Commémoration de la journée internationale de la Fille au Mali : La 10ème édition a vécu

1

La ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Wadidié Founé Coulibaly,  a présidé le 11 octobre 2021 la cérémonie commémorative de la journée internationale de la fille. C’était au Centre de conférence de Bamako en présence des partenaires techniques et financiers du Mali et les acteurs impliqués dans la protection et la promotion des droits des enfants.

La journée internationale de la fille est l’occasion pour  les décideurs, PTF,  défenseurs des droits humains, parlement des enfants et autres acteurs d’examiner les progrès accomplis dans le domaine. Et de mesurer les défis  mais surtout susciter l’engagement des décideurs pour un environnement propice au plein épanouissement de la fille. Pour cette 10ème édition, le Mali  a magnifié sa journée autour du thème « Protection des filles en période de COVID19 » à cause de la crise sanitaire qui a eu des conséquences percutantes sur les progrès effectués dans le domaine de la protection des droits de la fille. «  La situation sécuritaire et sanitaire de notre pays a impacté, voire limité les efforts de développement du capital humain, augmentant ainsi les défis de protection des enfants .Selon une Enquête rapide sur les effets de la Covid-19 au Mali en 2020, « des stratégies d’adaptation plus radicales ont été mises en place : 7% des chefs de ménage ont envoyé des enfants vivre ailleurs, 5% ont marié des filles du ménage et 10% ont envoyé leurs enfants travailler ou mendier »., a  indiqué Mme Wadidié Founé Coulibly.  Qui explique le choix du thème national par le  besoin d’informer et sensibiliser l’opinion publique sur les risques de violence qu’encourent les enfants singulièrement les adolescentes, en vue d’améliorer les conditions  pour un environnement protecteur des enfants  d’une manière générale et singulièrement celui des adolescentes.

Rappelons que la journée du 11 octobre a été instituée par les Nations Unies et elle  est cons à la reconnaissance des droits des filles ainsi que les obstacles particuliers  aux elles se heurtent de par le monde.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. We will create better living conditions for our girls plus women even if it necessitate use of birth control to reduce population to where it we fulfill essentials of modern living nation with all living well.
    We will cast out all foreign entities that are not in educated Malians people best interest. Therefore we would like for all girls plus women to at least become educated to world class high school graduate degree. This will in future years become available to all as we reduce daily activities work loads with modern methods plus equipment thereof making time for adult women to at their pace properly educate as set here. We will not tolerate young girls whatever their condition not being allowed to properly educate plus gain some useful skill. Girls plus women Negroid Julu Religion is that long lost friend you have waited to return.
    We love you all.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here