Rôle des journalistes dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent : La COJ-G5 du Mali désormais opérationnelle

0

La maison de la presse de Bamako a abrité, le vendredi 16 février 2018,  la présentation de la Coordination nationale des Journalistes du G5 Sahel (COJ-G5 Sahel) aux autorités, aux partenaires techniques et financiers et à la presse. L’occasion pour les membres de non seulement expliquer les objectifs de la  coordination mais aussi solliciter du gouvernement et PTFs.

Les travaux de ladite cérémonie étaient présidés par M.  Issa Diarra chef de cabinet de la  primature, en présence de Hamidou El Hadji Touré coordinateur  national des journalistes du G5 Sahel ; de  l’ambassadeur de l’Union Européenne Allain Holleville ; des partenaires techniques et financiers…

Dans son intervention, le coordinateur national des journalistes du G5 sahel a  salué les partenaires techniques et financiers pour leurs efforts en faveur  de la paix et de la sécurité dans les pays membres du groupement. Selon lui, la création de cette coordination contribuera beaucoup à l’éradication du terrorisme et de l’extrémisme violent dans le sahel. Pour la toute nouvelle coordination des journalistes Maliens, les efforts militaires seuls ne suffissent pas ; il faut l’accompagnement des journalistes à travers la communication et la sensibilisation des populations. Aux dires de son coordinateur, la COJ-G5 Sahel  a pour objectifs  entre autres d’appuyer les initiatives de communication et les politiques du G5 Sahel en conformité avec la coordination régionale ;  d’appuyer les politiques nationales de lutte contre le radicalisme, l’extrémisme violent et le terrorisme ;  d’appuyer le plan national de sécurité, la recherche de la paix et de la cohésion sociale à travers la mise en œuvre de l’accord d’Alger et d’offrir un cadre stratégique pour améliorer la vie des populations. Hamidou Elhadj Touré a invité le gouvernement malien et les partenaires techniques et financiers à les accompagner pour la réussite de leur  combat contre le mal.

Quant à Allain Holleville, ambassadeur de l’UE s’est réjoui de cette coordination dont le rôle est plus qu’important dans la lutte contre le terrorisme dans le sahel. Il a par la suite rassuré les journalistes du soutien de l’union européenne.

Le chef de cabinet du premier ministre, Issa Diarra a, à son tour, félicité les journalistes Maliens pour cette belle initiative que le premier ministre a beaucoup encouragé. A ses dires, beaucoup d’efforts militaires ont été fournis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans les pays membres depuis la création du G5 sahel. Il estime que l’accompagnement des journalistes à travers  la communication et la sensibilisation des populations est nécessaire. M. Diarra a, enfin, non seulement  déclaré que le gouvernement soutiendra les actions de la coordination pour l’atteinte de ses objectifs mais  aussi sollicité  le soutien et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER