Présidentielle 2007 : Le FDR crie à un hold up électoral

0

Le Front pour la Démocratie et la République a animé un point de presse mardi dernier dans la salle Wa Kamissoko du Centre international de Conférence de Bamako. Pour les conférenciers, MM. Abdoul Traoré “ Diop ” et Toumani Djimé Diallo ont démontré avec des preuves à l’appui, la mascarade qui prépare le 29 avril prochain. Pour eux, tout est fin prêt pour la réélection du candidat Amadou Toumani Touré.

Pour donner d’amples informations aux médias sur les conditions d’organisation de la présidentielle du 29 avril, les animateurs du FDR ont tenu un point de presse afin de mettre à nu l’incapacité ou la fraude que le pays vivra le 29 avril prochain pour de la présidentielle de 2007. Pour les conférenciers, MM. Abdoul Traoré “ Diop ”, président de l’ADJ et Toumani Djimé Diallo, cadre du RPM, aucun préalable pour des élections transparentes, crédibles et apaisées n’est au rendez-vous de la présidentielle de cette année. Aujourd’hui, beaucoup d’électeurs savent que les dés sont pipés d’avance car tout un dispositif a été mis en place pour la réélection du candidat ATT. “ Je n’ai jamais vu, dans un Etat dit démocratique, que le président sortant, le Ministre chargé de l’organisation des élections, le Délégué général aux élections et le Chef du fichier électoral sont tous des militaires ” a souligné le Pr. Diop. Pour lui, le processus a perdu tout son sens. Aussi, les conférenciers ont mis l’accent sur la main mise du candidat ATT sur l’appareil d’Etat surtout les médias pour sa campagne électorale alors que constitutionnellement elle n’était pas ouverte. Ce qui fera dire le Pr. Diop que les autres candidats ont commencé leur campagne au moment où ATT avait fini.

Pour M. Toumani Djimé Diallo, il a axé son intervention sur le fichier électoral sur le site web de la DGE non verrouillé. Ce qui veut dire qu’à tout moment, ils peuvent apporter des changements. Aussi, parmi les huit candidats à la course, seul le candidat ATT a son slogan de campagne sur son bulletin de vote. Ce qui veut dire que sa campagne continue même dans les bureaux de vote. Aujourd’hui, le FDR appelle à la vigilance des électeurs et prend à témoins l’opinion nationale et internationale sur ce qui prépare au Mali en lieu et place de l’élection présidentielle.

Youssouf SANGARÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER