Lutte contre le VIH/SIDA: le ministre de la santé lance le projet ATLAS

0

Le Projet ATLAS au Mali a été officiellement lancé, ce mercredi 19 juin 2019, par le ministre de la  Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé. En présence du Pr Moussa Maïga, Secrétaire Exécutif du Haut Conseil National de lutte contre le SIDA, de Laurent Vidal, représentant de l’IRD au Mali, ou encore de Clémence Doumenc-Aïdara, Directrice du projet ATLAS.

-Maliweb.net-Financé par Unitaid, le Projet ATLAS, d’une durée de trois ans, permettra de distribuer 150 000 kits d’autotest de dépistage du VIH au Mali. Aux dires de Clémence Doumenc-Aïdara, Directrice du projet ATLAS, l’initiative vise à réduire la morbidité et la mortalité dues au VIH/SIDA, en améliorant l’accès à l’autotest  du VIH et en assurant un lien efficace avec la prise en charge. Egalement mis en œuvre en Côte d’Ivoire et au Sénégal, le projet ATLAS est une réponse aux objectifs « 90-90-90 » des Nations Unies. Fixés pour 2020, ces objectifs visent à aider: 90% des séropositifs à connaître leur statut, 90% des personnes dépistées séropositives à avoir accès au traitement antirétroviral, 90% des personnes sous traitement à avoir une charge virale indétectable.

Au Mali, le nombre de personnes vivant avec le VIH/SIDA (P-VIH) est en augmentation, affirme Pr Moussa Maïga, Secrétaire Exécutif du Haut Conseil National de lutte contre le  SIDA. Au lieu de 107 000 P-VIH, le Cadre Stratégique national de lutte contre le VIH et le SIDA (CSN-2017-2021) dénombre 151 000 personnes vivant avec le VIH, soit une augmentation de 50%. Utilisé dans 52 pays à travers le monde, l’autotest, selon Pr Moussa Maïga, permet l’amélioration de la lutte contre le SIDA au Mali. Avant de lancer le projet, le ministre de la  Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé a indiqué la nécessité de mettre fin à la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Aux dires de Clémence Doumenc-Aïdara, Directrice du projet ATLAS, l’autotest sera disponible dans les centres de santé, il sera aussi disponible à travers les réseaux des populations ciblées elles-mêmes. Le test sera proposé par les pairs, les partenaires ou les clients pour les travailleuses de sexe. L’ONG ACARD SIDA interviendra pour l’accompagnement à la réalisation et l’interprétation de l’autotest de dépistage.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here