En Tunisie depuis quelques jours pour des soins médicaux : Bamanan Seydou de la Radio Djekafo a besoin de 14 millions Fcfa pour des interventions chirurgicales

6

Seydou Traoré plus connu sous le nom de Bamanan Seydou de la Radio Djekafo a urgemment besoin de la somme de 21 500 Euros, soit plus de 14 millions de Fcfa pour se faire soigner en Tunisie où il séjourne depuis quelques jours. Il doit subir des interventions chirurgicales à la Clinique “Idéal Médical Assistance”.

Longtemps couché pour cause de maladie, Seydou Traoré plus connu sous le nom de Bamanan Seydou se trouve depuis quelques jours en Tunisie. Il a été évacué grâce aux personnes de bonne volonté pour des soins médicaux. Aujourd’hui, selon de sources généralement bien informées, l’animateur vedette de la revue de la presse à la radio Djekafo se trouve confronté à un problème financier. En réalité, il doit subir urgemment des interventions chirurgicales, selon les analyses médicales, d’autant que le diagnostic effectué au Mali avant son départ semble être très loin de la réalité du malade.

Selon le devis approximatif de la Clinique “Idéal Médical Assistance”, la cure d’anévrisme de l’aorte par une endoprothèse, sauf complications, est estimée à 21 500 Euros, c’est à dire plus de 14 millions Fcfa. Il s’agit des honoraires des médecins plus une hospitalisation de 7 à 10 jours à la Clinique et une endoprothèse. Sans oublier aussi l’assistance médicale et le transport.

Aujourd’hui, Bamanan Seydou a plus que jamais besoin de l’appui de tous les fils du Mali pour sauver sa vie. Il s’agit en premier lieu des plus hautes autorités, notamment le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, le Premier ministre Dr Boubou Cissé ainsi que d’autres personnalités de la République.        

  El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Si vous associer ces fainéants président et ministres, vous allez tout gâter. Nous avons envie d’oublier ces dirigeants.

  2. Espérons que ce Monsieur puisse trouver auprès des donateurs la somme nécessaire pour ses soins.
    Tous les ans, c’est des milliards de Francs cfa des patients Maliens qui enrichis les cliniques Tunisienne, la plupart du temps en pure perte.
    Les Tunisiens ont tellement pris goûts à l’argent des Maliens, qu’ils demandent à être payé en Euros.
    Cela dure depuis plus de 20 ans.
    Durant ces années, nous voyons sans cesse passer des ministres de la santé, des premiers ministres et des gouvernements bidons qui n’ont jamais songé un seul jour à rédiriger vers le Mali ces centaines de milliards en en formant des medecins et en mettant en place un plateau technique performant.
    La structure sanitaire est tellement lamentable au Mali que des escrocs marabout guérisseurs profitent de la détresse des patients en leur prodiguant des sourates, des mixtures invraisemblables et des sacrifices surréalistes en guise de médicaments. Ces foutaises finissent par achever les patients et laissent impuissants les proches.
    On dit que c’est la faute de DIEU puis on passe au suivant.

    Nos hôpitaux sont incapables de soigner efficacement une simple fracture du bras. C’est incroyable mais une terrible réalité.
    Les medecins Tunisiens sont les premiers étonnés de ces milliers de patients Maliens qui débarquent dans leur clinique.
    Ils exigent des sommes en Euros qui sont inimaginables pour le Tunisien ordinaire.
    Les médecins Tunisiens se donnent entre eux le secret de la meilleure manière de plumer ces Maliens.
    Les patients Maliens sont devenus un véritable Business pour les Tunisiens.
    C’est aussi une mine d’or pour les Hotels, pour TUNISAIR.
    La compagnie rapatrie les corps à Bamako à des prix faramineux.
    La ligne TUNIS- BAMAKO est la plus rentable de la compagnie TUNISAIR

    Et pourtant, nous avons 35 ministres et un Président qui defilent tous les jours à la Télé en forum, colloque et séminaire les uns plus inutiles que les autres.
    Dans le lot, il n’y en a pas un qui se donne la peine de se rendre utile pour ce pays. Le pire et qu’ils n’ont pas honte.
    C’est ce manque de honte qui fait que, après 60 ans d’independance, nous sommes incapables de se nourrir, de se soigner et de former notre jeunesse.
    Les ministres et les gouvernements passent sans laisser aucune trace.
    Par contre, pour détourner des fonds publics et construire des villas, on peut leur faire une totale confiance.

  3. Je souhaite à ce monsieur qu’il puisse obtenir le soutien nécessaire pour se faire soigner et retourner en bonne santé au Mali. Cependant, il est temps d’arrêter ce système du cas par cas pour les artistes et hommes de médias entre autres, en fait ceux qui ont une voix pouvant atteindre telle ou telle autorité, tandis que la majorité des Maliens se trouvant dans la même situation sont condamnés à mourir dans l’indifférence. La solution est de rendre nos hôpitaux plus performants au plan technique, et surtout plus sérieux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here