Inter-collectivités : Le financement du ”grand Bamako ” en ligne de mire

0

C’est l’un des six  grands axes de la feuille de route des activités pour l’année 2019 élaborée par la réunion de lancement des activités du Syndicat mixte inter-collectivités tenue lundi denier.

La mairie du District a abrité le 4 février dernier la première réunion de lancement des activités du Syndicat mixte inter-collectivités. La rencontre était présidée par le maire central Adama Sangaré. C’était en présence des membres du secrétariat permanent composé d’élus des 22 localités qui ceinturent Bamako.

L’objectif de cette première rencontre était d’élaborer les statuts  et le règlement intérieur de l’Agence d’urbanisme de Bamako, relire le schéma directeur de Bamako, réactiver les commissions de travail, et réunir une table ronde des bailleurs de fonds, afin de trouver le fonds nécessaires au financement les grands projets de l’inter-collectivité tels que le grand Bamako.

Au cours de la réunion, les participants ont procédé à la présentation des membres du bureau, échangé les contacts, fixer la périodicité des réunions du bureau,  fixer les modalités de convocation des membres du bureau,  créer un groupe de communication, donner les adresses de dépôts des courriers et annoncer la candidature de Ngabacoro droit.

La réunion à abouti à l’élaboration d’une feuille de route des activités pour l”année 2019 en six  grands axes. Le premier concerne la création du statut et du règlement intérieur de l’Agence d’urbanisme,  le deuxième est l’élaboration du Schéma directeur d’urbanisme de Bamako et environs, le recrutement de consultant pour 50 semaines, la relance des  communes rurales des localités de Bankoumana,  Dombila,  de Kambila et de Doubabougou en six semaines , l’information et la sensibilisation des populations sur la création du SIM et de l’Agence d’urbanisme,  l’organisation d’une table ronde des bailleurs de fonds en juin et afin assurer la maîtrise d’ouvrage du projet d’assainissement en eau financé sur «Kabala» dans un délais maximum de  4 semaines.

Au sortir de la rencontre,  le maire Sangaré a  souligné aux journalistes que les membres du bureau du SMI entendent aller aux contacts des populations, afin de les sensibiliser sur l’importance de leur adhésion aux initiatives de l’inter-collectivité tel que le projet du  ”grand Bamako ”.

Mohamed Naman Keita 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here