Facej Sugu II : C’est parti pour l’édition II de la foire des jeunes entrepreneurs du Mali

0

La deuxième édition de la foire du Fonds d’Appui à la Création d’Entreprise par les Jeunes (Facej II), a démarré hier jeudi 24 novembre et prendra fin le 27 novembre, sur les berges du Palais de la culture. Pour la circonstance, les initiateurs ont organisé un point de presse le mercredi 23 novembre, en vue d’éclairer la lanterne des médias sur l’événement. Le projet est financé par l’ambassade du Danemark.

 La deuxième édition du Facej sugu a démarré ce jeudi 24 novembre et prendra fin le 27 novembre 2022, au Palais de la culture de Bamako. Mis en place en 2019, le Fonds d’Appui à la Création d’Entreprises par les Jeunes (Facej II), a accompagné plus d’un millier d’entreprises jeunes au Mali. L’évènement a pour objectif, de donner de la visibilité aux entrepreneurs jeunes qui ont été accompagnés par le projet. Il s’agira pour ces jeunes entrepreneurs, de présenter les résultats de ce projet parce qu’il y a 200 entreprises de jeunes qui auront la possibilité de présenter leurs activités et leurs produits. Il y aura également la mise en réseau entre de jeunes entrepreneurs maliens, et de la possibilité que ces jeunes entrepreneurs rencontrent des chefs d’entreprises du secteur privé malien beaucoup plus aguerris, la création des relations, y compris des relations d’affaires et des relations de business.

Dans son intervention, le chef de mission, Frank Merceron, a fait savoir que la particularité de cette deuxième édition, c’est que ce serait certainement celle d’avoir avant tout su trouver des solutions locales pour définir et mettre au point une approche adaptée aux réalités du contexte socio-économique du Mali. À souligner que le Facej finance uniquement des projets d’entreprises portés par des jeunes, que ce soit des entreprises en création ou des entreprises en croissance.

“Ce qu’apporte le Facej, c’est l’accès au financement auprès des banques, parce qu’on sait que quand on est jeune entrepreneur au Mali, c’est difficile d’avoir un accès à un crédit bancaire.  Les banques demandent des garanties et les jeunes n’ont souvent pas ces garanties, donc là, le Facej apporte cette garantie, cette confiance au niveau des banques qui permet aux jeunes souvent pour la première fois, de se tourner vers une banque, d’apprendre à travailler avec une banque, comprendre comment fonctionne une banque et surtout ayez le réflexe de rembourser un crédit” conclu le chef de mission.

 

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here