Concours national de journalisme sur le travail des enfants : Les quatre gagnants reçoivent leurs cadeaux

0

La petite salle de la Maison de la presse a servi de cadre le jeudi 21 juillet 2022 à la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours national des journalisme sur le travail des enfants organisé par le Bureau  Internationale du Travail (BIT) en partenariat avec la Cellule nationale de lutte contre le travail des enfants (CNLTE) et la Maison de la presse.

La cérémonie s’est déroulée, dans une atmosphère chaleureuse, en présence de plusieurs personnalités dont la représentante du BIT au Mali, Sophie De CONINCK, du Directeur de la Cellule nationale de lutte contre le travail des enfants, Amadou Thiam et le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté.

Lancé il y a quelques mois, le Concours national des journalistes sur le travail des enfants initié par le BIT visait à primer les meilleures productions en article de presse écrite, télé, image et bullet. C’est à la suite de cela, 4 journalistes de différentes catégories ont été sélectionnés et primés lors d’une cérémonie. Siaka Diamoutene de Maliweb.net a été déclaré lauréat de la catégorie presse écrite. Son prix était composé d’un ordinateur, un dictaphone, et une enveloppe de 200 000 FCFA.

Le prix de la catégorie reportage télé revient à Mohamed Dagnoko, de Médi1 TV. Il a reçu un trépied, un appareil photo et une enveloppe de 200 000 FCFA.

Le prix de Photo blog est attribué à Souleymane Sangaré. Il a obtenu un ordinateur, un dictaphone, un appareil photo et une enveloppe de 200 000 FCFA

Le prix de Billet presse est revenu à Ibrahim Togola, qui a reçu également un ordinateur, un appareil photo canon, un dictaphone, une enveloppe de 200 000 FCFA.

Au nom des lauréats, Siaka Diamoutené a remercié le BIT et ses partenaires pour l’initiative d’organiser ce concours à l’endroit des journalistes sur ce fléau.

La représentante du Bureau international du travail au Mali, Sophie De CONINCK, quant à elle s’est réjouie de la participation massive des journalistes à ce concours organisé par son organisation. Elle a promis de regarder avec intérêt les productions des 4 lauréats de 4 catégories. Elle a aussi engagé les journalistes vers les investigations sur le terrain pour essayer de comprendre la nature du phénomène et les perceptions pour pouvoir lutter efficacement contre le travail des enfants.

Le directeur de la Cellule nationale de lutte contre le travail des enfants, Amadou Thiam, a indiqué que pour atteindre l’objectif de la lutte contre le travail des enfants, il faut nécessairement l’implication de la presse. C’est pourquoi, dira-t-il que ce concours a été initié pour permettre aux journalistes d’imprégner d’avantage du concept du travail des enfants, afin de pouvoir relayer auprès des communautés où le travail des enfants se pratique.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here