Cartes NINA : Les tracas examinés

0

Le Premier ministre a attiré lundi l’attention du conseil de cabinet sur les difficultés que les demandeurs rencontrent pour la délivrance des cartes NINA.
Les temps d’attente très importants sont signalés .Et les administrés ne comprennent pas les tracas administratifs qui leur sont faits – souci de renouveler le passeport faute de ce précieux sésame. Ils craignent de ne pouvoir l’obtenir rapidement.

Il serait infiniment dommageable qu’une pièce d’identification sécurisée ne soit pas délivrée aux demandeurs pour des raisons purement techniques.
En conséquence, le conseil de cabinet a étudié les mesures qui pourraient être prises à l’avenir pour améliorer la procédure et permettre, ainsi, aux services de répondre sereinement et efficacement aux administrés.

« Ce conseil de cabinet restreint a réuni les ministres en charge de la Refondation de l’Etat, de l’Administration territoriale, de la Sécurité, des Finances, et des Maliens établis à l’extérieur ainsi que le ministre-directeur de cabinet du Premier ministre et Secrétaire général du gouvernement », selon un communiqué de la primature.

Baguinéda, Yorosso et Koro:

Attachées à l’article 39

Les assemblées générales des enseignants affiliés à l’intersyndicale Synergie  ont voté pour une application stricte de l’article 39 dans les communes de Koro, Baguinéda, Yorosso, entre autres.

Ces assemblées générales ont majoritairement adhéré à la suspension de la mesure de rétention des notes et propositions et du maintien de la non- évaluation des élèves.

Les négociations avec le gouvernement ont achoppé sur l’application de l’article 39 et la Synergie  qui n’avait craché sur l’offre de revalorisation des indemnités de responsabilité avait lié sa réponse définitive à une consultation à la base de ses mandants.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here