40ème session du Conseil d’Administration du CRADAT à Bamako : Le Premier ministre Modibo Keita appelle à valoriser les ressources humaines

0

Pour la première fois, le Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT) tient son conseil d’administration dans notre pays, la 40ème session du genre. La cérémonie d’ouverture a eu lieu hier jeudi 18 février au CICB sous la présidence du Premier ministre  Modibo Keita. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des ministres en charge du Travail des 18 pays membres du CRADAT, de la directrice de l’EAT-BP, Vera Perdigao et de plusieurs personnalités.

Lors de l’ouverture des travaux  de la réunion des ministres de tutelle du Travail, le Premier ministre Modibo Keita a planté le décor de l’importance d’un monde du travail dans lequel, la justice sociale doit être en même temps l’idéal et le socle des relations socio-économiques.

En effet, pour le Premier ministre, il faut impérativement valoriser les ressources humaines qui constituent le levain de toutes les activités de développement. Il a souligné que lorsqu’un pays dispose de ressources humaines compétentes, l’avenir est largement ouvert devant lui par contre, il peut disposer d’importantes ressources naturelles mais n’avoir à ses services non des techniciens de qualité mais des hommes et des femmes qui auront une mentalité serviles qui n’auront à cœur de transformer quoi que ce soit si ce n’est pour se contempler.

« C’est pourquoi, tous ceux qui ont à cœur d’améliorer les prestations des hommes et des femmes dédiés au travail méritent notre respect et notre considération », a affirmé le Premier ministre. Avant d’ajouter que l’administration du travail devrait prendre en compte la nécessité d’amener les uns et les autres à se soucier de la création de richesses dans son plan d’actions.

« Dans nos pays, nos cadres dépensent beaucoup d’énergie, sont très créatifs, les idées fécondes sont très nombreuses et nous définissons beaucoup d’actions à entreprendre. Mais que faire si un système d’évaluation n’est pas mis en place pour que nous puisions répondre aux objectifs de développement durable dont l’atteinte des objectifs repose sur les travailleurs, créateurs de richesses ?», s’est interrogé le Premier ministre Modibo Keita qui a félicité, au passage, la ministre du Travail, de la Fonction  Publique et des Relations avec les Institutions Diarra Racki Talla pour les activités réalisées par son département par rapport à la Gestion Axée sur les Résultats.

Rappelons que depuis la création du centre en janvier 1965 avec le concours du BIT et l’assistance technique du PNUD, le Mali était pratiquement le seul pays membre majeur qui n’avait pas encore abrité une session du conseil d’administration du CRADAT. La particularité de la 40ème session du conseil d’administration du centre qui se tient dans notre pays est qu’elle aborde le processus de la refondation des textes de base de l’institution commune ainsi que son avenir fonctionnel à travers l’adoption d’un plan stratégique pour faire du CRADAT, un centre d’excellence, créateur de valeurs pour un monde de travail meilleur et plus harmonisé. Pendant plus de 30 ans, le CRADAT a œuvré sans relâche pour réaliser ses droits objectifs fondamentaux à savoir la formation ou le perfectionnement, la spécialisation, la recherche et la coopération technique mutuelle en faveur de ses Etats membres.

Daniel KOURIBA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER