Divorce entre la junte et le peuple malien : Le point de non-retour !

3

L’opération Diaw, à tout prix à la tête du CNT (Conseil National de Transition) au Mali, est en train de jouer un vilain tour à la junte militaire qui avait jusque-là, bénéficier de la clémence des forces vives de la nation, malgré ses dérives et son incapacité à faire mieux que le régime précédent.

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, la gouvernance du pays prend une tournure de plus en plus inquiétante. Même les soutiens des premières  heures de Kati commencent à déchanter. Comment a-t-on atteint le point de non-retour ?

Désormais à Kati, le seul mot d’ordre lisible est les militaires dans les bureaux, les civils aux fronts. C’est du moins cette lecture que le peuple fait des agissements des putschistes depuis l’installation des autorités de la transition. Pendant que le centre brûle, Ségou n’est pas loin de tomber et le nord n’en parlons pas, le CNSP se bat pour des postes politiques. Résultat, les militaires sont nommés comme attachés de cabinet,  chargés de mission,  préfets et sous-préfets.

Malgré l’ébullition sans précédent du front social, aucune remise en cause n’est perceptible. Mieux, la politique des intimidations et des menaces qui avait coulé le régime IBK a atteint son paroxysme. Que faut-il attendre d’une telle gouvernance basée sur le mépris et la volonté de se servir ? Un président de la transition et un premier ministre qui n’existent que de nom. Des ministres aux ordres. L’accaparement total de l’ensemble des postes stratégiques. À quelle fin, l’on se demande. Les deux décrets relatifs à la mise en place du CNT ont levé le voile sur les intentions  des hommes du 18 août 2020.

Et comme pour dire qu’en quelques choses malheur est bon, la classe politique s’est enfin réveillée après une hibernation dictée par les événements. Cette fois-ci pas pour des postes, mais pour défendre notre démocratie aujourd’hui en péril.

Quand le vice-président chargé de la sécurité dans notre situation ne trouve rien à faire que de s’occuper des questions politiques, il y a lieu de désespérer. Dans ce mauvais rêve, l’espoir est venu hier de la classe politique et des syndicats, seuls acteurs principaux de l’avènement de notre démocratie, arrachée des mains des mêmes militaires. Comme un seul homme, ils ont décidé de veiller sur la ligne rouge. Aujourd’hui encore, le sursaut du peuple est sollicité pour mettre fin aux ambitions des apprentis sorciers dont l’objectif semble être la prolongation des 18 mois de transition au Mali.

A. Diallo

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Les maliens vont se reveiller bientot. Le mensonge est la mere des peches. Une personne qui ment est capable de tout. Les apprentis sorciers du CNSP n’ont fait que colmater des mensonges d’etat. Apres leur discours du 18 Aout ils sont venus mentir disant que les maliens veulent une transition militaire malgre le contraire convenu pendant les concertations. Des officiers superieurs assermentes menteurs ca fait vomir.

  2. “…Divorce entre la junte et le peuple malien : Le point de non-retour ! ”

    OUI, LE TITRE EXPRIME UNE VÉRITÉ EMPIRIQUE.

    A. Diallo, SOIT HONNÊTE DE NE “CONFONDRE” SAVAMMENT LE PEUPLE MALIEN AVEC LES PARTIS POLITIQUES.

    LE PEUPLE MALIEN N’ EST NI PRO-IBK, NI PRO-M5 RFP.

    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.
    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.
    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.

    LE PEUPLE MALIEN A PORTÉ SON ESPOIR AU CNSP POURQU’ IL INCARNE HAUT ET FORT CETTE ASPIRATION LÉGITIME Á LA DIGNITÉ ET Á LA SOUVERAINITÉ.

    LE PEUPLE MALIEN A PORTÉ SON ESPOIR AU CNSP POURQU’ IL INCARNE HAUT ET FORT CETTE ASPIRATION LÉGITIME Á LA DIGNITÉ ET Á LA SOUVERAINITÉ.

    LE PEUPLE MALIEN A PORTÉ SON ESPOIR AU CNSP POURQU’ IL INCARNE HAUT ET FORT CETTE ASPIRATION LÉGITIME Á LA DIGNITÉ ET Á LA SOUVERAINITÉ.

    HÉLAS…! HÉLAS…! HÉLAS…!

    LA LÉGENGE****A ÉCLATÉ TOUT JUSTE 48 HEURES APRES SA PRESTATION DE SERMENT.

    EN EFFET, NOTRE V********X CHEUVEUX BLANCS PAR L’ AGE, A REFUSÉ DE PUBLIER SA DÉCLARATION DE PATRIMOINE DANS LES 48 HEURES APRES SA PRESTATION DE SERMENT.

    J’ AI SUIVI SON DISCOURS D’ INVESTITURE: J’ AI EU LA CERTITUDE QUE DANS LA MINUTE SUIVANT LA FIN DE SON DISCOURS , IL METTRA DÉCLARATION DE PATRIMOINE SUR TABLE DEVANT LES CAMÉRAS ET SON PEUPLE, LE PEUPLE MALIEN EN SOIT TÉMOIN.

    MAIS, BÁH N’DAW, **********E , JUSQU’ Á L’ HEURE OÚ J’ ÉCRIS , N’ A PAS ACCOMPLI CETTE OBLIGATION GRAVÉE DANS DANS LA CONSTITUTION DU MALI.

    BÁH N’DAW N’ A PLUS Á OUVRIR S******* ET EXIGER L’ INTÉGRITÉ MORALE DES MALIENS.

    Á A. Diallo :

    Bah N’Daw , DANS CE ROLE DE S******* DE ROI, *******

    Á Bah N’Daw :

    OÚ EST TA DÉCLARATION DE PATRIMOINE ??
    OUI, TA DÉCLARATION DE PATRIMOINE, SELON LA CONSTITUTIO EN VIGUEUR AU MALI, LE PRÉSIDENT DU PAYS DOIT PUBLIER SA DÉCLARATION DE PATRIMOINE DANS LES 48 HEURES SUIVANT SA PRESTATION DE SERMENT.
    OÚ EST TA DÉCLARATION DE PATRIMOINE ??
    ET TU CONTINUES DE PERCEVOIR LES 150 MILLIONS DE FCFA PAR MOIS, LE SALAIRE DE IBK .
    CES 150 MILLIONS DE FCFA PAR MOIS FONT 230 000 EUROS PAR MOIS.

    POUR CEUX QUI NE MESURENT PAS TOUT DE SUITE CETTE SITUATION , ALORS JE PLACE UNE ÉCHELLE :

    – 230 000 EUROS EST Á PEU PRET LE SALAIRE ANNUEL DU PRÉSIDENT DE LA FRANCE.

    – 230 000 EUROS EST LE SALAIRE MENSUEL DU PRÉSIDENT DU MALI

    *******

    L’ AGE NE FAIT PLUS LA SAGESSE CHEZ NOUS, AU MALI.

    VOIR DES PERSONNES AGÉES SE RÉDUIRE EN *******, *****É, FAIT MAL AU COEUR.

    VOIR DES PERSONNES AGÉES QUI PRIVENT LES PLUS JEUNES DE LEUR PLAISIR TRADITIONNEL DE RESPECTER LES ANCIENTS, FAIT MAL AU COEUR.

    BÁH N’DAW A FAIT FAIRE LE COUP D’ ÉTAT PAR ASSIMI GOITA, SUR ORDRE DE LA FRANCE.

    BÁH N’DAW EST UN TRES PROCHE DE IBK.

    BÁH N’DAW EST LE SIGNATAIRE DE L’ ACCORD DE DÉFENSE CONTROVERSE AVEC LA FRANCE.

    BÁH N’DAW A SIGNÉ CET ACCORD PUIS A TOUT DE SUITE DÉMISSIONNÉ POUR RETOURNER Á SA RETRAITE. IL ÉTAIT DÉJÁ Á RETRAITE QUAND IBK L’ A NOMMÉ MINISTRE DE LA DÉFENSE. IL ÉTAIT TOUT JUSTE VENU FAIRE UN *****ULOT AU COMPTE DE LA FRANCE ET RETOURNER.

    BÁH N’DAW A EMPOCHÉ TROIS DIZAINES DE MILLIONS D’EUROS POUR AVOIR SIGNÉ L’ ACCORD DE DÉFENSE CONTROVERSE AVEC LA FRANCE.

    CETTE FOIS-CI AUSSI, IL EST TOUT JUSTE VENU FAIRE **** AU COMPTE DE LA FRANCE ET RETOURNER.

    BÁH N’DAW , EST UN RÉSERVISTE FRANCAFRICAIN PUR-SANG, UN DE CES L*****

    ASSIMI GOITA EST UN SIMPLE ELEVE DE BÁH N’DAW .

    TOUT COMME IBK, BÁH N’DAW NE VA JAMAIS FAIRE UNE DÉCLARATION SINCERE DE SON PATRIMOINE.

    BÁH N’DAW ****** SUR LA LÉGALITÉ, IL EST UN******DE LA FRANCE.

    BÁH N’DAW C******TITUTION DU MALI, QUI L’ OBLIGE Á RENDRE PUBLIQUE SA DÉCLARATION DE PATRIMOINE DANS LES 48 HEURES SUIVANT SA PRESTATION DE SERMENT.

    BÁH N’DAW FINIRA MAL, TRES MAL…

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI LE DÉTRUISENT DE *****…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    LE PEUPLE MALIEN N’ EST NI PRO-IBK, NI PRO-M5 RFP.

    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.
    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.
    LE PEUPLE MALIEN EST PRO-DIGNITÉ ET PRO-SOUVERAINITÉ.

    LE PEUPLE MALIEN A PORTÉ SON ESPOIR AU CNSP POURQU’ IL INCARNE HAUT ET FORT CETTE ASPIRATION LÉGITIME Á LA DIGNITÉ ET Á LA SOUVERAINITÉ.

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here