Mali : L’ordre des médecins de Bamako exige plus de sécurité pour les médecins dans les zones de conflits

0

L’assemblée générale de l’Ordre des Médecins du District de Bamako s’est tenue, le samedi 27 mars 2021 à la Maison des aînés, sous la houlette de la présidente de l’ordre des médecins du Mali, Mme Mouminatou Katilé, en présence des acteurs incontournables du secteur. L’assainissement du secteur était au cœur des échanges et le président de l’Ordre des médecins du district de Bamako a aussi profité de l’occasion pour présenter les différents travaux réalisés au cours de l’année écoulée par sa structure dans le cadre de la réduction de la souffrance des patients et des médecins.

Le président de l’ordre des médecins du district de Bamako, Dr. Modibo Doumbia, a entamé ses propos en décriant les énormes impacts négatifs des facultés de médecine privées qui recrutent des étudiants sans baccalauréat en 3ème  et 4ème  années de médecine, des doctorants dans des spécialités douteuses à l’IUP de kabala ainsi que l’envahissement des leaders religieux qui, selon lui, sont devenus des promoteurs de structures privées de santé en complicité avec certaines autorités. « Tous ces maux empêchent notre système sanitaire d’exceller », a-t-il clamé. Il a indiqué que le secteur doit être assaini afin de le débarrasser de ces maux.

Le président de l’ordre des médecins du district de Bamako a cité les activités phares réalisées par sa structure au cours de l’année 2020 telles que la mission d’audit et de vérification des structures de santé de Bamako et environs sur instruction du premier ministre. Ladite mission est actuellement en cours dans les communes 1 et 2.  Elle a révélé des insuffisances dans la pratique quotidienne de l’art etc. Le président de l’ordre des médecins du district a évoqué la pandémie de covid-19 et a noté des défaillances à ce niveau aussi. Selon lui, cette assemblée générale sera une occasion d’explorer les problèmes qui affectent le secteur de la santé et de tenter d’apporter des pistes de solutions.

La sécurité des médecins surtout dans les zones de conflits a été évoquée par le président Doumbia qui a exhorté les autorités à veiller à la sécurité de ceux qui sauvent des vies. Il s’est beaucoup appesanti sur les médecins qui ont perdu la vie et a convié les autorités à tout mettre en œuvre pour sécuriser les structures sanitaires du pays. La présidente de l’Ordre des médecins du Mali, Mme Mouminatou Katilé,  a expliqué que l’ordre des médecins du Mali ne cessera jamais de jouer son rôle d’impulsion et d’accompagnement de toutes les branches d’activités du secteur de la santé et qu’ils attendent de leur département de tutelle un accompagnement soutenu et efficace dans l’accomplissement de leurs nobles et multiples missions.

Le président du Laboratoire Denk pharma, Khalil Touré, a salué le combat des médecins du Mali pour l’amélioration des soins de santé et les a rassurés que son accompagnement ne fera pas défaut. Quand au professeur Aly Nouhoun Diallo, président d’honneur de l’ordre des médecins du Mali, il a invité les médecins du Mali à s’armer de courage et d’abnégation pour relever les défis de l’ère malgré les multiples problèmes qui minent le secteur.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here