Amadou Aya Sanogo : Que devient-il ? Que fait-il après qu’on lui ait accordé une liberté provisoire ?

3

La dernière apparition publique de l’ex chef de la junte du 22 mars 2012 remonte au mardi 28 janvier 2020 lorsque la  Chambre d’Accusation de la Cour d’Appel de Bamako venait d’accorder, à lui et à ses coaccusés, une liberté provisoire dans l’affaire dite « Ministère Public contre Fousseyni Diara et autres communément appelée affaire Amadou Aya Sanogo». Il s’agit bien du Général Amadou Aya Sanogo.

Pourquoi l’on n’entend plus parler du Général et aucune  de ses photos ne circule sur les réseaux sociaux après sa libération ? Plus de boucan, silence radio; pourtant il aime apparaître. C’est pour ces raisons que nous avons décidé d’aller à sa rencontre pour en savoir plus.

A défaut de faire parler Amadou Aya Sanogo, c’est son conseiller principal et non moins son cousin Me Tiessolo Konaré qui décide de nous parler de son client.

« Sanogo se porte très  bien, il suit l’actualité de près, il passe son temps comme tout bon malien. Juste après sa libération, nous lui avons dit de se taire et de respecter les consignes. Quand j’ai besoin de le voir, je prends un rendez-vous… », nous explique Me Tiessolo.

Par rapport au quotidien de Sanogo, Me Tiessolo dira : « Sanogo fait la navette entre son champ, Faladie, Kati et Ségou. Il reçoit ses amis intimes, la preuve est que juste après sa libération, il a été voir  Cherif Haidara…Il y’a d’autres choses que nous sommes en train de faire mais nous n’allons pas vous le dire… »

En abordant le silence de son client, il nous expliquera : « Nous ne voulons pas qu’on se sert de lui comme auparavant, c’est pourquoi nous lui avons dit de se taire et s’isoler».

En attendant la reprise probable du procès dont Amadou Aya Sanogo et compagnons sont accusés d’enlèvement et assassinat, complicité d’enlèvement et d’assassinat  de 21 éléments du régiment des bérets rouges dont les corps ont été retrouvés dans un charnier en 2013 à Diago, il savoure tranquillement sa libération auprès de sa famille et prépare minutieusement sa défense dès la reprise du procès.

 

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Ce idiot aurait pu mettre tous les vieux politichiens : dramé, sidibé, cissé, dioncounda, ibk … pour renforcer le pouvoir de Cheick Modibo Diarra … mais il a remis le mali à ces vieux vautours minables qui ont donné leur dignité à la franSS et la minusmerde ….

    Les nègres francofous islamisés sont pathétiques : ils refusent de prendre leur dignité et leur liberté ….

  2. C EST COMME CA! LE MALIEN ISLAMISE S ASSOIT SUR LES FESSES, JUSTEMENT COMME L ARABE, ET UTILISE DES BOUCS EMISSAIRES, A ACCUSER , MODIBO,MOUSSA,KONARE,ATT,SANOGO,IBK, .DIONCOUNDA NON AVENU…..AU PROCHAIN ET VITE!….

    LE PEUPLE BAMAKOIS EST DE MAUVAISE QUALITE ET PENSE ETRE LE PEUPLE DU MALI!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here