Lutte contre le terrorisme au Mali : La MINUSMA offre des équipements au ministère de la justice

1

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a offert, le lundi 19 avril 2021, un important lot d’équipements au ministère de la Justice, garde des Sceaux. Le don est composé de véhicules, de motos, de matériels informatiques et bien d’autres. La cérémonie de remise a eu lieu à la cité administrative de Bamako, en présence du ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, de la Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Coordonnatrice humanitaire, Coordonnatrice résidente du Système des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, du président de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) du Mali, Aguibou Bouaré, et d’autres personnalités.

Après les mots de bienvenue du directeur national des affaires judiciaires et du sceau, Mohamed Najim, la Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, Coordonnatrice humanitaire, Coordonnatrice résidente du Système des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, a fait savoir que les Nations Unies et le Mali partagent un engagement de longue date en matière d’appui aux efforts de lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et autres atrocités criminelles risquant de déstabiliser le processus de paix, dans le respect de l’Etat de droit et des droits de l’Homme. « Cette dotation permettra de renforcer les capacités opérationnelles du PJS (Pôle Judiciaire Spécialisé de Lutte contre le Terrorisme et la Criminalité Transnationale Organisée), notamment en facilitant la mobilité des magistrats et des enquêteurs et leur déploiement rapide sur les scènes de crime ; et ce, particulièrement dans les régions les plus affectées par l’insécurité », a-t-elle dit.

Selon le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Sida Dicko, cette remise d’équipements faite, d’une part, par la MINUSMA conjointement avec l’ONUDC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), et d’autre part, par la MINUSMA seule, intervient à un moment où le renforcement des capacités des services constitue une action prioritaire pour le département, inscrite dans le plan d’actions du Gouvernement pour la Transition. « A cet égard, le choix porté sur le PJS et sur la Direction Nationale de l’Administration Pénitentiaire et de l’Education Surveillée (DNAPES) est pertinent et amplement justifié.

En effet, la lutte contre le terrorisme nous oblige à renforcer, chaque jour davantage, les capacités opérationnelles du Pôle, à travers le renforcement de ses effectifs, mais aussi son équipement en moyens matériels et logistiques afin qu’il soit à la hauteur des défis auxquels notre pays fait face », a-t-il dit. En ce qui concerne l’Administration Pénitentiaire et l’Education Surveillée, dit-il, tous les efforts du département visent à améliorer les conditions de détention dans les Etablissements, de manière à faire respecter les normes et standards internationaux en la matière. Par cet appui, ajoute le ministre, la MINUSMA met à la disposition du PJS: un bus ; 5 systèmes d’enregistrement biométrique portatif « Seck Avenger » ; un logiciel d’analyse de données téléphoniques ; du matériel informatique, bureautique et de communication ; des équipements de police technique et scientifique ; des équipements de sécurité, notamment un système de contrôle par rayon X; des formulaires de renseignement et de saisie à l’usage des Forces Armées maliennes pour faciliter le transfert de suspects et de pièces à conviction, depuis le théâtre des opérations, au PJS.

Quant à la DNAPES, dit-il, les équipements qui lui sont destinés, dans ce lot, comprennent : des équipements de sécurité incluant un mini bus de transport des détenus ; deux motos, divers matériels pour l’équipement et la protection des unités qui composeront la nouvelle brigade d’intervention rapide. « En ce qui concerne la deuxième partie de cette cérémonie, qui est une action conjointe MINUSMA-ONUDC en direction du PJS, elle porte sur la remise de 35 ordinateurs portables, sur un cofinancement du Gouvernement des Etats unis ; 5 véhicules 4X4 ; 12 motos ; matériel informatique complémentaire ; et divers outils d’enquête », a déclaré le ministre de la justice. Après les allocutions, il y a eu la remise symbolique des matériels au ministre de la justice, Mohamed S. Dicko par Mme Mbaranga Gasarabwe.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Merci a la munisma .Maintenant, on attend l’aide des anti munisma ou ceux qui s opposent contre eux.Où se trouve tous ses mouvements et personne qui hurlent chaque jour.Qui avez vous donner a vôtre pays en aide matériel et financier ,certains ne paye même pas leur impôt .Sans la munisma certains maliens seraient morts de faim et de soif .Non seulement ils donnent leurs vies mais participe à des actions humanitaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here