2ème édition des Journées citoyennes du Cercle Culturel Germano-Malien (CCGM) : La non-violence et la culture de la paix prônées dans 15 écoles de Bamako !

0

A l’occasion de la clôture de sa 2ème édition des journées citoyennes dont le thème était : « La non-violence et la culture de la paix en milieu scolaire », le Cercle Culturel Germano-Malien (CCGM) en partenariat avec MC Djiby et Ozo a organisé, le samedi 4 juin dernier, un concert dénommé  ‘’RapShow’’ à la Cité des Enfants sise à Niamakôrô. C’était sous la direction de son président, Hamidou Koné accompagné de ses collègues et en présence de nombreux élèves.

Pendant deux semaines, 15 écoles de la rive droite de Bamako ont eu droit à des séances de sensibilisation sur la non-violence et la culture de la paix à l’initiative du CCGM dans le cadre de la 2ème édition de ses journées citoyennes.

Lors de la soirée de clôture, avant d’entrer dans le vif du sujet, le président de CCGM, Hamidou Koné, est revenu sur le descriptif de son organisation. Qui est une association dont les missions principales sont de promouvoir l’apprentissage de la langue allemande au Mali, le renforcement de la Coopération culturelle entre le Mali et l’Allemagne, avec en toile de fond la participation pleine au développement de la scène culturelle malienne.

Selon le Président Koné, ces missions se traduisent sur le terrain par des appuis forts et constants aux initiatives de création et de diffusion qui mettent non seulement en valeur notre richesse culturelle et artistique mais participe largement à l’éducation de la jeunesse, leur éveil de conscience à des changements de comportements qui est le socle de tout développement harmonieux.

Ces journées de sensibilisation sur la non-violence et la culture de la paix en milieu scolaire, précise-t-il, s’inscrivent parfaitement dans cette dynamique. « Comme vous le savez, l’école, lieu de recherche, de savoir, d’éducation, de tolérance, d’inclusion est malheureusement le théâtre de violence de toutes sortes. Permettez-moi d’en citer quelques-unes : harcèlement sexuel, banditisme, injures, menaces verbales et physiques, humiliations, atteinte à l’intégrité physique et morale » a-t-il mentionné.

A ses dires, le CCGM fort convaincu de sa mission et de son rôle d’éducateur a, en partenariat avec deux jeunes rappeurs Ozo et Djiby, muri des réflexions autour du fléau et décider de prendre leur bâton pour sillonner les écoles de Bamako et apporter aux élèves le message de tolérance, d’acception dans les différences, de patiences et de convivialité.

De ce fait, au cours de ladite soirée, certains élèves ont concouru en rap sur la thématique de la paix en milieu scolaire. Dans la même dynamique, le président du CCGM a sollicité les élèves à chanter la paix, d’avoir des comportements exemplaires envers leurs camarades quel que soit leur origine, nature, religion et sexe.

A noter qu’en plus  de la compétition de rap, l’éclat de l’évènement a été rehaussé par des sketchs sur le harcèlement sexuel en milieu scolaire, entre autres.

Par Mariam Sissoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here