Pr. Samba Sow au CS-REF de la commune VI : “Si nous ne réformons pas notre système de santé, un problème de santé publique se posera tôt ou tard”

0
Le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, Pr. Samba Sow a visité, le centre de santé communautaire (CSCOM) de Yirimadio, le mardi 4 décembre 2018
Le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, Pr. Samba Sow a visité, le centre de santé communautaire (CSCOM) de Yirimadio, le mardi 4 décembre 2018

S’enquérir des conditions de travail du personnel tel était l’objectif de la visite effectuée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, au Centre de santé de référence de la Commune VI, le mardi 4 décembre 2018.

 

Accompagné du représentant de la Commune VI, Adama Diarra, Pr. Samba Sow s’est rendu au CS-Réf où il a visité tour à tour les services de néonatalogie (qui reçoit les bébés prématurés et les bébés matures souffrant d’anorexie périnatale, d’infections néonatales, de malformations et autres avec une capacité de 26 lits et 2 tables chauffantes) ; de pédiatrie (avec 120 consultations en moyenne par jour) ; d’odontostomatologie ; la chaîne de froid et le laboratoire qui fait des analyses de sérologie, de biochimie, d’hématologie et le dépistage du VIH/Sida.

Après la visite des locaux, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a échangé avec la direction et le personnel sur leurs conditions de travail.

Le représentant du maire de la Commune VI a remercié le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, au nom du conseil communal et des populations de sa commune. Il n’a pas caché sa fierté et sa joie de recevoir un ministre qui, selon lui, maîtrise son domaine avant d’appeler Pr. Samba Sow au secours de sa commune sur le plan de la santé.

L’adjoint du médecin chef du CS-Réf de la Commune VI a, pour sa part, évoqué les problèmes que connaît le CS-Réf. Il s’agit, entre autres, de problème de ressources humaines (de quantité en en quantité) dans les unités spécialisées (l’ophtalmologie, l’odontostomatologie, l’ORL et la réanimation), de l’insuffisance des moyens logistiques de transport, du non fonctionnement de l’unité de radiologie, de l’insuffisance de salles d’hospitalisation et des bureaux, de l’insuffisance dans la transmission des rapports d’activités, des structures de santé privées et du problème d’électricité et d’eau.

Le représentant du Syndicat national de la santé, de l’Action sociale et de la Promotion de la Femme (SNS-AS-PF), Adama Traoré, et celui de la Fédération des syndicats de la santé et de l’action sociale du Mali (Fesysam) au CS-Réf de la Commune VI ont remercié le ministre d’avoir mis les syndicats au coeur de ses actions, depuis sa nomination au gouvernement en avril 2017. Ils ont apporté leur soutien sans faille à la réforme de notre système de santé entreprise par le ministre conformément à la vision du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, d’apporter des soins de santé primaires aux Maliens sur toute l’étendue du territoire national.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a félicité le personnel et la direction du CS-Réf de la Commune VI pour leurs efforts dans l’amélioration de la santé des populations malgré les conditions de travail difficiles. En réponse aux problèmes posés, il a affirmé qu’ils seront pris en compte dans la réforme du système de santé en cours.

Pr. Samba Sow a rappelé le besoin de réformer le système de santé de notre pays. “L’heure est venue pour nous de réformer notre système de santé, par l’approche communautaire, pour soulager les agents de santé et les populations comme le souhaite le président de la République dont le souci premier est l’atteinte de la couverture sanitaire universelle au Mali. Beaucoup de nos structures ne répondent plus au poids démographique. Si nous ne réformons pas notre système de santé, un problème de santé publique se posera tôt ou tard”, a-t-il renchéri.

Le ministre Sow a instruit que, désormais, tous les bébés admis au service de la néonatalogie reçoivent tous les vaccins du programme élargi de vaccination nécessaires avant d’être remis à leurs mamans tout en appelant au renforcement des mesures de protection individuelles dans les structures de santé, pour ne pas exposer le personnel.

Le ministre a profité de cette visite pour féliciter le Médecin-chef sortante, Dr Sinayoko Kadiatou Touré pour services rendus, sans manquer de souhaiter la bienvenue à celle qui l’a remplacée récemment au poste de Médecin-chef de la Commune VI. Il a invité la nouvelle responsable du Centre, Dr Sissoko Borka Djobou dite Mama Sy Konaké, à ne se priver des conseils de sa devancière.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here