Badialan I de Bamako : Les Femmes prônent la paix tout en réaffirmant leur soutien au chef de quartier, Modibo Djiré

0

L’Association des femmes pour le développement du Badialan 1 (A.F.D.B.1) a tenu, le 20 février 2021, une assemblée générale à l’Ecole Amadou Ly de Bamako pour informer les femmes sur les causes du problème qui oppose le chef de quartier, Modibo Djiré, à certains habitants du quartier. Selon les femmes, ce problème entre le chef de quartier et certains individus dans le même quartier est dû à la décision de Modibo Djiré d’aménager un espace au sein de la coopérative du quartier en salle de conférence et d’archive pour le quartier. Cette décision ou du moins, cette idée du chef de quartier est vivement appréciée par les Femmes et les jeunes du quartier Badialan I de Bamako. C’est ainsi qu’après l’Assemblée générale des jeunes, le 13 février 2020, les femmes aussi ont tenu une assemblée, le 20 février 2020 pour prôner la paix dans le quartier, mais tout en apportant leur soutien au chef de quartier, Modibo Djiré, coordinateur des chefs de quartier de la commune III du district de Bamako.

Plusieurs femmes du quartier Badialan I de Bamako ont pris part à cette assemblée générale dont Mme Koné Nana Soucko, présidente de l’Association des femmes pour le développement du badialan 1 (A.F.D.B.1). Selon les organisateurs de cette assemblée générale, l’objectif de la rencontre est d’apporter le soutien des femmes du quartier Badialan I au chef de quartier, Modibo Djiré, qui a des divergences avec certains individus dans le même quartier. « Depuis deux semaines on a entendu que le chef de quartier est en conflit avec certaines de nos populations. C’est pour cela que nous avons organisé cette assemblée générale pour informer les femmes des vraies raisons de ce conflit. La coopérative de Badialan I appartient au quartier, mais ça fait des années qu’un boutiquier habite dans le local de la coopérative. L’Association des femmes aussi bien que l’Association des jeunes du quartier n’ont pas d’endroit pour tenir leurs rencontres sauf l’école Amadou Ly. Il n’y a pas d’endroit aussi pour archiver les documents appartenant au quartier. A cet effet, le chef de quartier a souhaité qu’on ait un endroit pour tenir nos réunions et pour archiver nos documents. C’est pourquoi on a demandé au boutiquier de nous libérer la place pour qu’on puisse en faire une salle de conférence et d’archive. S’il y a un problème qui oppose le chef de quartier à certains habitants de Badialan, nous, on doit soutenir le chef de quartier. On a appelé les femmes à soutenir le chef de quartier dans ce combat », a expliqué Mme Koné Nana Soucko, présidente de l’Association des femmes pour le développement du Badialan 1 (A.F.D.B.1). Selon les femmes, l’endroit  appartient au quartier. Lors des débats de cette assemblée générale, il y a eu des messages de soutien des femmes à l’endroit du chef de quartier. Il ressort aussi des débats qu’aucun développement durable n’est possible sans les femmes. Selon Mme Sissoko Aminata, les femmes sont associées à toutes les initiatives prises par le chef de quartier. « Aujourd’hui, nous sommes fières de notre quartier, car nous avons un chef de quartier qui a amené une gouvernance de transparence qui fait que notre quartier est devenu le quartier pilote de la commune 3 et ça grâce à Modibo DJIRE. Il ne prend jamais seul une décision. Nous sommes toutes consultées en avance et il tient compte de l’avis de tout le monde », se réjouissent les femmes du quartier Badialan I de Bamako. Au terme de l’assemblée générale, les femmes ont fait une marche pacifique de l’école Amadou Ly au domicile du chef de quartier, Modibo Djiré, pour lui exprimer  leur soutien. Très ému par le geste posé par les femmes à son égard, le chef de quartier, Modibo Djiré, a promis d’œuvrer pour le développement du quartier Badialan I de Bamako.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here