Mali: un putsch plus tard, poursuites abandonnées contre une figure de la contestation

6
Le parquet de Bamako a décidé d’abandonner les poursuites contre Clément Dembélé, voix éminente de la société civile malienne, visé par une procédure remontant à avant le putsch qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta, a indiqué son avocat mercredi 2 septembre. 
Le tribunal qui le jugeait mercredi a mis son jugement en délibéré au 30 septembre, a dit à l’AFP le substitut du procureur, Abba Maïga.
Clément Dembélé, président de la Plateforme contre la corruption et le chômage au Mali (PCC), avait été arrêté le 9 mai pour avoir appelé les forces de sécurité à se révolter. Le chef de l’État malien faisait alors l’objet d’une contestation menée par une coalition d’organisations et de responsables religieux, politiques et civils. Cette contestation est allée grandissant jusqu’à ce qu’un groupe d’officiers dépose effectivement M. Keïta le 18 août.
Les militaires sont désormais au pouvoir. M. Dembélé demeure une des figures du mouvement de contestation qui réclame désormais un rôle d’égal à égal avec l’armée dans la transition censée ramener les civils au pouvoir. Le procès de M. Dembélé avait été audiencé à ce mercredi avant le coup d’État. «Le procureur a été très courageux. Il a dit qu’en l’absence de preuves il est dans l’obligation d’abandonner purement et simplement les poursuites», a dit son avocat, Me Abdrahamane Ben Mamata Touré après l’audience.
En pleine fronde contre le pouvoir, l’arrestation de M. Dembélé avait suscité d’autant plus d’intérêt qu’elle n’avait jamais été confirmée publiquement par les autorités, jusqu’à sa libération plusieurs jours plus tard. Le silence sur son sort avait donné lieu à d’abondantes spéculations. Le Mali était classé 130e sur 180 pays en 2019 sur l’indice de corruption dans le secteur public établi par l’organisation spécialisée Transparency International.
Par: lefigaro.fr

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. IL EST TEMPS QUE LA JUSTICE DANS NOS PAYS SOIT VRAIMENT INDEPENDANTE…….
    QUE SERAIT IL PASSE SI LE CLAN IBK ETAIT TJOURS AU POUVOIR?

  2. Dans la carte de Krukan Fukan il a été stipulé que quand un mensonge résiste pendant 40 ans il doit être considéré comme une vérité!
    Le ‘ mensonge’ de Clement Dembélé s´aest avéré une vérité aujourd´hui puisqu´à la faveur du renversement populaire militaro-civil du régime IBK il doit être acquité!
    Mais pour quoi donc ont-ils fauté tant de chef de partis, tant de religieux, tand de commercants tant de douaniers, tant de généraux tant de télévisions , jsqu´à ce que mort d´homme s´en suivit?
    Pourquoi devrions-nous donc jurer et croire à la démocratie quand celle-la est une cannibale!

    • Mais heureusement que ca n’a pas pris 40 annees de ton “Krukan Fukan” pour que la verite s’eclate sur la face de Boua le ventru IBK. La democratie n’est pas une cannibal mais les faux politiciens Maliens ont fat de la democratie une cannibal car ils pretendent gerer le Mali du 21me siècle comme le Mande du 13eme siècle, c’est la le probleme! Chaque President Malien se veut un Empereur ou un Roi, alors que par definition et par son temps, son roles et ses responsabilites un President est elu et ne peut pas et ne doit pas etre un Empereur ou un Roi!

  3. ” … l’arrestation de M. Dembélé avait suscité d’autant plus d’intérêt qu’elle n’avait jamais été confirmée publiquement par les autorités, jusqu’à sa libération plusieurs jours plus tard. Le silence sur son sort avait donné lieu à d’abondantes spéculations… ” … ///…

    :
    Au M5-RFP même, ils mettaient en doute que Clément ait été arrêté…

    Il aurait organisé son propre enlèvement et sa propre séquestration… ???

    Mountaga TALL a été considéré comme juste ” amené ” au Poste de Police et vite renvoyé chez lui.

    Donc pas considéré comme ayant été arrêté… !

    C’était comme ça qu’ils se distribuaient les galons au M5-RFP… ???

    Ceux qui auraient souffert et ceux qui auraient pas souffert ?

    Ceux qui auraient plus souffert et ceux qui auraient moins souffert… ?

    On voulait mettre en doute la loyauté de Clément ou son manque réel engagement… ???

    Je comprends pas.

    Clément a été malmené par ” la POLICE POLITIQUE ” comme certains autres membre du M5-RFP.

    Mais les Dirigeants du M5-RFP ne m’ont pas parus tellement solidaires les Uns des Autres.

    Ils ont voulu nous faire croire qu’il y avait ” des vrais arrêtés ” d’un côté et de l’autres ” des faux arrêtés “…
    On n’avait pas le sentiment que la confiance régnait entre les membres dirigeants ( … ? ).

    Ou alors c’était une guéguerre de positionnement… ?

    De là à penser que c’était chacun pour sa gueule…, il n’y avait qu’un pas.

    Heureusement ou malheureusement le PUTSCH des Militaire est arrivé pour mettre tout le monde d’accord, du moins on l’espère.

    Oui, heureusement ou malheureusement…, parce que certains auraient préféré que IBK démissionnât sous la pression populaire et non pas démissionné par un coup d’Etat des Militaires qui risquent de garder le Pouvoir pour eux tout seuls et ne laisser que des miettes aux Civils du M5-RFP.

    D’autre étaient tout simplement contents de voir IBK quitter le Pouvoir…, peut importe comment… !

    Dans tous les cas, faut rester Unis pour réussir une bonne TRANSITION, et éviter de se tromper sur le prochain Locataire de Koulouba.
    Sinon sinon dans 5 ou 6 ans…, c’est rebelote… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Voici comment les sales services de securite d’etat de generali Moussa Diawara et la justice fonctionnaient pour Boua le ventru IBK l”Enfant MAUDIT de Sebenikoro et sa famille et voici comment ils on tue Bourema Toure sur ordre de l’Honorable Karim Keita.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here