Canam: la touche particulière du Général Boubacar Dembélé

0

Rencontre avec les partenaires, amélioration des conditions d’ouverture des droits, déploiement de 150 bornes de mise à jour des cartes biométriques AMO à travers le pays, retour sur les activités menées par le Médecin général de brigade, Boubacar Dembélé, 03 mois après sa nomination à la tête de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam).

NomméDirecteur général de la Caisse nationale d’Assurance maladie (Canam), le mercredi 23 décembre 2020, en remplacement de Mahamane Baby, le Médecin Général de Brigade, Boubacar Dembélé, a très vite compris les enjeux de sa nouvelle structure en prenant la plénitude de sa fonction.

Le nouveau patron de la Canam a, dès le 20 janvier 2021, date de sa prise de service, fixé le cap. «Les défis sont énormes. La population attend beaucoup de nous. La Canam se doit de faire des résultats», a tout de go déclaré  le Général de Brigade Dembélé. Ce qui donne le ton des futures actions qu’il allait entreprendre.

Les cartes biométriques mieux distribuées

Et depuis cette date, le Général Dembélé s’est battu comme il peut pour améliorer la qualité du service et de la prestation de la Canam.  Tout en mettant la lutte contre la fraude au cœur de ses actions, il s’est attaqué à l’épineuse question de la carte biométrique dont la distribution  connaissait de nombreuses difficultés. Un  centre d’appel Team call center a pour cela été mis  à contribution afin de joindre les 1542 cartes non acquises par les titulaires.

Concernant la mise à jour des cartes qui posait également d’énormes difficultés, le Général Dembélé a ordonné le déploiement de 150 bornes de mise à jour à travers le pays afin d’avoir une gestion efficiente du dossier des cartes biométriques. Ce qui participe à l’amélioration de la qualité du service et des prestations Amo.

À ce jour, la Canam a procédé à une ouverture massive des droits de plusieurs catégories d’assurés, ainsi que leurs ayantsdroit. Il s’agit des fonctionnaires civils ; des  fonctionnaires des collectivités ;  des forces armées et de sécurité ; des contractuels de l’Etat ; et enfin des pensionnés des deux secteurs (public et privé).

À la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), ce sont 497010 fonctionnaires civils, municipaux, des forces armées et de sécurité, parlementaires et pensionnés dont les droits sont déjà ouverts. Au niveau de l’Organisme de gestion délégué (OGD-INPS), 497010 assurés actifs, assurés volontaires et pensionnés ont jouissent de leurs droits (leurs droits sont ouverts).

Les fonctionnaires civils, municipaux, les assurés issus des forces armées et de sécurité, les parlementaires et les pensionnés du secteur privé et du secteur public ont tous leurs droits ouverts jusqu’au 31 décembre 2025. Quant aux contractuels (Actifs -INPS) et les assurés volontaires, ils sont sur une période d’ouverture de droit d’un à deux ans. Durant cette période, la Canam se donne les moyens à l’interne pour contrôler annuellement les droits de toutes ces catégories d’assurés.

Poursuite de la formation continue des agents

Toutefois, ce sont 184 797 fonctionnaires municipaux (CMSS), assurés actifs (INPS) et assurés volontaires (INPS), dont les droits sont fermés. Des instructions et moyens ont été donnés aux services techniques de la Canam pour l’ouverture des droits de ces catégories d’assurés, si elles sont à jour du paiement de leurs cotisations.

Le Médecin Général de Brigade, Boubacar Dembélé, accorde une importance capitale à la formation continue des agents sans laquelle aucun objectif ne pourrait être atteint. C’est ainsi qu’avec la Conférence Interafricaine de Prévoyance Sociale (CIPRES), un atelier de 5 jours sur les tableaux de bord et les indicateurs actuariels ont été organisés. L’objectif était de renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la Canam.

Afin de capitaliser les bonnes pratiques et d’harmoniser les règles, une rencontre sur la gestion budgétaire dans les organismes de prévoyance sociale (OPS) de la CIPRES a eu lieu le mardi 30 mars dans un hôtel de la place. Ce qui a contribué au renforcement des capacités du personnel de la Canam.

Convergence de vue avec les partenaires

Il faut rappeler que le Médecin Général de Brigade, Boubacar Dembélé, a rencontré le jour de sa prise de fonction le personnel de la Canam. Car conscient qu’il ne pourra atteindre ses objectifs sans la pleine adhésion des travailleurs. C’est dans ce cadre qu’il a  échangé avec le directoire de la Canam composé notamment du Directeur général adjoint, l’Agent Comptable, des Conseillers techniques, des chargés de mission et autres responsables des délégués du personnel et du comité syndical. Au cours des échanges, il a assuré aux travailleurs que sa porte reste entièrement ouverte.

Au lendemain de sa prise de fonction, l’ancien patron de la Direction centrale des services de santé des Armées (DCSSA) a, en bon manager, entrepris une série de visite auprès des partenaires de la Canam. C’est ainsi qu’il s’est successivement rendu à la direction générale  de INPS et puis à celle de  la CMSS.

Avec les deux directrices, il a été question du renforcement de la collaboration entre les différentes structures. Celles-ci lui ont assuré leur disponibilité pleine et entière à travailler ensemble pour le bonheur de la population. L’INPS et la CMSS sont des partenaires privilégiés de la Canam puisqu’ils sont des Organismes de gestion délégués (ODG) impliqués dans l’AMO.

Autre visite : le nouveau Directeur général, Médecin Général Boubacar Dembélé, s’est rendu avec quelques collaborateurs à l’Agence nationale d’assistance médicale (ANAM). Le Directeur général de l’ANAM, Dr. Amadou Traoré, s’est dit honoré de cette visite en assurant que sa collaboration et sa contribution ne feront pas  défaut.

Comme on le constate, trois mois après sa nomination, le  Médecin Général de Brigade, Boubacar Dembélé, a pu insuffler une nouvelle dynamique à la Canam. Sa méthode de management suscite de plus en plus l’adhésion du personnel qui compte tout mettre en œuvre pour assurer le rayonnement du service.

Abdrahamane SISSOKO

[email protected]

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here