CMAS : Pour Issa Kaou Djim, sa destitution est un faux débat

0

Après l’annonce de sa destitution par la coordination des présidents de la Cmas, le 25 janvier dernier, Issa Kaou Djim, a bénéficié du soutien du bureau exécutif national de la Cmas. Visiblement M. Djim semble avoir la bénédiction des textes. Il a même qualifié cette annonce faite par la coordination, « de faux débat ».

 

Selon le coordinateur de la Coalition des mouvements et associations de soutien à Imam Mahamoud Dicko (Cmas), Issa Kaou Djim, l’annonce de sa destitution est un non évènement car, dit-il, « le communiqué du bureau exécutif lui suffit et je suis très à l’aise ». D’ailleurs, il se vante d’être le principal responsable de la Cmas. A ses yeux, la seule personne au-delà des textes, au-delà des mots qui est pour lui la vision, c’est l’Imam Dicko. Si ce dernier lui demande de rendre le tablier, il le ferait sans hésitation, promet M. Djim.

Toutefois, le coordinateur ne semble point surpris des « bruits autour de sa personne ». Pour lui, on ne peut pas faire des grandes réalisations sans s’attendre à des coups bas. Il se targue d’être un homme d’action, de résultat, sérieux et rigoureux dans tout ce qu’il fait.  A l’en croire, en un an, sous sa direction, la coalition a un bilan plus qu’élogieux.  « Je ne connais personne qui peut contester les qualités de travail abattu par la Cmas sur le terrain », dit-il. A l’entendre, la Cmas est rentrée dans l’histoire mais le plus important est de se maintenir et grandir pour l’intérêt des Maliens et des Maliennes. « Dans la politique, il y’aura toujours des coups bas mais ce qui compte, c’est la dignité et la loyauté », a-t-il conclu.

 

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here