Coordination générale de la CMAS : Les raisons de la destitution de Issa Kaou Djim

1

Issa Kaou Djim a été évincé de son poste de coordinateur général de la Coordination des Mouvements et Sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS). L’information a été donnée hier, lundi 25 janvier 2021, à travers un point de presse tenu par une dizaine de présidents des coordinations de la CMAS. Plusieurs raisons justifient, selon les conférenciers, cette destitution de Issa Kaou Djim.

« Après avoir constaté avec amertume les agissements incongrus du coordinateur général de la CMAS, ses maladresses, ses négligences, ses désintérêts à ciel ouvert vis-à-vis de l’imam Mahmoud Dicko , nous, présidents, avons décidé, à l’issue d’une rencontre, que Monsieur Issa Kaou Djim ne parle plus au nom de la CMAS », ont indiqué la dizaine de présidents des coordinations dans leur déclaration conjointe qui soutiennent que les griefs qu’ils prévalent ont justifiés en raison de leur transcription dans la carte réglementaire du mouvement, la CMAS.

Parmi les raisons avancées pour la destitution de Issa Kaou Djim comme coordinateur de la CMAS figurent, entre autres : son parrainage d’une nouvelle plateforme et la promotion de celle-ci au détriment de la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko ; son incapacité et son irresponsabilité face aux démissions en cascade de certains membres des bureaux ; son manque de courtoisie vis-à-vis de ses camarades et sa prétention de s’ériger comme maitre absolu de la structure ; sa poursuite de structuration anarchique des bureaux de la CMAS ; la personnalisation de la structure et l’accaparement de tous les privilèges au profit de lui-même et de son clan ; l’unilatéralisme de sa part par rapport à certaines décisions et prises de position sans l’avis des présidents ; son indifférence avérée face au déclin inexorable de la CMAS suite aux débandades de milliers de militants voués corps et âmes de celles-ci ; ses déclarations improvisées, incessantes, immatures, irrespectueuses de nature à scandaliser , à désavouer et à discréditer la CMAS et son parrain imam Mahmoud Dicko ; ses nouvelles alliances malencontreuses, incompréhensives et surtout revanchardes, une échappatoire pour atteindre ses objectifs

Selon les conférenciers, compte tenu de tout ce qui est reproché à Issa Kaou Djim et au regard de  l’article 14 du Statut et Règlement, il a été destitué. Aussi, les conférenciers affirment avoir envoyé un mémorandum à Mahmoud Dicko avant de prendre cette décision. Est-ce un début de guerre entre Dicko et Issa Kaou Djim ? En tout cas, leurs relations ne sont plus roses.

Après avoir éjecté Issa Kaou Djim de son poste stratégique, des présidents des coordinations projettent l’organisation d’une assemblée générale du mouvement le 29 janvier. « Nous nous joignons les voix pour appeler tous les membres du bureau exécutif, les membres des bureaux communaux, régionaux et tous les sympathisants à une assemblée générale au siège de la CMAS sis à Faso Kanu le vendredi 29 janvier à 14 h30 précises », ont-ils indiqué la déclaration conjointe.

Il faut préciser qu’après le point de presse, les différents président des coordinations se sont rendus au domicile du parrain du mouvement, l’imam Mahmoud Dicko qui a dit avoir pris acte .« Nous avons fait le compte rendu de notre décision à l’imam Mahmoud Dicko, notre parrain. Il dit avoir pris acte de ladite décision » ,a laissé entendre le porte-parole des présidents des coordinations de la CMAS.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Parmi les raisons avancées pour la destitution de Issa Kaou Djim comme coordinateur de la CMAS figurent, entre autres : son parrainage d’une nouvelle plateforme et la promotion de celle-ci au détriment de la CMAS de l’imam Mahmoud Dicko ; son incapacité et son irresponsabilité face aux démissions en cascade de certains membres des bureaux ; son manque de courtoisie vis-à-vis de ses camarades et sa prétention de s’ériger comme maitre absolu de la structure ; sa poursuite de structuration anarchique des bureaux de la CMAS ; la personnalisation de la structure et l’accaparement de tous les privilèges au profit de lui-même et de son clan ; l’unilatéralisme de sa part par rapport à certaines décisions et prises de position sans l’avis des présidents ; son indifférence avérée face au déclin inexorable de la CMAS suite aux débandades de milliers de militants voués corps et âmes de celles-ci ; ses déclarations improvisées, incessantes, immatures, irrespectueuses de nature à scandaliser , à désavouer et à discréditer la CMAS et son parrain imam Mahmoud Dicko ; ses nouvelles alliances malencontreuses, incompréhensives et surtout revanchardes, une échappatoire pour atteindre ses objectifs…
    Les déclarations de Issa sont immatures et irrespectueuses, tout le monde le sait. On a l’impression que Issa n’est pas de la religion musulmane. Car, les déclarations immatures et irrespectueuses ne siéent pas à un musulman. Mais ses déclarations immatures et irrespectueuses prennent leur source dans son opportunisme. Sa destitution de son poste de coordinateur ne suffit pas. Il faut que Issa soit chassé de la CMAS, sinon il n’y aura jamais la paix. Parce que Issa est un homme qui est guidé par Shéïtane.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here