FAMA : Dernière accusation

4

Les accusations d’exactions contre les Forces de Défense et de Sécurité sont récurrentes dans les rapports des organisations de droits de l’homme et de la Minusma. Elles peuvent être une entrave aux opérations militaires en cours dans le pays.

Le conflit au Sahel se caractérise par de graves atteintes aux droits humains. Dans plusieurs rapports relatifs aux droits de l’homme, l’Armée malienne tout comme celles du Burkina Faso et du Niger, est régulièrement accusée de dérive notamment d’exécutions extrajudiciaires et d’arrestations fondées sur l’appartenance ethnique qui enveniment davantage la situation.

Ces facteurs créent un certaines méfiance et une peur vis-à-vis de l’armée régulière et ont tendance à décrédibiliser davantage l’armée malienne aux yeux des populations locales et de l’opinion internationale.

Le gouvernement du Mali et la hiérarchie militaire ont toujours rejeté ces accusations. Au regard de la gravité des charges, il faut plus que des mots ou des communiqués pour convaincre les auteurs de ces rapports. La véracité ou pas, des rapports doivent être mis en lumière et seules des preuves factuelles pourront éviter de semer le doute dans les esprits souvent. Ce sont des organisations de la société civile ou des populations civiles qui formulent des accusations contre les FAMa. Dans ce contexte d’insécurité et de guerre asymétrique, il n’est pas impossible de voir des groupes terroristes revêtus en treillis ou utiliser des véhicules militaires dérobés lors des attaques.

L’instrumentalisation des accusations

Les accusations d’exactions ne datent pas de maintenant. Souvent elles sont passées sous silence comme le cas de Bounty en janvier 2021. Dans un contexte de tensions diplomatiques entre le Mali et plusieurs de ses partenaires engagés dans la lutte contre le terrorisme. Pour certains, c’est un acharnement contre la transition malienne pour ses choix dits stratégiques, pour d’autres c’est un moyen de pression. Ces rapports ne doivent en aucun cas faire l’objet d’instruments géopolitiques. La protection des populations doit être au cœur des stratégies de part et d’autre car les populations civiles restent les principales victimes.

Les conclusions des promesses d’enquêtes sur les exactions présumées, ainsi que sur de nombreux autres abus présumés doivent être rendues publiques.

Des enquêtes sans suite qui fâchent

La Minusma a publié le mercredi dernier, sa note trimestrielle sur les violations des droits humains entre avril et juin. L’armée malienne est une fois de plus accusée d’avoir commis des bavures à Hombori dans le centre du pays, le 19 avril où une cinquantaine de personnes auraient été tuées. Cette nouvelle affaire rappelle celle de Moura où la Minusma, dans son rapport trimestriel, accuse l’Armée malienne d’exactions contre des civils. Au cours d’une opération de grande envergure menée par les forces armées maliennes entre le 23 et le 31 mars. La Minusma a été empêchée par les autorités maliennes d’aller enquêter sur place. Sur instruction du ministère de la Défense et des Anciens Combattants, des enquêtes ont été ouvertes par la gendarmerie nationale pour mener des investigations approfondies afin de faire toute la lumière sur ces allégations. Depuis lors, les conclusions ne font attendre comme toutes celles déjà ouvertes bien avant.

Le volet judiciaire figure dans la stratégie globale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violence. Il faut davantage miser sur la prévention plutôt que les moyens militaires.

Bah Traoré, Dakar

(Chercheur, analyste politique)      

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. 👤BOB MARLEY EST LE VRAI PROPHETE DE L AFRIQUE! LES CHANSONS DE BOB SONT DES VRAIS PRIÈRES POUR LES NOIRS! 👤

    😎 BAH ! PREVENTION?! ALORS VOUS ALLEZ NOUS DIRE DÉTENTIONS ARBITRAIRES?! BAH, PREVWNTIONS?! PAR INTERDISANT L ISLAM!? VOUS NOUS DIRIEZ NON LIBERTÉ DE PRATIQUE DE L INCONSCIENCE RELIGIEUSE!? BAH, LES OPÉRATIONS MILITAIRES JUSQU À LA DESTEUCTION TOTALE DE TOUS LES ENEMIS DU MALI! IL A FALU TRENTE ANNÉES POUR NOUS D EN ARRIVER LÀ OÙ LES ENEMIS DE LA NATION DÉTRUISENT NOTRE PAYS, IL EN FAUDRA AUTANT POUR LA DESTRUCTION TOTALE ET IRREVERSIBLE DES NAA MAA DENW ENEMIS DE LA NATION MALIENNE, DES DIVISEURS DE NOS TERRES, IL FAUT LES DETEUIRE DURANT TRENTE AUTRES ANNÉES! IL LE FAUT, NE LES LAISSONS POINT REGÉNÉRER ET SE REMULTIPLIER POUR REVENIR CYCLIQUEMENT!😎
    👤LA SOLUTION MILITAIRE DOIT ÊTRE LA PREMIÈRE OPTION LES AUTRES DOIVENT VENIR APRES POUR TOUS CEUX LA QUI ONT PRIS DES ARMES CONTRE NOUS TOUS! VIVE L ARMÉE MALIENNE, FAMAS! VIVE LE PEUPLE =ARMÉE MALIENNE!👤

  2. Sangare tu n’as pas honte de fuir la verite, ce n’est pas le temps de Boua le ventru IBK avec ses pions SURFACTURUERS comme le general Mbemba Kaita ou Moussa Diawara, Boubou Cisse, Tieman Hubert, SBM, Fily Sissoko, reveilles-toi et arrêtes de vivre dans ton monde psychopathologique, to maitre ALPHA OMAR KONARE a brulé les armes des FAMA et a détruit les FAMA et a eu le culot de nommer son fils vagabond, Colonel Mala Konare au cours d’un examen inédite de l’EMIA! Souveins-toi des voleurs, apatrides et qui ont créé les premier milliardaires fonctionnaires au Mali dont Boua le ventru IBK!

  3. Traore ke ne perds pas ton temps sur la Macronie, la maudite France et l’imperialisme de l’Occident car nos FAMA vont continuer a protéger notre patrie et redonner au Mali sa souveraineté entière!

    • Tes FAMA sont laissés pour compte,leurs salaires détournés.
      CEUX QUI SE PLAIGNENT SONT RADIÉS PENDANT QU’ILS SONT SUR LES THÉÂTRES DES OPÉRATIONS.
      C’est ça la réalité de nos soldats sur le terrain.
      Nos officiers supérieurs fils à papa marchent dans les pas de leurs pères officiers supérieurs de MOUSSA TRAORE.
      Les droits des soldats sont bafoué qui,torturés psychologiquement,vont se soulager sur la pauvre population par des agressions injustifiées.
      Les CINQ COLONELS en sont tellement conscients qu’ils refusent toute enquête impartiale.
      Les civils sont tués confondus aux jihadistes.
      La guerre ne peut que se rallonger comme en Afghanistan.
      QUI SE RESSEMBLE,S’ASSEMBLE.
      Kinguiranke le dérangé et ses semblables ressemblent aux CINQ COLONELS en terme de bêtises dans la gestion de l’Etat.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here