autres pays sans visa c’est grâce à la CEDEAO.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here