Bamako: lancement de l’initiative « Sentinelles» pour palier la faible fréquentation des centres de santé

0

Le Centre de Santé Communautaire de Lafiabougou a abrité le lancement de l’Initiative Agents de santé communautaire Sentinelles (ASC- S). L’évènement a eu lieu, ce vendredi 11 septembre, sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

104agents de santé communautaire et 10 superviseurs composent le contingent de la Commune IV de l’Initiative de santé communautaire sentinelles (ASC-S). L’objectif de l’initiative est double: rapprocher les structures de santé des populations vulnérables et lutter contre la Covid-19. «Les structures de santé sont de nos jours confrontées à un problème de sous fréquentation», a indiqué Mohamed Berthé, Conseiller technique représentant le Secrétaire général du ministère de la Santé. Une des conséquences de ce phénomène, a ajouté Berthé, est le risque de sous-notification des cas suspects de COVID-19.

A cela, poursuit Berthé, le MSAS veut rapprocher davantage l’offre de soins de santé de base aux populations. Ainsi, outre les cas de fièvre, la prise en charge des maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, le diabète, la tuberculose, certaines maladies rénales, sera effectuée à travers cette campagne. L’initiative ASCS est, selon lui, une des stratégies innovantes pour «assurer le bien-être des populations et favoriser la reprise économique» dans un contexte de crise politico-socio-sanitaire que traverse actuellement notre pays.

«Les indicateurs ont baissé parce que les gens ont peur d’aller dans les centres de santé», a indiqué le Médecin-Colonel Assa Badiallo Touré, directrice régionale de la Santé du District de Bamako. Au total, a informé le Médecin-Colonel Touré, 564 agents de santé sont formés pour dépister certaines maladies dans les six communes de Bamako. «Ils pourront prendre en charge le paludisme léger, la diarrhée… Quand, ils vont trouver des cas de complication, ils informeront les directeurs techniques des CSCom, et les équipes de test rapide seront envoyées pour des prélèvements», assure la directrice régionale de la Santé du District de Bamako.

Mamadou TOGOLA /Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here