CNPM : Diadié dit Amadou Sankaré interdit par la justice d’accéder au compte bancaire du patronat

0

En attendant le dénouement définitif de la contestation des élections initiée par les parties devant le tribunal, la justice interdit à Diadié dit Amadou Sankaré d’utiliser le compte du Conseil national du patronat (CNPM) ouvert dans les livres de la Bank of Africa Mali. Ce qui constitue un cinglant revers pour le patron de SAER Emploi, celui qui s’est autoproclamé président du patronat. 

Le compte du Conseil national du patronat (CNPM), ouvert dans les livres de la Bank of Africa Mali, restera scellé, du moins jusqu’au dénouement définitif de la contestation des élections initiée par les parties devant le tribunal de la Commune IV.

C’est ce qu’a décidé la Cour d’Appel de Bamako dans son Ordonnance N° 252 datée du 09 août 2021 dont Le Wagadu s’est procuré une copie. La justice, qui l’avait autorisée à accéder au compte du patronat suivant ordonnance N°246 en date du 02 août, s’est rétractée.

Ce qui constitue un cinglant désaveu (une de plus, serait-on tenté de dire) pour Diadié dit Amadou Sankaré qui a voulu utiliser les fonds du Conseil national du patronat (CNPM) logés dans un compte ouvert dans les livres de la Bank of Africa Mali.  Mal lui appris ! Puisque la justice a interdit à toutes les parties de faire des opérations sur le compte du CNPM ouvert à la Banque OF Africa jusqu’au dénouement définitif de la contestation des élections initiée par les parties devant le tribunal de la Commune IV.

En termes clairs, Diadié dit Amadou Sankaré a été débouté de sa demande d’accéder au compte CNPM qui restera gelé le temps de la procédure de fond. Ce qui constitue un camouflet pour Diadié dit Amadou Sankaré, lui qui s’est autoproclamé président du patronat depuis le mois de septembre dernier.

Le mois suivant, il réussit à s’emparer des locaux du patronat, qu’il occupe toujours, grâce à une ordonnance gracieuse délivrée par le Tribunal de la Commune IV. C’est une victoire pour le président Mamadou Sinsy Coulibaly et les siens ; ils ont toujours affirmé qu’il occupe illégalement la présidence du patronat.

Cette décision de justice prouve que Diadié dit Amadou Sankaré est à la tête d’une coquille vide puisque ne pouvant accéder à l’argent de l’institution. On se demande dans ce cas comment il pourra travailler. Va-t-il ouvrir un autre compte ? Si oui, en quelle qualité?  En attendant la réponse à ces différentes questions, Diadié dit Amadou Sankaré et ses amis sont dans une  aventure sans issue.

Pour le salut du patronat, Diadié dit Amadou Sankaré doit revenir à la raison en acceptant la reprise des élections en bonne et due forme. Ce qui ne peut se faire sans l’implication des autorités de la transition. Car, quoi qu’on dise, la crise électorale au CNPM affecte négativement l’économie du pays. C’est pourquoi, il urge pour la justice de vider le fond de cette affaire qui n’a que trop duré.

Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here