Makan Doumbia, préfet de Téninkou : « tout ce que je ressens c’est l’émotion »

0

Libéré en février dernier des jougs des terroristes, le syndicat autonome des administrateurs civils (SYNAC) et le Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’administration territoriale (SYLMAT) ont organisé une cérémonie, qui marque le retour du préfet de Téninkou, Makan Doumbia, parmi les siens. C’était le jeudi 2 mai dans la salle de conférence du département de l’administration territoriale.

Maliweb.net – C’est une cérémonie sobre mais pleine de signification. Puis qu’elle  marque le retour du préfet de Téninkou, Makan Doumbia, parmi  les siens après plus de huit mois de captivité. Le porte-parole des syndicats, Olivier Traoré a souligné que cette journée est un grand jour dans les annales des organisations syndicales des Administrateurs civils du Mali et des Travailleurs du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Le secrétaire général du Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’administration territoriale (SYLMAT) a loué les qualités humaines et professionnelles de l’ex-otage, qui selon lui est « l’expression de l’agent public qui, au sacrifice de sa vie, a servi l’Etat au cœur du terrorisme dans sa circonscription ». Il a rappelé que nous vivons avec le terrorisme dans notre pays et a par conséquent invité ses collègues à la vigilance. Olivier Traoré a une fois de plus interpellé l’Etat à renforcer la sécurité de ses représentants qui sont les symboles emblématiques de l’existence dans les différentes localités.

Dans le même ordre d’idées, le porte-parole des syndicats a demandé aux autorités du pays « de traiter diligemment le dossier d’indemnisation de nos camarades qui ont perdu leurs biens lors des événements douloureux du nord ; d’accélérer le traitement du dossier d’alignement de l’indemnisation des victimes civiles à celles des victimes militaires en ce qui concerne la bonification d’échelon et le paiement aux ayants-droit de dix années de salaires ». Olivier Traoré a assuré  que les deux syndicats, dans une synergie d’actions, défendront les intérêts matériels, moraux et professionnels de tous les militants où qu’ils soient.

« Tout ce que je ressens c’est l’émotion » a déclaré le préfet de Teninkou, Makan Doumbia, libéré en février dernier après huit mois de captivité. Il a en retour remercié ses collègues pour les efforts consentis. « Si je  suis  ici, c’est en partie totalement grâce à vous. Depuis ma capture jusqu’à ma libération, vous n’avez cessé de déployer des efforts souvent au risque d’être pris en mauvaise posture. Je ne peux pas vous payer», s’est-il adressé à ses collègues. Très ému, l’ex-otage dit témoigner  toute sa reconnaissance à ses camarades et « de façon la plus humble ».

Il faut rappeler que Makan Doumbia, préfet de Téninkou, a été enlevé le 8 mai 2018 avec son chauffeur. Celui-ci  a été libéré quelques jours après. Makan Doumbia a été libéré le 19 février 2019, après huit long mois de captivité.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here