Le Cardinal Jean ZERBO : « Le ministère est une faitière de la société »

0

Le Dr Mahamadou KONÉ s’est rendu à l’Archevêché de Bamako, hier après-midi, pour y rencontrer son Eminence ZERBO, dans le cadre de sa visite de courtoisie aux personnalités religieuses et sociales de notre pays.

La rencontre entre les deux personnalités s’est déroulée dans la salle de réunion de l’Archevêché, pour le respect de la tradition, parce que témoin de nombreux échanges historiques sous la houlette du défunt Mgr Luc SANGARÉ.

Aussi, le Cardinal ZERBO a-t-il souhaité au ministre KONÉ la bienvenue au nom de tous les aînés dans le sentier et de toute la communauté catholique de notre pays.

« Dieu a un secret pour tout le monde », a prêché son Eminence ZERBO, pour exhorter à la tolérance religieuse et sociale.

Car, a-t-il argumenté, « le respect de Dieu passe par le respect de celui (personne) qu’il a créé ».

Par conséquent, a invité le Cardinal ZERBO, « nous devons demander pardon (à Dieu) pour les atrocités passées et prier afin que les Maliens redécouvrent les valeurs de l’unité et de la cohésion ».

Selon lui, le Ministère a un grand rôle à jouer dans ce cadre, étant convaincu qu’au-delà des affaires religieuses et du culte, le Département apparaît comme une véritable « faitière de la société pour la paix et la stabilité dans notre pays ».

C’est la raison pour laquelle, il a sollicité l’implication du ministère KONÉ pour « mettre un terme à la violence en milieu scolaire et universitaire », véritable fléau qui mine la vie estudiantine.

Son Eminence ZERBO a également souhaité l’implication du ministre KONÉ pour la libération de la Sœur Gloria CECILIA, otage aux mains de ravisseurs, depuis février 2017, soit au moins 3 ans de captivité.

Enfin, il a prié pour le ministre KONÉ, pour la réussite de sa mission et celle de la Transition elle-même.  

Le Dr KONÉ a rassuré le Cardinal ZERBO en ce qui concerne son engagement et son implication personnelle pour honorer les sollicitations à lui faites, dans la mesure du possible, avec le soutien et l’accompagnement des plus hautes autorités de notre pays.

« Vous êtes une référence dans la paix sociale au Mali et je dirais même le Père de la Nation parce que vous êtes là pour tout le monde », a salué le ministre KONÉ.  

« Par l’humilité et la modestie qui vous caractérisent, vous êtes une fierté pour tous les Maliens et même du monde », a-t-il ajouté.

« Nous n’avons pas une seule religion ; mais, nous avons une seule République », a tenu à préciser le Dr KONÉ, pour souligner avec force « la liberté de foi, le respect et le droit à la différence ».

« On ne peut pas être religieux et aimer la bagarre (pour des questions de foi) », a-t-il soutenu, estimant que « le bon Dieu est le seul et unique juge suprême ».

Source : CCOM/MARC

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here