Chérif Ousmane Haïdara : « Je n’ai recommandé aucun ministre aux autorités de la transition »

2

Au terme des activités de la fête du Maouloud, le célèbre prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara a animé sa traditionnelle conférence de presse pour se prononcer sur l’actualité du pays. Occasion indiquée pour lui d’apporter un démenti catégorique  sur les allégations qui stipulent qu’il  est  impliqué dans le choix du Ministre des Affaires Religieux et du Culte dans le gouvernement de la transition.

Maliweb.net- La mosquée du guide spirituel des Ançars Dine à Bamako  a servi de cadre à cette rencontre avec la presse, le week-end dernier. Interrogé  sur  sa probable  implication  dans le choix   de certains membres du gouvernement de transition, dont le  ministre des affaires religieuses  et du Culte, Cherif Ousmane Madani Haïdara  a balayé d’un revers de main ces allégations.  «  Je n’ai  recommandé aucun ministre aux autorités de la transition », a-t-il rejeté, en expliquant  que c’est le Haut conseil islamique du Mali qui a été consulté  par le Premier ministre lors de la formation du gouvernement.

Selon toujours les explications  du guide des Ançars, au moment  du choix des membres du gouvernement, il était en voyage.  « C’est mon adjoint Imam Kontao qui m’a appelé pour m’informer  de la demande des autorités qui voulaient  que le Haut Conseil Islamique envoie deux CV afin qu’elles choisissent un nom parmi les deux.  J’ai répondu  que j’approuverais le choix que le bureau HCIM fera, et qu’il  sera capable d’assumer les fonctions de ministre », ajoute le conférencier, qui, en jurant sur le nom d’Allah, a invité ses détracteurs à aller vérifier ses propos auprès du premier adjoint du Haut Conseil Islamique du Mali.  

Contrairement à son prédécesseur, l’imam Mahmoud Dicko,  qui a pris fait et cause au mouvement de  contestation du M5-RFP, et qui a recommandé certains ministres aux autorités de la transition, Chérif Ousmane Madani Haïdara soutient qu’il ne fait pas de politique. « Je réitère que je ne fais pas de politique », a-t-il insisté.

« 152 806 pèlerin lors du Maoulid 2020 »

Par ailleurs, au cours de cette conférence, Ançar Dine internationale a fait le bilan des festivités qui ont marqué  la semaine de la naissance du Prophète Mohamed(PSL). Selon  les statistiques, Maoulid 2020 à mobiliser malgré les restrictions liées à la COVID-19  152 806 pèlerins à Bamako  contre 148 637 en 2019. Le Chef des Ançars indique que la sécurité de ce beau monde à mobiliser 1 000 agents des forces de sécurité malienne sans citer  les agents de sécurité civile de  l’association des Ançars.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Ministre des affaires religieuses et du culte 😂😂😂😂 encore un ministère fantoche, une machine à bouffer les sous du citoyen

  2. Bon il est temps que votre cherif arrete son cinema en laissant Dicko en paix qui a prouve’ en milles lieux qu’il se souciait du devenir du Mali plus que tout autre. Je suis d’accord pour la celebration du Mahouloud sainement mais pas dans la vanite’qui a rien servi jusqu’a’ present.Dites moi quelles sont les benedictions exaucees’depuis que Haidara a commence’ sa mise en scene ? Il n’inspire pas confiance c’est tout.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here