Semaine mondiale de l’allaitement maternel : Les bénéfices de l’allaitement maternel exclusif

0

Hier jeudi 2 août 2012 a été marqué  à l’église catholique de Niamana qui accueille aussi des déplacés des régions du Nord à Bamako le lancement de la semaine mondiale de l’allaitement maternel. La cérémonie de lancement présidée par le ministre de la Santé, Soumana Makadji, a regroupé le représentant résident de l’Unicef, du maire de Kalaban-coro et des populations sorties nombreuses à cette occasion.
A l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré la semaine mondiale de l’allaitement maternel.

Cette 20e édition a pour thème : « Comprendre le Passé, Planifier l’avenir : Célébration des 10 ans de la Stratégie Mondiale pour l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant de l’OMS et de l’UNICEF »officiellement lancé à Niamana (6 km eniron de Bamako sur la route de Ségou) par le ministre de la santé.
Selon le ministre de la santé, le choix de Niamana n’est pas fortuit. En effet, l’organisation de cette cérémonie dans le camp des déplacés, a dit le ministre, « nous permet de les associer à l’événement et leur témoigner toute notre attention dans la dure épreuve qui leur a été imposée ». Un choix dont le mère de la Commune rurale de Kalaban Coro,  Issa Bocar Ballo est très judicieux et témoigne, dit-il de la volonté des autorités de promouvoir la santé dans la localité.
Pourquoi ce thème
En 2002, l’Organisation mondiale de la Santé et l’Organisation des Nations Unies pour l’Enfance ont conjointement développé et lancé la Stratégie Mondiale pour l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant.
Son représentant résident au Mali Teoffane Nikioma a rappelé les efforts de son organisation en faveur de la santé des enfants au Mali. Il a aussi souligné la nécessité d’engager d’autres efforts pour réduire la mortalité des infantiles qui pourrait être réduite avec l’adoption des bonnes pratiques tel l’allaitement maternel exclusif.
Selon le ministre Makadji, le Mali a élaboré sa stratégie nationale pour l’Alimentation du Nourrisson et du Jeune enfant depuis l’année 2006. Cette Stratégie nationale repose sur l’importance avérée de la nutrition dans les premiers mois et les premières années de vie et sur le rôle crucial des pratiques d’alimentation appropriées dans l’atteinte d’un état de santé optimal.

Selon les données des deux dernières EDS (Enquête Démographique et de Santé) en 1996 et 2006, les indicateurs nutritionnels représentatifs au plan national et les tendances du moment portant sur les pratiques recommandées de l’allaitement se sont substantiellement améliorées.
Ces 10 dernières années, les taux d’amélioration enregistrés  ont été de 10 à 48 % de nourrissons mis au sein dans l’heure qui suit la naissance et de 8 à 38 % d’enfants de moins de 6 mois d’âge nourris exclusivement au sein.
Les données de l’enquête par grappes à indicateurs multiples et de dépenses des ménages du Mali réalisée en 2009-2010 par la cellule de planification et de statistique du Ministère de la Santé indiquaient qu’environ 45,6 % des enfants âgés de 2 ans consommaient des liquides ou de la nourriture autres que le lait maternel et l’eau et que le taux d’allaitement exclusif était de 20 %. Le ministre a indiqué que les pratiques inappropriées en matière d’alimentation et leurs conséquences constituent des obstacles majeurs à un développement socio-économique durable et à la réduction de la pauvreté. Et d’ajouter qu’en situation d’urgence, les nourrissons et jeunes enfants sont particulièrement exposés à un risque accru de malnutrition, de maladie et de mortalité. Il a rappelé que cette année, la semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée dans notre pays dans un contexte d’urgence où l’allaitement constitue une réponse vitale. C’était aussi le lieu pour le ministre de remercier les partenaires techniques et financiers du PRODESS pour leur accompagnement de tous les jours et de lancer un appel aux professionnels de la santé, aux autres secteurs et à toute la communauté pour soutenir l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. Il sera Lancé lors de cette semaine, un appel à l’action pour combler les insuffisances dans les politiques et programmes d’allaitement et d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant.
Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER