Mali : l’INPS enregistre chaque année 540 victimes d’accidents de travail dont 12 mortels, selon la ministre de la Santé

0

La  ministre de la santé et du développement social, Dr Fanta Siby, a présidé, le jeudi 29 avril, la cérémonie de la célébration de la 25e journée africaine de prévention des risques professionnels. Au cours de laquelle, elle a indiqué  que  l’INPS enregistre chaque année 540 victimes d’accidents de travail dont 12 mortels.
La journée africaine de de prévention des risques professionnels, lancée à Bamako le 30 avril 1997, offre une occasion d’amener tous les intervenants dans le domaine du travail à agir activement chaque année pour une mobilisation nationale en faveur de la promotion des actions de prévention des risques professionnels. Il s’agit d’attirer l’attention de l’opinion publique  sur l’ampleur de la problématique sur les risques professionnels.
Selon la directrice générale de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), Sidibé Zamilatou  CISSE, la  célébration régulière de cette journée dédiée à la prévention constitue des opportunités de renforcement des liens de  collaboration entre l’INPS et ses partenaires que  sont les employés et les employeurs. Elle participe, dit-elle, à la sensibilisation des acteurs du monde du travail et les pouvoirs publics à la nécessité de la promotion des actions de prévention de risques liées au travail.
Cette 25e édition de journée africaine de prévention des risques professionnels à travers le thème « Impact de la Covid-19 sur les activités de la prévention des organismes nationaux de santé et de la sécurité au travail dans l’espace Interafricains de  la Prévention des Risques Professionnels s’inscrit dans le cadre actuel mondial marqué par la survenue de la pandémie de covid-19 » amènera, selon elle, à réfléchir  sur la problématique des risques professionnels encourus   par les travailleurs dans un contexte sanitaire particulier caractérisée par la maladie à Coronavirus.
Elle offre une occasion de mieux comprendre l’impact de la Covid-19 sur le monde du travail, particulièrement sur les risques de prévention des risques professionnels des organismes de santé et de sécurité au travail, a renchéri la ministre de la Santé et du Développement social. Citant l’Organisation Internationale du Travail (OIT), la cheffe du département de la santé a indiqué que  les accidents du travail et les maladies professionnels causent la mort de 6300 personnes chaque jour, soit environ 2,3 millions de décès par an dont 650 000 sont dus à des accidents de travail et près de 2 millions résultant de maladies liées au travail. Quant aux accidents non mortels, ils touchent, selon elle, un plus grand nombre de victimes avec plus de 313 millions de personnes victimes de blessures chaque année et 160 millions de personnes malades du fait du travail.
La situation en Afrique est encore très alarmante comme en témoignent les statistiques. « Le continent noir comptabilise à lui seul 18% des accidents de travail mortels et la probabilité d’y être victime d’un risque professionnel demeure de 3 à 5 fois supérieures qu’en Europe », a précisé Dr Fanta Siby.
Selon la ministre de la Santé,  l’INPS enregistre chaque année 540 victimes d’accidents de travail dont 12 mortels. Ces chiffres, assure-t-elle, ne reflètent aucunement l’ampleur réelle du problème, car une majeure partie des travailleurs victimes à savoir ceux de l’économie informelle et du secteur public ne sont pas pris en compte  par ces statistiques.
Pour mémoire, il faut rappeler que la célébration de la 25e journée africaine de prévention des risques professionnels est couplée avec celle de la 19e journée mondiale de la santé et sécurité au travail.
Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here