Chouala Bayaya Haïdara à propos de la crise actuelle : « Nous ne nous sommes pas trompés du choix porté sur IBK »

4
Chouala Bayaya Haidara
Chouala Bayaya Haidara

«Notre association fait partie des premiers mouvements qui ont  soutenu la candidature d’Ibrahim Boubacar Kéïta, lors  de la présidentielle de 2013. Nous ne nous sommes pas trompés du choix porté sur lui d’autant que jusqu’à preuve du contraire, il n’a pas failli à sa mission comme le prétendent certains indécis», nous a-t-il expliqué au cours d’un entretien à son domicile.

«Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux», disait Montesquieu. Mouhamad Chouala Bayaya Haïdara abonde dans le même sens que l’auteur De L’Esprit des Lois. Selon Zoul Fakar, «IBK  est toujours avec le peuple malien,  car il n’a pas trahi le Serment fait lors des campagnes électorales, il n’a pas non plus failli à son devoir de Chef d’Etat. C’est un Président qui reste égal  à lui-même, respectueux des valeurs de l’Islam et des leaders religieux qui ont  largement contribué à son élection en 2013 comme Président de la République. Il reste à présent avec son peuple. Endurant, intègre et travailleur, le Président IBK prononce hier comme aujourd’hui La Ilaha Ila Lahi, chaque fois qu’il commence un discours». Aux dires de Zoul Fakar, ce n’est pas l’heure du bilan. Il faut donc attendre la fin de ce quinquennat pour juger le Président Ibrahim Boubacar Kéïta qui, poursuit-il, n’a jusque-là pas fauté-et cela  malgré le poids de son âge (au dessus de ses 70 ans), il ne se lasse pas de redonner personnellement à notre diplomatie ses lettres de noblesse. En témoigne les interminables voyages du Président l’extérieur.

Ceux qui ont appelé les Maliens à voter IBK estiment qu’il est un devoir pour eux de le soutenir jusqu’au bout. « Nous le soutenons et nous soutenons le gouvernement malien», rassure le Guide Spirituel d’Hizbourahamane.

Pour corroborer ce soutien qui n’est pas du bout des  lèvres, Mouhamad Chouala Bayaya Haïdara dit Zoul Fakar  invite l’ensemble des musulmans, à faire des bénédictions pour le Mali et pour le Président IBK à chaque rupture du  jeûne.

« Les critiques viriles ne servent à rien, sauf si elles sont  constructives. L’homme propose, Dieu dispose. Ce que je sais faire en tant que leader religieux, c’est de bénir régulièrement pour le Mali et j’invite tous les Maliens épris de paix et de stabilité, à en faire autant», dit-il.

Par ailleurs, pour empêcher certains faux prêcheurs de tromper le citoyen lambda, Chouala Bayaya Haïdara a décidé de mettre à disposition et dans un langage accessible à une large majorité de maliens, les noms les plus exaltés d’Allah à travers des publications. Son dernier livre «LA CLE DU BONHEUR » sur l’invocation du plus haut nom d’Allah et aux biens aimés» a été édité pour récompenser ses bien aimés. Déjà en dix jours (à la date du 28juin), plus de 10.000 exemplaires ont été vendus. Cependant,  l’arbre ne doit pas cacher la forêt : « ma vision est d’aider les dirigeants maliens à endiguer les crises politico-sécuritaires ainsi que d’autres fléaux tels que  la pauvreté et les maladies incurables, qui constituent des freins au développement du pays », a conclu le guide spirituel.

Boubacar KANTE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. DESFOIS J’AI L’IMPRESSION QUE LE MALI EST FOUTU ….MEME LES RELIGIEUX VEULENT LEURS INTERETS AU DETRIMENT DU PAYS

  2. Nul ne peut être éduqué, même au plus bas niveau, et accepter un nom simplement pseudo de PIMENT : c’est d’ailleurs ce manque d’éducation parentale qui amène ce mal élevé de PIMENT à attaquer le saint homme Baya. (Baba)

  3. Des délinquants déguisés en leaders religieux qui ne font que raconter leur vie. Il est temps de couper le micro à des farfelus comme Chouala, qui ne sont que du côté du pouvoir pour mener leurs sales activités mafio djihadistes. Il faut être comme Chouala pour dire qu’IBK est entrain de travailler. Ce voleur ventru n’a fait que régresser le Mali.

Comments are closed.