Lutte contre la corruption : L’ambassadeur du Mali au Burkina Faso et son comptable en prison

1

Epinglés par le rapport 2019 du Végal, Amadou Soulalé, ambassadeur du Mali au Burkina Faso et son agent comptable ont été placés sous mandat de dépôt le vendredi dernier.

Amadou Soulalé, professeur d’enseignement secondaire, précédemment membre du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) pour avoir séjourné au Gabon comme enseignant, est inculpé « d’atteinte aux biens publics et délit de favoritisme”. Son co-inculpé n’est autre que son agent comptable, Sékou Diakité, contrôleur du trésor à la retraite. Ce dernier doit réponde de l’accusation d’“atteinte aux biens publics”. Ils séjournent tous les deux depuis le 13 novembre dernier à la Maison centrale d’arrêt.

Nommé ambassadeur du Mali auprès du Président du Faso en 2015 par IBK, M. Soulalé, président du parti Fama avait passé quelques jours de garde-à-vue au Pôle économique et financier de Bamako avec son comptable. Leur inculpation décidée par le juge du 9e cabinet du tribunal de grande instance de la Commune III chargé du Pôle économique, est consécutive à une vérification du Bureau du Vérificateur général sur les exercices 2015 et 2018. Ils sont accusés dans le rapport 2019, rendu public en début de ce mois, de détournement de 1,84 milliard de F CFA au détriment de l’Etat malien.

A. Dicko

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le vérificateur doit passer au peigne fin les marchés publics passés durant les 10 dernières années surtout les multiples marchés de prestations d’études et contrôle de travaux de ROUTES de Gré-à-Gré passés à certains bureaux d’études à coût de MILLIARDS , contre tous les textes législatives des marchés publics de la DGMP.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here