“Boua ta bla” : IBK humilié par la médiocrité de ses soutiens

4
Le Mouvement Anko Boua
Le Mouvement Anko Boua

Laxisme, amateurisme, escroquerie, médiocrité… Toutes ces épithètes vont à merveille aux regroupements qui ont souhaité apporter leur soutien à travers le mouvement “Boua Ta Bla” au président IBK. Ils confortent Ras Bath dans l’idée que le président est vieux jeu.

“Boua”, c’est “le vieil homme” pour ne pas dire “vieillard” en bambara. Le mot, employé dans le langage politique, est très péjoratif puisque l’on veut faire comprendre que la personne citée n’est  plus apte à mener une vie politique active.

C’est bien dans ce contexte que le chroniqueur Ras Bath à qui l’on doit la paternité de ce mot, l’a employé sollicitant le président IBK à ne plus se présenter puisqu’il le voit désormais comme un “Boua” qui devrait songer à prendre une retraite politique méritée.

Alors, et sauf par amateurisme et médiocrité avérés, les soutiens d’IBK ne devraient en aucune manière revenir sur les expressions à but dépréciatif employées par le chroniqueur pour le combattre. Mais ils l’ont fait, chose qui ne fait que renforcer Ras Bath dans son combat. “Boua A Bla” ou “Boua Ta Bla”, les deux expressions à effets contradictoires, ont quelque chose en commun, IBK reste un “Boua”, un vieil homme qui doit aspirer au repos. Et au finish, c’est Ras Bath  et ses compagnons qui ont raison.

Si les soutiens du président avaient du respect pour la personne d’IBK, ils se seraient abstenus de lui attribuer cette appellation insultante qui ne l’honore point.

D. Samaké

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Si tu vois que ce journaliste se donne le temps d’écrire sur ces mouvements c’est qu’ils font du beau boulot. Il faut dire que les adeptes de l’alternance sont surpris de voir autant d’associations et de mouvement de jeunes qui soutiennent IBK et qui travaillent à sa réélection. Il y’a d’autres mouvements qui sont encore derrière. Le peuple qui a élu le président IBK est désormais dans la place. Et merci pour la pub cher journaleux.

  2. L’alternance de cette année doit venir de la jeunesse consciente du Mali. Les Maliens à l’unissons doivent prier et demander au tout puissant miséricordieux de nous donner un très un bon Président. Les 18 Millions de Maliens partout où ils se trouvent doivent faire de l’élection présidentielle de cette année une priorité pour sortir notre pays de l’ornière. Choisissons parmi les candidats à l’élection présidentielle, le meilleur projet de société. Tous les candidats doivent nous convaincre de sa stratégie sur les 07 priorités majeures:
    – la défense nationale;
    – la santé;
    – l’éducation;
    – l’emploi;
    – le logement;
    – les infrastructures;
    – l’autosuffisance alimentaire.
    Nous avons un sous sol extrêmement riche pour concrétiser ces priorités. Avec un bon Président, nous allons combler ce retard.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here