Le CNT, une autre caisse de résonnance politique

7

Le Conseil national de transition est désormais  installé depuis ce samedi 05 décembre 2020. Le  dernier organe de la transition, non des moindres, qui devait être mis en place, après le coup d’État militaire du 18 août est donc fonctionnel. Mais sa composition nominale est très favorable  aux  militaires du CNSP, alors même que de nombreuses voix s’étaient élevées pour protester contre la composition de ce Conseil, imposée par les autorités de transition, suscite de nombreux questionnements.  Les membres du  CNT seront-ils  capables de  s’affranchir de leurs mentors afin que  le CNT ne soit pas une  autre caisse de résonnance  politique dans notre pays ?

Leur affranchissement s’avère  extrêmement difficile à partir du moment où l’ensemble des membres de cet organe législatif de transition sont nommés  grâce au bon vouloir  du vice-président de la Transition, colonel Goïta et sa junte. Le plébiscite du colonel Malick Diaw pour prendre la présidence du CNT suffit comme preuve  pour étayer  ce doute. Le nombre total des représentants au CNT est de 121. Dans un vote à bulletin secret, le numéro deux de la junte a obtenu 111 voix sur 118 votants. N’est-ce pas suffisant comme prémisse que les débats dans cette assemblée législative transitoire seront médiocres ?

De nombreux  hommes politiques maliens et membres de la Société dite civile malienne ont généralement soif d’obtenir vaille que vaille  un poste politique ou administratif à cause des avantages pécuniaires. Ces hommes et femmes sans vergogne, qui se foutent de l’intérêt général, font tout pour  sauvegarder leurs sordides privilèges. Ils sont prêts même à vendre leur âme au diable pour y parvenir.

Le CNT doit  statuer  sur des enjeux aussi essentiels que la réforme du système électoral et de la Constitution malienne, ou encore l’organisation des prochains scrutins législatif et présidentiel, censés acter le retour du pouvoir à des civils élus. Il est beaucoup à craindre que les travaux en son sein soient au mieux carrément bâclés. Sinon que le CNT serve tout court de caisse de résonnance politique  pour faire passer l’agenda politique des militaires du CNSP.

Déjà des bruits courent que les colonels prépareraient le terrain afin que leur candidat puisse remporter la future présidentielle. Il serait  heureux que  les militaires du CNSP, pour l’intérêt de la démocratie malienne,  fassent  un démenti  sur ces soupçons !

 

Falaye Keïta

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. L’esprit et la lettre de la charte de transition voudra que ce soit les entités énumérées qui envoient leur représentant. Ce ne fut pas le cas pour beaucoup. Quand on bafoue la loi une fois , on la bafouera toujours. Je ne me sent pas concerné par ce CNT, qui est une excroissance du fond obscure de l’homme malien. On croyait avoir atteint le fonds avec IBK, c’était un leur. Il reste du chemin dans l’abime de l’abjecte.

    • Quand on bafoue la loi une fois , on la bafouera toujours. Je ne me sent pas concerné par ce CNT, qui est une excroissance du fond obscure de l’homme malien.

      Absolument d’accord avec votre commentaire. Il reste au peuple de voter NON au futur référendum que prépare déjà ces putschistes.

      Pensées rebelles.

  2. Le mali tombe plus bas que novembre 1968.
    non! c’est de la farce-tragedie-comedie ce qui se passe au mali.
    toute élection dont les résultats sont connus à l’avance n’en est pas une.
    on va laisser la situation se pourrir puis venir faire la nième coup d’état.
    cette transition que nous avions appelé de nos vœux est la pire qui arrive au mali.
    depuis l’entame, à la nomination de mr ouane comme 1er ministre, j’ai attiré l’attention, qu’il n’est pas bon.
    il fait partie de pires cadres, nommé par le président, il ne peuxtlui opposer aucun refus même contre l’intérêt public.
    être ministre des affaires étrangères pendant 7 ans, où le pays est divisé, ne pouvoir rien faire et dire, et devenir 1er ministre, c’est au mali seul que c’est possible.
    l’interview de ouane sur rfi et f24 n a donné raison.
    le propre d’un diplomate, c’est le verbe, he bien, cet ouane n’a pas de verbe
    triste!

    • l’interview de ouane sur rfi et f24 n a donné raison.

      Il a été lamentablement médiocre. Il a fui les questions au point de se taire tout bonnement… C’est vraiment de l’incompétence absolue au sommet de l’État.

      Pensées rebelles.

  3. IL FAUT QUE LE MALIEN CESSE D ETRE UNE CAISSE A RAISONNANCE POUR CELA IL FAUT COMMENCER PAR LE LIBERER DE L ISLAM EXCENTRISTE QUI CONSISTE A MONTRER SA FOI AUX AUTRES TOUS ERRIGES EN JUGES ET EN ACCUSES EN PERMANENCE! L ISLAM DETRUIT LE NEGRE!

  4. Maintenant que ça y est ! Le CNT a été mis en place . La transition doit se mettre au travail . Les attentes sont si nombreuses qu’il est temps de clore les querelles mesquines et avoir le Mali dans nos cœurs et esprits . L’Assemblée Nationale dissoute pour raison de coup d’Etat, une charte a été élaborée, dont le contenu ne souffre d’aucune ambiguïté. La composition des membres désignés du CNT prenant en compte toutes les sensibilités du pays : politique, syndicats , associations , sociétés civile , doit pouvoir répondre à l’attente des maliens . Il y’a bien eu élection pour élire son President , en la personne du Colonel Malick DIAW. Les travaux permettront de lettre en place les commissions et sous commissions . Il est temps de laisser la transition prendre son envole pour le bonheur du Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here