Mali : la militarisation du CNT, un handicap pour la démocratie au Mali ?

14

Organe législatif, le Conseil national de la Transition (CNT) connaît des difficultés dans sa formation. Le Décret du président Bah N’Daw, du 09 novembre dernier sur la composition du CNT a été catégoriquement rejeté par une grande partie de la classe politique, et même une partie de la société civile.

maliweb.net – « Une transition dirigée par un civil pour un délai de 18 mois ». Cette exigence de la Cédéao a été plus ou moins respectée par la junte de Kati avec la nomination d’un militaire à la retraite comme président de la transition au Mali, en la personne du Colonel Major Bah N’Daw. Dans la foulée, Assimi Goita, le chef de la junte crée un poste de Vice-président avec un droit de regard sur les actions du président, officiellement seulement sur les questions de défense et de sécurité.

La formation d’un gouvernement de 25 membres, le 05 octobre 2020, sans le M5- RFP, et par un Premier ministre, non issu des rangs de ce mouvement à l’origine des contestations ayant conduit à la chute du régime IBK, est perçue comme une volonté des militaires de mettre la main sur une transition dite « civile ». Aujourd’hui, la mise en place du Conseil National de Transition fait encore grincer les dents.

Dans son décret sur la composition du CNT, le président de la transition octroie le plus grand nombre de postes à l’armée, soit vingt-deux (22) contre seulement 08 postes pour les membres du M5-RFP. Pis, la tête de cet organe législatif, éminemment politique par essence, risque de revenir à un militaire, le numéro 2 de la junte de Kati, en l’occurrence le Colonel Malick Diaw.

C’est dire que les trois organes décisionnels de la transition seront dans les mains de la junte militaire.

Le principe de base de la démocratie ne veut-il pas que le législatif contrôle l’action du gouvernement ? Dans cet environnement “colonelisé” la séparation des pouvoirs n’est qu’un leurre. Le serment de protéger la Constitution est vite oublié.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. Merci pour l’alimentation du débat où vous nous apportez tous quelque chose si vous vous entendez dans l’élégance. J’avoue que j’ai beaucoup appris comme d’autres et cela va beaucoup servir nos leaders à ne pas mélanger les choux et les carottes

  2. > Vive la junte !
    > A bas toute la classe politique malienne !
    > Personne ne veut de vous !

  3. > ive la junte !
    > A bas toute la classe politique malienne !
    > Personne ne veut de vous !

  4. L’image de la knessed, ce sont certains officiers supérieurs à la retraite élus après avoir adhéré à la conception d’exercice du pouvoir d’un parti politique.
    IL FAUT RAPPELER QUE LA POLITIQUE, CE N’EST PAS UN MÉTIER, MAIS UN ENGAGEMENT.
    Les hommes politiques qui exercent depuis le début de l’ère démocratique ont tous des métiers.
    ILS ONT DÉCIDÉ, EN PLUS DE LEURS MÉTIERS, DE S’ENGAGER À PRODUIRE DES IDÉES POUR L’ÉPANOUISSEMENT DE LA SOCIÉTÉ.
    Le parti politique sert à structurer, enrichir les IDÉES adoptées.
    Pour la stabilité de la société, il a été décidé que certaines corporations ne fassent la politique qu’après avoir arrêté d’exercer.
    Il s’agit des juges et des militaires.
    Un juge doit arbitrer les conflits nés des élections.
    Imaginer qu’il soit engagé politiquement.
    Sa décision ne sera jamais acceptée.
    Un militaire d’actif conduit des troupes armées,porte les armes.
    Il peut s’en servir pour menacer ses adversaires politiques.
    Le coup de force du 18 août,c’est pour accompagner le peuple à faire des réformes politiques permettant l’exercice effectif de la démocratie.
    IL S’AGIT DE PERMETTRE AU PEUPLE D’EXERCER LE POUVOIR À TRAVERS SES REPRÉSENTANTS.
    Accompagner, c’est être impartial entre les acteurs politiques, pas jouer leurs rôles ou choisir son camp.
    Accompagner, c’est permettre aux acteurs politiques de débattre sereinement sans parti pris.
    Accompagner, c’est considéré les acteurs politiques comme des collaborateurs, non des adversaires politiques.
    Accompagner, c’est respecter la règle d’impartialité des hommes chargés d’assurer la sécurité du territoire en s’éloignant des activités politiques.
    Il ne s’agit pas d’être contre ou pour quelqu’un, mais d’aider son pays à aller mieux.
    Ne pas avoir le droit de proposer des IDÉES n’est pas considéré cette personne comme étrangère, mais permettre à notre pays d’éviter de sombrer dans la violence.
    On ne fait pas la politique avec les armes.
    On les dépose, ensuite on rejoint ses compatriotes qui ont fait le choix de s’engager dans la bataille des IDÉES pour aider leur pays.
    C’est ce qui se fait en Israël.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare a ecrit: Les hommes politiques qui exercent depuis le début de l’ère démocratique ont tous des métiers. ILS ONT DÉCIDÉ, EN PLUS DE LEURS MÉTIERS, DE S’ENGAGER À PRODUIRE DES IDÉES POUR L’ÉPANOUISSEMENT DE LA SOCIÉTÉ” Faux car ils ont tous lamentablement echoue et se sont transformes en vautours humains qui ne cherchent qu’a avoir leur part dans le gateau Mali, tous des voleurs qui ont cultive la corruption dans la societe Malienne comme methode de gouverner. En effet ils ont garanti leur epanouissment avec leurs familles et leurs amis mais ZERO epanouissement de la Societe Malienne!

  5. DAH
    Ne confondez pas l’exécutif et le législatif.
    Les hommes politiques peuvent s’éloigner du gouvernement car il s’agit de faire un travail qui doit privilégier l’impartialité entre les acteurs politiques en compétition.
    Dans l’organe législatif, il s’agit de discuter des reformes qui vont avoir un impact sur les pratiques politiques.
    Qui mieux que les hommes politiques pour proposer des IDÉES qui les concernent?
    Il faut rappeler que la politique consiste à produire des IDÉES afin de hâter l’épanouissement de la société.
    LES MILITAIRES ONT ELLES DES IDÉES À PROPOSER AUX MALIENS?
    S’ils en ont, ils doivent abandonner les tenues militaires car ça veut dire qu’ils ne réfléchissent plus à établir des stratégies de guerre pour libérer le pays.
    ILS NE SONT PLUS DES OFFICIERS D’ACTIF, MAIS DES MILITAIRES EN DISPONIBILITÉ.
    Ce qui est très dangereux pour un pays en guerre, confronté à l’insécurité la plus grave de son histoire.
    Nos hommes politiques ont exercé pendant trois décennies la vie politique malienne.
    Ils savent, plus que quiconque, les failles à corriger.
    Que les militaires décident de faire partie du CNT ne peut s’expliquer que par la volonté d’être ACTEUR de la vie politique.
    Ils sont entrain de manipuler pour élire des candidats de choix pendant les élections.
    On dit aux hommes politiques de s’éloigner pour permettre à leurs concurrents de prendre leurs places.
    C’est le monde à l’envers.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • LES MILITAIRES ONT ELLES DES IDÉES À PROPOSER AUX MALIENS?

      🤣BIENSUR LES MILITAIRES SONT DES ETRANGERS PAS DES MALIENS N EST CE PAS FILAKENIN?

      S’ils en ont, ils doivent abandonner les tenues militaires car ça veut dire qu’ils ne réfléchissent plus à établir des stratégies de guerre pour libérer le pays.

      🤣MON PERE A ETE MILITAIRE JUSQU AU DERNIER SOUFFLE, IL N A PAS FAIT LA POLITIQUE ET A REGARDE LES CIVILS BON A RIEN DETRUIRE CE PAYS A TOUS! ON EST CIVIL AVANT D ETRE MILITAIRE, NAIS SACHE QU AVANT TOUS ET CIVILS ET MILITAIRES SONT DES MALIENS EN DROITS ET DEVOIR, SANGARE , MALGRES L AGE, JE ME DIT QUE L ESPRIT N A PAS GRANDI…

      ILS NE SONT PLUS DES OFFICIERS D’ACTIF, MAIS DES MILITAIRES EN DISPONIBILITÉ.
      Ce qui est très dangereux pour un pays en guerre, confronté à l’insécurité la plus grave de son histoire.

      🤣LES MILITAIRES DOIVENT MASSIVEMENT REJETER LE SERVICE, COMME LE FONT LES CIVILS DE L ADMINISTRATION CIVILE, LES MAGISTRATS LES MEDECINS, LES SYNDICATS UNTM ET AUTRES! OUI, SDANGARE, L IMPARTIALITEE DOIT ETRE LA REGLE DE LA LUCIDITE, MOI JE ME DEMANDE CE QUI FAIT PENSER UN PEULH (J EN SUIS UN), LA HAINE OU L ASTUCE? HEIN SANGARE?

  6. DAH A RAISON!
    MEME SI TOUT LE CNT ETAIT MILITAIRE!

    COMMENT EST CE QUE CES MILITAIRES SE SACRIFIENT POUR LE PAYS POUR QUE DES CIVILS SE BOURENT LEURS A-NUS DE MILLIARDS VOLES AU PEUPLE ISLAMISE ET APAUVRI A UN NIVEAU ENFERRIQUE, EXPLOITE AU NIVEAU DU DJAHANAMA PAR LES PRECHEURS ASSOCIES AUX LES POLITICIENS FRANCISES !

    LE PEUPLE DIGNE DOIT ETRE ENGAGE DANS L ARMEE POUR ENDIGUER LES CIVILS POLITICIENS AGENTS DE LA CORRUPTION MONDIALE ET LES PRECHEURS IMAMISES AGENTS DES HYPOCRITES ET CRIMINELS ARABO MUSULMANS!

  7. LE CNT SANS MEME UN POLITICIEN C’EST CE DONT LE MALI A BESON AU LIEU DE VINGT DEUX IL FAUT TRENTE CINQ MILITAIRES ET LE RESTE DES EXPERTS.

    • En effet tu as raison car on a pas besoin de politiciens pourris et vautours dans le CNT! et la verite est qu’ils sont tous des vautours!

      • 𝔹0ℕℑ0𝕌ℜ

        ℍ€ℳ0ℜℜ𝔄G𝕀€𝕌ℜ0𝒫É€ℕℕ€
        𝒫€Ŧ𝔄𝕌𝓓𝕀€ℜ€𝕌ℜ0𝒫É€ℕℕ€
        𝒫€Ŧℜ0ℒℒ𝔄ℜ𝔄Ŧℂ𝔄𝕀ℒℒ€_0ℂℂ𝕀𝓓€ℕŦ𝔄ℒ€

        𝒫ℱ𝕀Z€ℜ𝔄Ŧℂ𝔄Iℒℒ€
        ℜ0𝔹€ℜŦ_ℳ€ℕ𝔄ℜ𝔄Ŧℂ𝔄𝕀ℒℒ€
        𝔹€Z𝕀€ℜ𝔄Ŧℂ𝔄𝕀ℒℒ€_Ŧℜ𝕀𝔹𝔄ℒ€

        Q𝕌𝕀 ℱ0ℕŦ 𝒫ℜ0ℂ€$_𝓓’𝕀ℕŦ€ℕŦ𝕀0ℕ
        𝒫𝕀ŦŦ_𝔹𝕌ℒℒ_€ℕℜ𝔄G€

  8. J’imagine que feu Jerry Rawlings a du murmuré ceci à l’oreille des militaires lors de leur passage au Ghana: Si vous voulez rentrer dans l’Histoire, Soyez Patriotes, Dignes et Intègres. Méfiez-vous des politiciens véreux. Les politiciens constructeurs posent des actes et font moins de bruit.

  9. apparemment les militaires travaillent mieux que les civils au pouvoir , le gouvernement plébiscité de IBK n’avait plus de solution pour la réhabilitation de nos routes, le slogan de la corruption était que le Mali est en guère contre le terrorisme et rien ne se faisait au sud.

Comments are closed.