Des organisations de la société civile interpellent les autorités maliennes : « Il faut aller à l’essentiel et sortir rapidement de la transition »

4

Au Mali, une année après la chute du président Ibrahim Boubacar Kéïta et l’arrivée des militaires au pouvoir, on dresse le bilan. Une occasion pour la Synergie 22, regroupant 36 Organisations Non Gouvernementales (ONG) et Associations de la société civile, d’interpeller les autorités de la transition sur la nécessité d’accélérer les réformes nécessaires de fin de transition. « Il faut aller à l’essentiel et sortir rapidement de la transition », explique Dr. Ibrahim Sangho, l’un des responsables de la Synergie 22.

Le samedi 21 août 2021, devant un parterre de journalistes à la maison de la presse, les responsables de la Synergie 22, Dr. Ibrahima Sangho, Adam Dicko…, ont attiré l’attention des actuelles autorités du pays sur le respect des engagements pris devant le peuple malien et la communauté internationale, notamment la sécurité des personnes et de leurs biens ainsi que la protection des droits de l’Homme, le respect de la durée de la transition à travers l’organisation d’élections transparentes, crédibles et inclusives, la promotion d’une gouvernance vertueuse.

Pour la Synergie 22, une année après le début de la transition, il y a eu deux avancées majeures : la mise en place des organes de la transition conformément à la charte et la présentation du Plan d’Action du Gouvernement de l’ancien Premier ministre Moctar Ouane, le 19 février 2021, ainsi que l’adoption par le Conseil National de Transition de celui de l’actuel chef du gouvernement, Choguel Kokalla Maïga, le lundi 02 août 2021. Cependant, des défis alarmants demeurent conformément à l’article 2 de la Charte dans le délai restant , s’inquiète Dr. Ibrahima Sangho. Il s’agit entre autres, énumère-t-il, du rétablissement et le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ; du redressement de l’État et la création des conditions de base pour sa refondation ; de la promotion de la bonne gouvernance ; de la refonte du système éducatif ; de l’adoption d’un pacte de stabilité sociale ; du lancement du chantier des réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives et de l’organisation des élections générales et la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

La Synergie 22 a déploré les lenteurs accusées dans la mise en œuvre des réformes annoncées, notamment les réformes électorales. « Il faut aller à l’essentiel et sortir rapidement de la transition », a recommandé Dr. Ibrahim Sangho. Pour la Synergie 22, elle est aussi inquiète des violations des droits de l’Homme, singulièrement la séquestration de l’ancien Président et de l’ancien Premier ministre de la transition suite au second coup d’État du 24 mai 2021. « Face à ces constats, la Synergie 22 s’interroge sur la volonté manifeste des autorités pour un retour à l’ordre constitutionnel dans le délai prescrit. A ce sujet, la Synergie rappelle que, suivant l’article 22 de la Charte de la Transition : « la durée de la transition est fixée à dix-huit (18) mois à compter de la date d’investiture du Président de la Transition ». Il ne reste plus que sept (07) mois pour sortir de la Transition.»

La Synergie 22 a finalement attiré l’attention des autorités de la Transition sur « l’impérieuse nécessité d’accélérer le processus des réformes et de recentrer les actions prioritaires autour du rétablissement de la sécurité, de l’organisation des élections nécessaires de fin de transition et de la protection des droits de l’Homme. »

M. K. Diakité


==========================

Les recommandations de la Synergie 22 aux autorités de la transition

  • Pour une transition apaisée et inclusive
  • Que les réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives et l’organisation des élections générales annoncées soient accélérées ;
  • Que les missions de la Transition soient axées principalement sur les actions de fin de Transition, à savoir l’organisation des élections présidentielle et législatives ;
  • Que les autorités de la Transition réactivent les cadres de concertations afin de créer une plus grande inclusivité ;
  • Que la Société civile, les Partis politiques et les Autorités de la transition développent et mettent en œuvre une stratégie d’éducation civique afin d’informer et de sensibiliser les citoyens et citoyennes sur les réformes à entreprendre et les étapes de la transition démocratique ;
  • Que les Partenaires bi et multilatéraux accompagnent fortement l’ensemble des acteurs qui œuvrent pour une transition réussie au Mali.
  • Pour des élections transparentes, inclusives et apaisées
  • D’intégrer, dans la Loi électorale, la publication en ligne des résultats des scrutins par centres et bureaux de vote, au fur et à mesure de la proclamation des résultats ;
  • De revoir à la hausse le nombre actuel de 147 députés déterminés suivant le recensement administratif de 1996, en prenant en compte les chiffres du dernier recensement de la population ;
  • De changer le mode de scrutin actuel (majoritaire uninominal ou plurinominal à deux tours) pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale en un mode de scrutin proportionnel ;
  • De créer les circonscriptions électorales des nouvelles régions pour leur permettre de prendre part aux élections de fin de transition;
  • De consacrer la création d’un organe indépendant et unique de gestion des élections (OGE) dans la Constitution et la Loi électorale, dans un souci de cohérence et d’efficacité technique et financière ;
  • De revoir le délai entre les deux tours de l’élection présidentielle afin de permettre que le contentieux électoral soit vidé et aux candidats du second tour de faire campagne ;
  • D’intégrer les débats entre les candidats lors du premier et du deuxième tour de l’élection présidentielle, pour permettre aux électeurs de mieux connaître les contenus des projets de société des candidats ;
  • De mettre en œuvre une stratégie d’éducation civique afin d’informer et de sensibiliser les citoyens et citoyennes sur le couplage des élections présidentielle et législatives et les opérations de vote multiples ;
  • De pérenniser les opérations liées au RAVEC en République du Mali.
  • Pour une meilleure gouvernance
  • D’accélérer l’audit des services publics annoncés dans le cadre de la lutte contre la fraude, la délinquance financière et la corruption ;
  • D’accélérer les procédures judiciaires contre les présumés auteurs et leurs complices pour des faits de mauvaise gouvernance et d’atteintes aux deniers publics ;
  • D’assainir l’accès aux hautes fonctions de l’État par une enquête publique ou parlementaire de moralité des candidats aux différents postes de responsabilités ;
  • De faire de la déclaration publique des biens des hauts fonctionnaires de l’État, dans le Journal Officiel, une obligation ;
  • De revoir les attributions de la Cour constitutionnelle en lui enlevant la proclamation des résultats définitifs des élections présidentielle et législatives ;
  • De revoir les modalités de désignation des membres de la Cour Constitutionnelle afin de réduire les risques de contrôle des membres par le Pouvoir Exécutif comme c’est le cas en ce moment ;
  • De relire les attributions de la Cour constitutionnelle ;
  • De mettre les verrous pour l’appréciation des coups d’État ou putschs pour empêcher des problèmes de qualification et empêcher toute amnistie aux putschistes.
  • De supprimer la simple participation (15%) aux élections dans les critères de l’aide publique aux partis politiques, pour les inciter à faire face à leurs objectifs de création à savoir la conquête et l’exercice du pouvoir.
  • Pour une meilleure protection des droits de l’Homme
  • Que les mesures restrictives concernant les personnalités séquestrées soient levées ;
  • Que les citoyens soient informés des procédures en cours concernant les graves violations des droits de l’Homme, notamment les atteintes à la vie des 10, 11 et 12 juillet et de celle de Lafiabougou survenue le 22 juillet 2021 ; sans entraver le secret de l’instruction.

Fidèle à sa mission de veille citoyenne et d’alerte, la Synergie 22 reste engagée pour une transition réussie dans le délai prescrit.

Fait à Bamako, le 21 Août 2021

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons la vérité

    *Fait mal fait souffrir agonise tourmente torture les malhonnêtes Les met en colère échauffe leurs biles les irrite les horrifie les agace les exaspère Et les met hors d’eux les rend incontrôlés les rend maboules les rend fous les rend barjos les rend cinoques les rend cinglés les rend toqués les rend branquignoles les rend brindezingues les rend détraqués les rend timbrés les rend cerveaux fêlés les rend cerveaux embrouillés

    Mais apaise calme tranquillise rassure soulage réconforte les honnêtes et les rend heureux les remplit de joie les rend sereins imperturbable

    *Les élections présidentielles et législatives crédibles ouvertes à tous et acceptés par tous doivent avoir lieu dans un Mali totalement libéré des ennemis aéroportés convoyés de l’extérieur et de leurs collabos maliens de malléables façonnables pétrissables arabes-berbères-peulhs-touaregs

    *Les Lettrés mutants anciens gouvernants du Mali bouffeurs impénitents notoires des deniers publics et dons et leurs fidèles clébards et doungourous de lettrés mutants et mutantes de sociétés civiles de religieux etc

    Les agenouillés les courbés les étalés les gueux les lazzarones les malléables les pétrissables les sans-dents les soumis

    De leurs soi-disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisations et les Autres Organisations

    Veulent coute que coute l’organisation des élections présidentielles et législatives dans leur Mali envahi occupé au 2/3 par les ennemis envoyés colportés aéroportés de l’extérieur

    Et leurs collabos maliens de façonnables malléables pétrissables et soumis d’arabes de berbères de peulhs de touaregs tel Amadou Kouffa le peulh mécréant kafir du Macina amateur de vin de bière de whisky de vodka de tchapalo et violeur de femmes mariées tel Iyad Ag Ghali le touareg mécréant de Kidal amateur de vin de bière de vodka de whisky et de filles de joie du Bar Mali de Bamako-Coura et violeur de femmes mariées

    *Aux fins de revenir au pouvoir Et Parachever Leur Cynique Machiavélique Diabolique Satanique Et Ingrat Dicta Reçu

    *A Savoir créer à nouveau une crise sociale post-électorale aux fins que le Mali s’enfonce davantage

    Aux fins de la Kidal-Macina-Ménaka- Gao=Mopti-Sation

    Au Grand Bonheur à la Grande Joie de Leurs Maitres Et Seigneurs Les soi-disant amis ennemis les Autres Anciens colonisateurs et les Autres Organisations

    *Il revient donc à ces lettrés mutants anciens gouvernants du Mali bouffeurs impénitents notoires des deniers publics et dons Aux Sociétés Civiles Aux Religieux qui veulent le respect de la date des élections

    En Tant Que Des Réservistes De Former Une Unité Armée Dès Maintenant

    Et Partir Dès Maintenant Exploser Canarder Bombarder Massacrer Assassiner Tuer Zigouiller Trucider Fusiller Décapiter Nettoyer

    Tous ces voyous qui pullulent qui occupent le centre et le nord de leur Mali et cela sans aucun état d’âme

    Tout en adoptant le Droit Humanitaire Asymétrique le Droit de l’Homme Asymétrique la Convention de Genève Asymétrique En Tuant Fusillant Explosant les prisonniers 12 heures après leurs interrogatoires

    Aux fins qu’ils ne soient nourris aux frais des pauvres contribuables qu’ils tuent assassinent explosent incendient rendent cul-de-jatte

    Et mettre fin ainsi à toute cette insécurité

    Et permettre ainsi aux différents candidats et candidates d’aller partout en toute sécurité en toute tranquillité à travers leur Mali battre campagne

    Et permettre en outre aux citoyens et citoyennes d’aller voter en toute sécurité en toute tranquillité

    Votes présidentiels et législatifs d’où sortiront le président de la république et des députés élus aux suffrages universels directs acceptés par tous les maliens et maliennes

    *Assimi Goïta Ismaël Wagué Malick Diaw (Officier En Période De Guerre Porteur De Grands Boubous De Bonnets De Chéchias De Babouches Identiques à Ceux de L’Imam De La Mosquée De Fan Hock Et Qui Refuse Avec Force Et Énergie D’être En Treillis)

    Si Vous Aimez Votre Mali Si Vous Êtes Des Officiers Fiers Honnêtes Ayant Un Amour Profond Pour Votre Mali

    Engager Les Vite Comme Réservistes Et Envoyer Les Au Front Centre De Mopti Et Front Nord De Kidal

    Aux Fins Qu’Ils Libèrent Leur Mali Des Ennemis Et Des Collabos

    *Assimi Goïta Ismaël Wagué Malick Diaw (Officier En Période De Guerre Porteur De Grands Boubous De Bonnets De Chéchias De Babouches Identiques à Ceux de L’Imam De La Mosquée De Fan Hock Et Qui Refuse Avec Force Et Énergie D’être En Treillis)

    Si Vous Aimez Votre Mali Si Vous Êtes Des Officiers Fiers Honnêtes Ayant Un Amour Profond Pour Votre Mali

    Dites à Haute Et Intelligible Voix Aux Soi-Disant Amis Ennemis Les Autres Anciens Colonisateurs Les Autres Sous-Régionaux Les Autres Organisations

    Et à leurs Agenouillés Courbés Lazzarones Penchés Sans-Dent et Soumis de Lettrés Mutants Anciens Gouvernants du Mali

    Que Les Elections Présidentielles Et Législatives Crédibles Acceptables Par Tous Les Maliens Et Maliennes

    Ne Se Fera Que Dans Un Mali Débarrassé De Tous Les Ennemis Aux Fins Que Les Différents Candidats Et Candidates Puissent Mener En Toute Quiétude Leurs Campagnes

    Et Aux Fins Que Les Populations Sur Toute L’Etendue Du Territoire Puissent Librement Aller Voter Pour Les Candidats et Candidates de Leur Choix

    *Nous sommes dans une compétition mondiale économico-politico-militaro-religieuse-raciale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme pour faire mal pour détruire asservir soumettre déposséder l’Autre

    Et où il n’y a pas de place pour les influençables les contrôlables les manœuvrables les ductiles les dociles façonnables les pliables les pétrissables les cloches les maniables les flexibles les collabos les manipulables les gueux les lazzarones les mendiants les courbés les penchés les rampants les quémandeurs les esclaves les sans-dents les soumis les bêtes les complexés les couards les cupides les fainéants les farfelus les idiots les insouciants les laxistes les médiocres les naïfs les peureux les paresseux les pleurnichards les rêveurs les sentimentaux les sybarites les tarés

  2. IL FAUT NETTOYER LE LIT AVANT DE S Y COUCHER PEU IMPORTE LE TEMPS NECESSAIRE!!!!!!!!!!

    LE PEUPLE MALIEN NE SOUHAITE PLUS SE COUCHER DANS DES DRAPS SALES !!!!!!!!!!!!!!!!!

    N EN DEPLAISES AUX NEGRES DE SALONS COMPLEXES NAIFS FAINEANT SANS GRANDE AMBITION QUALITATIF POUR LEUR PAYS !!!!!!!!!!

  3. LA SECURITE N EST PAS ENCORE LA CAR L ARMEE EN SOUS EFFECTIF ET SOUS EQUIPEE

    IL FAUT ACCELLERER EN EFFET CAR LE TEMPS PRESSE POUR CES POINTS CI DESSOUS MAIS LA JUSTICE EST LENTE IL FAUT DONC LUI DONNER DAVANTAE DE MOYENS EN URGENCE CAR RESTE 6 MOIS !!!!!!!!!!

    Pour une meilleure gouvernance
    D’accélérer l’audit des services publics annoncés dans le cadre de la lutte contre la fraude, la délinquance financière et la corruption ;
    D’accélérer les procédures judiciaires contre les présumés auteurs et leurs complices pour des faits de mauvaise gouvernance et d’atteintes aux deniers publics ;
    D’assainir l’accès aux hautes fonctions de l’État par une enquête publique ou parlementaire de moralité des candidats aux différents postes de responsabilités ;
    De faire de la déclaration publique des biens des hauts fonctionnaires de l’État, dans le Journal Officiel, une obligation ;
    De revoir les attributions de la Cour constitutionnelle en lui enlevant la proclamation des résultats définitifs des élections présidentielle et législatives ;
    De revoir les modalités de désignation des membres de la Cour Constitutionnelle afin de réduire les risques de contrôle des membres par le Pouvoir Exécutif comme c’est le cas en ce moment ;

  4. Pauvres jeunes (sifinw) donnez rapidement la chance aux sérieux vieux (sidjèw) de ce pays de vous aider à bien diagnostiquer les maux qui ruinent les institutions de ce notre très cher Mali. Sachez que sans bon diagnostic, nous irons en crise en crise, cela est sans aucune équivoque. Le Mal actuel est dans une impasse qui pose la non confiance entre gouvernants et gouvernés, avec un telle situation il est impossible de construire,
    personne n’a confiance à personne;
    personne n’écoute personne;
    personne ne reconnait la valeur de personne;
    personne ne respecte personne; une telle situation met le pays dans un gouffre toujours plus amer.
    Il faut que Choguel et Assimi sachent que le nettoyage de ce pays en terme de vautours et de charognards dévient une nécessité absolue, ce sans quoi ce pays ira dans un abîme sans limite, cela est indéniable, il faut rapidement comprendre ça et agir précipitamment vers ce nettoyage en donnant confiance au peuple totalement désemparé par le comportement de ses dirigeants depuis la nuit des temps. Sans ce nettoyage, que le PM et son Président sachent que rien n’est possible. Nous savions que cette orientation est difficile actuellement, mais c’est la seule voie qu’il faut pour que le pays s’en sorte; même si cette orientation vous incrimine, il faut, elle seule pour sortir le pays de ce bourbier. Doura Lex Sed Lex (La loi est dure,mais c’est la loi). Il faut que les jeunes colonels comprennent ça rapidement afin que la paix du cœur soit une réalité dans notre pays.

Répondre à COULIBALY Yacouba W Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here