Commémoration de Maouloud 2016 : El Hadj Bandiougou Doumbia et Ras Bath se pardonnent…

1

Comme à l’accoutumée, l’association « NOURDINE », à sa tête, El hadj Bandiougou Doumbia, a commémoré la Naissance du prophète Seydina Mohamed (PSL) (MAOULOUD), la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre 2016 sur la place publique située sur la route des 30 mètres à Faladié, non loin de la Tour d’Afrique.

Au cours de la séance du prêche de cette nuit sacrée : Le célèbre « SOMA », Fina Amadou Camara de Banankabougou jure devant Dieu et les hommes de ne plus pratiquer le fétichisme ; le vieux Koniba Diallo, âgé de 90 ans 8 mois s’est déplacé de Senou à Bamako pour serrer la main du prêcheur Bandiougou Doumbia ; une cinquantaine de personnes (Homme et Femme) se sont confiées à Dieu en prenant le « Baya » et Ras Bath s’est rendu sur les lieux pour faire la paix avec Bandiougou et a, reçu un coran de la main de Mme le Gouverneur du district de Bamako, Ami Kane.

 

La cérémonie a enregistré la présence effective du Ministre des affaires religieuses et du Culte, Thierno Oumar Hass Diallo, l’honorable Djiguinè de la Commune 6, M. le maire nouvellement élu de la Commune 6, Alou Coulibaly, Mme le Gouverneur du district de Bamako, Ami Kane ; M. le procureur de la Commune 6, le prêcheur Cheick Harouna Sangaré, non moins maire réélu à Ouankoro, la diva de la musique malienne « WASSOLO », Oumou Sangaré et plusieurs prêcheurs de la place. Des remises de corans pour conforter la foi, des bénédictions pour le retour de la paix au Mali, des chansons religieuses de louanges à l’endroit du prophète Mohamed (PSL) ont marqué également l’éclat de cette nuit bénie. Aux dires du Ministre des affaires religieuses et du Culte, cette nuit est particulière comme disait le prêcheur Bandiougou Doumbia car le Maouloud ou la commémoration de la naissance du prophète Seydina Mohamed (PSL) est en train d’être célébré dans beaucoup de foyers religieux du Mali de Kayes à Kidal, le « 12 Rabi Al Awal » qui coïncide avec la nuit du 11 ou 12 décembre 2016 en fonction de l’apparition du croissant lunaire. Il a souhaité que le signe qui s’est apparu cette nuit soit un bon signe. Il a ensuite passé le message du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, qui demande l’humilité à toute la communauté musulmane car le prophète était humble. « Vous, les prêcheurs, n’ayez pas peur de dire la vérité aux autorités si elles sont dans l’erreur. Que les bénédictions qui se produisent cette nuit feront en sorte que tous les maliens puisent circuler aisément partout au Mali singulièrement à Kidal », a-t-il martelé.

Ami Kane donne un Coran à Ras Bath. Ras Bath a fait savoir que sa dispute avec Bandiougou n’est pas un problème d’homme mais des combats d’idée pour se montrer le bon chemin. Après avoir reçu le Coran, il a fait savoir qu’il transmettra ce Coran aux plus hautes autorités pour qu’elles construisent le pays avec afin d’éviter des erreurs. Le « SOMA » Fina Amadou Camara quant à lui, a reçu un Coran en remplacement de ses fétiches «Bassi». Dans son témoignage, le célèbre « SOMA », Fina Amadou Camara a expliqué qu’il n’a pas aimé Bandiougou pour son chapelet, mais parce qu’il dit la vérité. Ainsi, après avoir reçu un Coran, des billets d’argent sont tombés sur lui comme pluies sur Fina Amadou en reconnaissance de ce changement de pratique. Le vieux Koniba Diallo de 90 ans 8 mois a été conduit jusqu’à côté de Bandiougou pour serrer sa main après avoir traversé une trentaine de Kilomètre de Senou à Bamako. Une cinquantaine de personnes (Homme et Femme) se sont confiées à Dieu en prenant le « BAYA ». La célébration de Maouloud, pour Cheick Bandiougou Doumbia, revêt un cachet particulier puisque, c’est à ce jour que le Prophète (Psl), est venu au monde. Il a ajouté que ceux qui disent que le prophète lui-même n’a pas fêté se trompent car, on ne doit pas souhaiter cela au prophète. Le prophète Mohamed, dit-il, est le seul parfait des êtres humains dans le monde où nous vivons. C’est pourquoi, il a été désigné comme Imam des prophètes. La célébration a pris fin par des bénédictions.

Drissa KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comme quoi ” Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ” selon le maxime de Lavoisier

Comments are closed.