Lutte contre la migration irrégulière : L’Association des femmes de la presse du Mali engage le combat

0

Dans le but d’aider les journalistes maliens à s’imprégner des concepts de la migration et de ses enjeux, à informer les candidats à dévier les voies illicites et à emprunter la route idéale afin d’éviter les moult conséquences du phénomène sont entre autres les objectifs de l’atelier de formation organisé par l’Association des Femmes de la Presse du Mali (AFPM) le vendredi 20 Septembre 2019 à la maison de la presse.

La présidente de l’Association des Femmes de la Presse du Mali (AFPM) Nianian Aliou Traoré à dans ses propos liminaire signalé cette formation a été initié afin de permettre aux journalistes maliens de mieux s’imprégner de la question migratoire, de se familiariser avec et de répandre l’information dans le but d’informer les jeunes sur les dangers qu’ils pourront affronter sur le chemin.  Elle a fait savoir le phénomène de la migration irrégulière est entrain des dégâts et que l’implication de la presse peut aider à prévenir. La présidente de AFPM a salué le ministère des maliens de l’extérieur et ses démembrements  pour les multiples efforts qu’ils sont entrain de déployer pour sauver des vies. Quant au représentant du ministre des maliens de l’extérieur Dr Boulaye Keita, il a expliqué la Politique Nationale de Migration (PONAM) adopté par le gouvernement du Mali en Septembre 2014 afin de faire de la migration un véritable atout pour le développement du pays, un facteur de croissance économique et de promotion sociale pour réduire la pauvreté. Il a reconnu la nécessité d’une telle formation à l’intention des journalistes qui à ses yeux peuvent êtres d’un apport capital afin de leur permettre de véhiculer l’information auprès du public cible. Le délégué général des maliens de l’extérieur Amadou Diakité et le Dr Boulaye Keita ont dans leurs différentes exposées décortiqué les enjeux de la migration, les concepts, la vision de l’Etat malien à travers la Politique Nationale de Migration (PONAM) aux journalistes dans le but de les mettre dans le bain et qu’ils informent les maliens afin qu’ils ne tombent plus dans le piège des passeurs et autres acteurs qui vivent du phénomène.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here