1ere édition de la semaine des marques au Mali du 21 au 26 février 2022 à Bamako Célébrer les marques maliennes en vue de promouvoir “le made in Mali”

0

Bamako abritera, du 21 au 26 février 2022, la Semaine des marques au Mali. Organisée par le Centre de promotion de la propriété industrielle (Cemapi), cette manifestation vise à promouvoir l’utilisation stratégique de la propriété industrielle par les entreprises. L’annonce a été faite le mardi 28 décembre 2021 par la directrice générale du Cemapi, Mme  Bocoum Fatoumata Siragata Traoré et Sidy Dagnioko (directeur de l’agence de communication Spirit).

Aux dires de Mme  Bocoum Fatoumata Siragata Traoré et Sidy Dagnioko (directeur de l’agence de communication Spirit), la Semaine des marques au Mali devant se tenir du 21 au 26 février 2022 à Bamako, mettra en compétition les marques créées, protégées et exploitées au Mali.  La compétition est ouverte à toutes les entreprises établies au Mali.  Cette 1ère édition de la Semaine des marques au Mali est placée sous le thème “Une marque compétitive : un outil de conquête de marchés”.

D’après les conférenciers, la Semaine des marques au Mali vise, entre autres, à célébrer et donner une meilleure visibilité aux marques nationales ; promouvoir l’utilisation stratégique de la propriété industrielle par les entreprises ; mettre en exergue le rôle de la marque comme actif stratégique actif dans la stratégie commerciale de l’entreprise ; inciter les opérateurs économiques à prendre conscience de l’importance de la protection de leurs marques pour sécuriser leurs investissements ; accroitre les dépôts des demandes de titres de propriété industrielle ; créer un espace d’échange et de partenariat entre les acteurs de l’économie  au Mali.

Comme impacts, la semaine des marques va permettre, entre autres, une meilleure connaissance de la marque et de l’intérêt de son utilisation stratégique par les entreprises maliennes ; une meilleure connaissance par les usagers des services offerts par le Cemapi en tant que Structure  nationale de liaison avec l’Oapi ; un positionnement du Cemapi comme le partenaire de l’entreprise dans sa quête de compétitivité.

Les conférenciers ont informé que les cibles de la semaine des marques sont, entre autres, les industriels ; les operateurs économiques ; les commerçants ; les artisans ; les organisations patronales et faîtières du secteur privé ; les associations des consommateurs du Mali ; les médias, les consommateurs.

Les prix en compétition

Comme prix en compétition,  Mme  Bocoum Fatoumata Sira Diatta Traoré a cité 5 prix que sont : la marque préférée du public ; la meilleure marque de produit ; la meilleure marque de service ; la meilleure marque à l’international ; la meilleure marque féminine.

Les critères d’évaluation

Les critères d’évaluation révélés sont, entre autres, la visibilité du produit sur le marché ; l’innovation ou l’amélioration du produit ou du service couvert par la marque ; le maintien en  vigueur de la marque ; le portefeuille de la propriété industrielle de l’entreprise ; l’expansion régionale et internationale de la marque.

Qui peut compétir à la semaine des marques ? Réponse de Mme  Bocoum Fatoumata Siragata Traoré : toute personne physique ou morale titulaire d’une ou de plusieurs marques créées, déposées et exploitées au Mali.

Le coût de participation s’élève à 250 000 Fcfa par marque.

Les intérêts de la Semaine des marques pour les entreprises qui participent ?

Il s’agit, entre autres, de  faire connaitre son entreprise et rendre ses produits ou services identifiables sur le marché ; faire connaitre sa  marque et véhiculer les valeurs, notamment celle de qualité associée aux produits qui les portent ; avoir l’opportunité de remporter un prix de la Semaine des marques et la reconnaissance y associée ; avoir l’opportunité d’être sélectionné parmi les entreprises bénéficiant d’un accompagnement du Cemapi pour une meilleure utilisation des actifs de la propriété industrielle de l’entreprise. Au programme de la Semaine des marques au Mali, entre autres, des panels thématiques ; des Jeux-concours ouverts au public pour bénéficier des produits des marques des sponsors ; la visibilité des marques à travers des oriflammes dans les grandes artères de la ville de Bamako.

Pour plus de transparence, un jury est composé d’un représentant de l’Administration nationale chargée de la propriété industrielle, deux conseils en propriété intellectuelle, deux chefs d’entreprise.

                             Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here