Lutte contre la malnutrition : l’ONG IntraHealth offre des matériels et équipements aux URENIS de 6 hôpitaux d’une valeur de plus de 25 000 000 de FCFA

0

La salle de conférence du ministère de la Santé et des Affaires sociales a servi de cadre, le vendredi 13 décembre, à la cérémonie de remise de matériels et équipements aux URENI (Unité de récupération nutritionnelle intensive) des hôpitaux appuyés par le projet de renforcement des ressources humaines pour la santé. C’était sous l’égide du Dr  Mohamed Berthé, conseiller technique au ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Financé par l’USAID exécuté par l’ONG IntraHealth, cet important lot de matériels et équipement est composé du matériel d’évaluation de l’état nutritionnel, du matériel de détection et de la prise en charge de certaines complications, du matériel de préparation et d’administration hygiénique du lait et autres utiles pour les PEC.  Cette assistance d’une  valeur estimée à plus de 25 000 000 de FCFA, selon la représente de l’USAID,  permettra de former et de renforcer le personnel médical afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des enfants qui souffrent de la malnutrition.

« La remise des matériels et équipements  aux URENI (Unité de récupération nutritionnelle intensive) contribuer à la prise en charge adéquate de la malnutrition aiguë dans les hôpitaux appuyés par le projet », a rappelé Dr Cheick Oumar Traoré, Directeur Pays de l’ONG IntraHealth. Il s’agit des hôpitaux des régions de Kayes, Sikasso, Gao, les hôpitaux de Kati et de Bamako (Gabriel Touré et l’hôpital du Mali).

De son côté, la secrétaire générale de l’Association malienne des Pédiatres, le Pr Mariam Sylla, s’est beaucoup réjouie de cette donation. Elle a indiqué que la situation nutritionnelle au Mali reste préoccupante. Ainsi, selon  dernière EDS 2018, le taux de malnutrition globale est de 19%, la malnutrition aigüe sévère de 9% et la malnutrition chronique de 27% avec des disparités selon les régions.

De l’avis du Pr Sylla, la prise en charge médicale et nutritionnelle de la malnutrition aiguë sévère de l’enfant est une prise en charge hospitalière, qui nécessite des spécificités mais c’est aussi une stratégie efficace qui contribue à la réduction de la mortalité des moins de cinq ans. C’est dans le souci d’améliorer cette prise en charge que des URENI ont été créées dans les hôpitaux et placées sous la supervision des pédiatres, a rappelé le Pr Mariam Sylla.

Pour sa part, Dr  Mohamed Berthé, conseiller technique au ministère de la Santé et des Affaires sociales, a indiqué que cette dotation fait suite à l’évaluation de base réalisée au niveau des hôpitaux par le projet en collaboration avec l’ANEH en décembre 2017. Il est ressorti que plus de 50% du personnel des services de pédiatrie au niveau hospitalier n’ont pas été formés sur les normes et procédures en matière de prise en charge de la malnutrition aiguë (PCIMA).

Face à cette situation, IntraHealth à travers son projet de renforcement des ressources en santé a prévu d’appuyer les URENI des hôpitaux.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here