Débat autour du respect des dates des élections : Mahmoud Dicko dévoile sa position

18

Dans une interview accordée à une presse étrangère, l’imam Mahmoud Dicko s’est prononcé sur la situation de crise que traverse notre pays depuis le coup d’Etat du 1er août 2020 et dont il a été un acteur majeur. Cela, après un long moment de silence.

« Il ne faut pas se voiler la face, nous sommes aujourd’hui dans une situation d’impasse. Ce qui est réel. La faillite de l’Etat s’explique par la celle de la classe politique. Tant qu’on ne voit pas la réalité en face, savoir qu’on a trébuché ou même fauté, on ne s’en sortira pas », pense l’imam politique.

Pour le parrain de la Cmas, les gens préfèrent se mettre derrière un imam pour faire tomber un régime, mais ils pensent que se mettre derrière un imam pour construire un pays, cela va les diminuer. Les militaires ne sont certes pas la solution, mais que faut-il faire ? «Nous sommes dans une impasse».

« Nous sommes dans une situation où c’est l’existence même de la Nation qui est mise en cause. Moi imam, dès que je parle, on me qualifie de tout, à commencer par nos frères occidentaux. Le fait que je sois imam fait que certains ne veulent pas se mettre derrière pour construire le pays », a critiqué l’imam Dicko.

Selon lui, la situation du pays fait que l’étau se resserre contre nous. Le pays s’effrite de jour en jour. Quand je parle, les médias occidentaux et tous les autres disent l’imam, l’imam, l’imam. Quand je ferme la bouche, on dit que l’imam ne dit rien, où est-il passé ? Je ne sais pas ce qu’il faut faire », se lamente l’homme fort de Badalabougou.

« Donner l’impression que c’est les autres qui doivent nous faire sortir de ce problème, c’est ça l’erreur. Quel que soit ce qui se dit, le devoir citoyen m’impose de chercher des solutions ici et là. Il faut faire des élections, on n’a pas le choix. Mais est-ce que les élections à elles seules seraient la solution ? Notre problème, ce n’est ni la Minusma ni la France ni la Russie. C’est nous-mêmes et nous devons nous mettre ensemble », conclura l’imam Dicko.

Parlant de la résolution de la crise des communautés, il a répondu en ces termes : « Je viens de rencontrer le cardinal de Bamako et d’autres pasteurs pour essayer de voir comment est-ce qu’il faut appeler les Maliens à se rassembler pour que nous puissions avoir un sursaut et parler avec les acteurs politiques et les forces vives de la nation pour que les gens se mettent ensemble. Je ne peux pas rester insensible aux problèmes du Mali ».

« Il faut qu’on se parle. Mais parler ne veut pas dire aller parler à ceux qui ont des armes seulement. Notre erreur, c’est d’abandonner les légitimités traditionnelles, les pouvoirs coutumiers et les chefs religieux au sort des bandits armés. Il faut qu’on parle aux chefs coutumiers, aux chefs traditionnels », a proposé l’ancien président du Haut conseil islamique du Mali.

S’agissant des liens entre la France et le Mali, il pense que la France est un pays qui connaît le Mali et qui a des liens historiques sur le plan stratégique avec le Mali que personne ne peut nier.

« Il faut avoir de la courte mémoire pour penser que  nous avec la France, c’en est fini. C’est trop facile et léger. Ce n’est pas une réalité. Il faut se convaincre que ce n’est pas la bonne manière de voir les choses. La France est un allié stratégique et historique avec laquelle nous devrons partager beaucoup de choses. C’est l’histoire qui a voulu que ça soit ainsi », a-t-il clarifié.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. Comments are too general as if there is fear to make necessary commitment. Comments appear to be saying both yes plus know to situation. We must not be afraid to draft plus follow feasible plan along course that have Mali acting plus surviving alone. That is not to say we will be alone but it is to say if necessary we will make it on our own. Then only then will we be capable of quickly plus efficiently in lasting fashion upgrading living conditions in Mali with necessary security. Talk not along this course is bullshit!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Notre problème, ce n’est ni la MINUSMA ni la France ni la Russie. C’est nous-mêmes et nous devons nous mettre ensemble, dixit Imam Dicko. je suis certain que l’Imam DICKO a la capacité intellectuelle et la probité morale de sortir le Mali de ce gouffre dans lequel les politicards l’ont plongé. Imam Dicko Président de la République du Mali.

    • Mais tu as oublie que ton Imam Dicko a toujours ete aux cotes de Boua le ventru IBK et n’a absolument rien fait de concret pour sortir le Mali du gouffre, soyons serieux cas-meme, mais si tu veux avoir une Republique Wahabite au Mali alors tu as ton Imam Dicko! MERDE!

  3. Bien dit imam dicko .C est certains maliens qui sont responsables de la crise que connaît le Mali particulièrement certains politiciens. Les maliens doivent impérativement s unir pour faire face aux défis de l heure . Que chacun met de côté ces intérêts égoïstes et se rassembler autour du pays. N accusons ni la France ,ni la munisma ,ni la Pologne ,ni le Dalaï lama du Tibet n être responsable de nos problèmes malheureusement chaque jour nous créons des soucis.Soutenons nos autorités à chercher des solutions pour un retour à la normale. Un pays unis sera fort face à ses ennemis ne soyez ni pro français ,ni pro Bissau guinéen ,ni pro russe pour libérer ce pays , Soyez vrais pro maliens Que vive la paix et la stabilité au Mali et partout en Afrique

  4. Tous les escrocs ayant trahi et ensanglanté le Mali payeront le prix du sang des Maliens qu’ils ont fait versé. Mahmoud Dicko est au service de ses maîtres Saoudiens, de même que Kouffa et Iyad Gahly. Ils finiront tous très mal.
    Une question : pourquoi y a-t-il trop encore de sang versé au nom de l’islam et pas des autres religions du monde.
    L’islam a eu certes à produire une civilisation merveilleuse mais dont le poumon économique était l’esclavage. Certains intellos, y compris européens, l’oublient souvent et ne retiennent que la traite transatlantique. Quelle naïveté !

  5. Le problème au Mali, c’est qu’on ne comprend pas que certaines personnes de part leurs professions doivent avoir un devoir de réserve ( militaires, les fonctionnaires, les religieux…
    Chacun doit rester dans sa sphère. C’est cette confusion qui est en train de détruire ce pays

    • SANS LES MILITAIRES LE MALI EST UN CIMETIERE DIRIGE PAR LES CHAROGNARDS POLITICIENS ET RELIGIEUX

      Kenedougou, qui alors ne doit pas avoir le devoir de reserve?
      donne-nous une liste!

      QUFAAROHW 🙂 SANS LES MILITAIRES LE MALI EST UN CIMETIERE DIRIGE PAR LES CHAROGNARDS POLITICIENS ( FONCTIONAIRES, AFFAIRISTES) ET RELIGIEUX 🙂

  6. L’imam Dicko en tant que citoyen et personnage influent à le droit de donner son opinion comme tout citoyen , pour ce qui concerne les élections, c’est le microcosme politique qui en fait une priorité , parce que nos partis politiques n’ont que de nom . Aucun parti n’est en situation d’offrir aux projet solide de sortie de crise ni un projet économique de donner une espérance à l’amélioration des conditions de vie des maliens , pourquoi tant de précipitation pour vers une élection sans support de garantie nécessaire et de crédibilité ? , c’est tout simplement pour la reprise de la routine des affaires politiques , sinon tout le monde voit bien dans quelle situation se trouve le pays . Le Premier ministre doit sortir du bois pour dire la vérité aux maliens , ces élections sont intenables à la date prévue , pour des raisons bien évidente à tout point de vue , tant que premier responsable politique et chef du gouvernement du Mali , il aurait lui aurait tout naturellement pu tenir une conférence de presse pour faire l’état des lieux du Mali qu’il est est entrain de diriger, il aurait pu le faire par souci de pédagogie politique , même si le président Assimi a fait son discours , pour lui c’était beaucoup plus important. Bref dans cette histoire d’élection le temps ne joue pas en faveur d’où l’intérêt de sortir dans l’ambiguïté. Le Mali ne pourra pas ouvrir un nouveau front politique

    • NOUS N AVONS PAS BESOIN DE L OPINION DE MAHAMOUD DICKO, QU IL VOCIFERE DANS SES TOILETTES, MEME PAS DANS LA MOSQUEE OU SON DIEU LUI DEMANDE QUE DE PRIER!

      L’imam Dicko en tant que citoyen et personnage influent à le droit de donner son opinion comme tout citoyen , pour ce qui concerne les élections, c’est le microcosme politique qui en fait une priorité , parce que nos partis politiques n’ont que de nom .

      NOUS N AVONS PAS BESOIN DE L OPINION DE MAHAMOUD DICKO, QU IL VOCIFERE DANS SES TOILETTES, MEME PAS DANS LA MOSQUEE OU SON DIEU LUI DEMANDE QUE DE PRIER!

      • En tant que citoyen, l’imam Dicko ? Il n’a acquis sa notoriété qu’en étant président du Haut Conseils islamique ! Pour qui nous prends-tu ? Pour des idiots

  7. QUFAAROH YAH EST MAA SEBE DEN YAH, SILAMEYA C EST L HYPOCRISIE SANS LIMITES, DICKO KA A KHO DATOUGOU!

    🙂 QUE LES SUPPORTEURS DU CHERIF DE NIORO QUI SONT SORTIS AILLENT SE FAIRE FOUTRE! 🙂 27 Août 2021 at 15:39
    JE PENSE QUE DES MESURES DOIVENT ETRE PRISES POUR ELOIGNER LES RELIGIONS ET LES ETHNIES DE LA POLITIQUE.
    LA RAISON EST LA SUIVANTE:
    🙂 LES ABRAHAMIQUES A TRAVERS DES SIECLES DE VIOLS ET DE METISSAGES STRATEGIQUES ONT CREE DES GROUPES ETHNIQUES QUI LEUR SONT AFFILIES ET IDIEOLOGIQUEMENT SOUMIS.

    🙂 LES RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM SONT INCOMPATIBLES PAR LEUR NATURE MEME AU PLURARISME DE CHOIX ET DE THEORIE. CE QUI EXCLUDE TOUTE UNION REELLE HORS DE LA RELIGION.

    🙂 QUE LES SUPPORTEURS DU CHERIF DE NIORO QUI SONT SORTIS AILLENT SE FAIRE FOUTRE! WE DIDN’T WAIT FOR THEM TO MAKE OUR MINDS ABOUT THE TRANSITION! WHAT THEY ARE TRYING TO ACHIEVE IS ‘ HIJACK THE TRAIN THAT IS MOVING FORWARDS’ , LET’S NOT ALLOW THEM TO SUCCEED…. 🙂

    • QUFAARAROH, sur ce plan, vous avez raison. Puisqu’El Hadji Oumar Tall donnait exactement le même conseils à ses talibés :”Les sales animistes idolâtres Bambara qui ne seront jamais propre. Il faut massacrer les hommes et ligoter les femmes avec des liens qui ne se dénoueront jamais !”

  8. Dicko est loin d’être la solution aux problèmes maliens, nous sommes sûrs que lui même doit comprendre que l’essentiel des maliens n’a plus confiance à lui compte tenu de son volteface par rapport à la lutte du M5-RFP en aout 2020. Il s’est faufilé à l’anglaise en abandonnant le mouvement à la recherche de postes auprès des militaires, il a déçu le monde cet imam sans foi, ni loi. Il ne mérite pas de diriger une troupe, il s’était comporté comme un lâche en allant du côté des militaires sans aucune réflexion digne d’un grand imam. Aucun malien n’a confiance à cet homme qui s’était comporté comme un moins que rien au moment même où le mouvement avait plus besoin de lui pour bien orienter cette transition ratée complètement à cause de l’imam DICKO et son fameux gendre, Issa Kaou DJIM.

  9. Le fait que je sois imam fait que certains ne veulent pas se mettre derrière pour construire le pays

    Hum, on s’approche lentement mais surement. Les Bamanans disent que tant qu’on avance, on finit par arriver… Eh bien, à quand la candidature de Monsieur l’Imam à la présidentielle pour jauger votre côte réelle dans l’opinion des Maliens ? Car logiquement, quand on fait la politique, on doit avoir le courage de se confronter verdict des urnes. Le grand manitou pousse ses pions à petits coups. En vrai pompier-pyromane, il fait aujourd’hui semblant d’éteindre le feu qu’il attisait encore il y a seulement quelques mois. Seulement, tout finit par se savoir… Juste question de temps.

    Pensées rebelles.

  10. Dicko et ses reves politiques ont ete exposes et nous disons haut et clair que nous n’avons pas pas besoin du Whahabisme au Mali pour nous reduire en un Emirat ou un Califat avec la Sharia comme loi. Nous sommes le Mali des Donzos, des Somas, des Tidiania, des Hamallistes, des Quadria, des Shia, des Catholiques et des Protestants. Nous sommes une Republique laique et Africaine!

    • @King
      Merci d’avoir dit tout haut ce que je pense tout bas, mais que si je le dis, on me taxera d’éternel rebelle… LOL

      Pensées rebelles.

      • “Quand celui qui est chargé de recherche le pinçon perdu a lui-mêmes le pied posé sur le pinçon perdu, on peut être sûr que le pinçon perdu ne sera jamais retrouvé!”
        “La langue n’a pas d’os pour ne pas changer, se plier!”
        Brave imam Mahmoud Dicko, il n’y a pas si longtemps que tu accusais la France d’être responsable de tous nos maux. As-tu changé d’opinion depuis ? Ou s’agit-il d’une nouvelle stratégie?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here