Markala : situation tendue après un affrontement avec les forces de l’ordre

18

Les forces de l’ordre ont fait usage, ce lundi matin du 03 mai, des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui bloquent le pont de Markala depuis hier à minuit. Le gouverneur de la région de Ségou s’est rendu sur place, sans pouvoir traverser le pont. Une médiation est en cours.

Maliweb.net – Une centaine de véhicules bloqués au Pont rouge de Markala, situé à l’entrée de la ville. Les manifestants sont en colère contre le projet de redécoupage territorial adopté lors d’un récent atelier à Ségou. Un texte qui annonce l’érection des communes de Farako et Dioro en cercle au détriment de Markala. Selon les manifestants, il y a eu trahison.

« Il n’a jamais été question de faire de Dioro un cercle », se souvient Békaye Coulibaly, membre du bureau communal des jeunes de Markala, contacté par Maliweb.net. Markala, ajoute-t-il, remplit tous les critères pour devenir cercle. « Ce n’est pas le cas de Dioro, dont les malades sont transportés et pris en charge au CsRef de Markala », a défendu Békaye Coulibaly.

Markala, des manifestants contre le projet de redécoupage territorial bloquent le pont

Non contents de ce changement de cap, les jeunes ont bloqué le pont à l’entrée de la ville. Seuls les ambulances et les cortèges militaires sont autorisés à passer. « Les policiers ont demandé à traverser le pont », a indiqué un manifestant. Au vu de leur matériel anti-émeute, nous avons refusé. « Ils n’étaient pas de passage, mais venaient plutôt en renfort », a assuré le manifestant.

Markala, des manifestants contre le projet de redécoupage territorial bloquent le pont

Les policiers reculent et font usage de gaz lacrymogène qui sera vite épuisé. Les manifestants répliquent avec des cailloux. Dans leur fuite, les policiers tirent des balles blanches « faisant au moins deux blessés », selon certaines sources. « Des gens sont tombés à cause du gaz, mais nous n’avons vu aucun blessé », a rectifié Békaye Coulibaly. A l’heure actuelle (12h15), le pont est toujours tenu par les manifestants.

Le gouverneur de Ségou s’est rendu sur place. Mais son convoi est bloqué au pont. Le maire et le sous-préfet venus l’accueillir ont été tenus à l’écart par les manifestants. Pour le retour au calme, une médiation serait en cours avec le Chef du village de Markala.

Mamadou TOGOLA / Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. Le découpage administratif est un moyen, et non une fin en soi. Même si chaque ville du Mali devient une région avec son gouverneur, rien ne changera si le gouvernement ne change pas ses mauvaises habitudes de gestion. Pour des raisons géographiques et socio-économiques, toutes les régions (ou tous les cercles) ne vont jamais pas se développer au même rythme.
    Il ne faut non plus créer des cercles juste pour les créer…sinon ce serait des charges administratives inutiles pour le pays.
    Je suppose que le gouverneur de Ségou et les autorités de la transition ont des justifications crédibles à donner aux habitants de Markala, Farako et Dioro.

  2. C’etait tout juste pour comprendre.
    OK, mi sabali.
    Tu comprends quand meme que tout ce bruit n’est que affaire de sous et de domination, les 2 mamelles de la politique.le Malien aime montrer son pouvoir pouvoir sur les autres.
    En Belgique, la petite commune de Waremme n’a pas de compte a rendre a Liege la capitale provinciale.
    J’aime discute avec des gens instruites, dans le respect.Tu en fais partie, comme Kinguiranke
    1986 c’est l’annee ou j’ai passe mon D.E.F, un 12 Juin.Ce meme jour le regime raciste de Pretoria instaurait l’etat d’urgence dans tous les townships et ghettos en Afrique du sud.Une autre tuerie comme la revolte des lyceens et etudiants en 1976.

  3. maitrise en Geo specialite amenagement du territoire quelle universite donne ce diplome au Mali ou aux USA?
    Amenagement du territoire aux USA rien a voir avec le Mali.
    L.A et San Francisco les 2 plus grandes villes de la CA, mais la capitale c’est Sacromento.
    Au TX, Houston et Dallas les 2 plus grandes ville, mais la Capitale c’est Austin.
    En FL, Miami la plus grande ville, Tempa, Orlando mais la capitale c’est Tallahassee une tres petite ville.
    Afin Washington D.C capitale federale, une petite ville par rapport a N.Y, LA, Chicago, Miami, Detroit.
    On appelle cela le degorgement.
    On n’a pas besoin de l’avis des habitants de LA pour decider que leur ville ne sera plus la capaitale de la CA.
    La RCI avec sa superficie par rapport au Mali a combien de regions?
    Bougouni, 200km de Sikasso et 190km de Bamako….c’est loin.Le bon sens veut que Bougouni soit une region que ma ville Sikasso soit d’accord ou pas.
    Koutiala, 135km de Sikasso, 167km de Segou.
    Le jour ou on va decider que Kati sera la capitale de la 2eme region.Les gens de Koulikoro vont marcher jusqu’a Bamako pour protester.Mais Kati est plus grand.
    Il faut donner pleins pouvoirs aux communes.Que chaque commune gere ces impots et taxes sans verser un franc a la capitale regionale.Car tous ces problemes sentent l’odeur des sous et la volonte de soumettre un terroir a sa domination.
    Chaque terroir a le droit de s’emanciper, comme l’Afrique s’est emancipé massivement en 1960

    • Mes premiers diplomes universitaires ont ete’ obtenus ailleurs et non aux USA!
      SABALI!!! Je te conseille de lire ce qu Gaston Deferre a fait pour l’amenagement du territoire en France!
      kenedougou, SABALI!

      • Tonton Coulibaly,
        Donc même si je ne parle pas tu entends ma voix?
        Demande à Jeanne d’Arc ce qu’on fait des gens qui entendent des voix
        Je vais donner mon avis, le découpage administratif doit permettre à tout malien d’être à tout malien où qu’il habite d’aller dans un service public et de revenir le même jour chez lui. L’état doit être accessible, proche des citoyens peu importe la taille de la ville. Une fois les services publics installés, la ville se développera automatiquement. C’est difficile aujourd’hui pour certains villageois d’aller faire une déclaration de naissance par exemple, d’accéder à un hôpital etc.

        • On les laisse jouer au football comme Jeanne d’ Arc du Senegal! O DE’ TE’ WA?
          Une que je termine avec l’histoire de Jeanne d’Arc du Senegal, je me tournerai vers celle de Jeanne d’Arc de la France! LOL!

  4. Cette chienlit ambiante n’est qu’une des prémisses d’un État failli. Pauvre pays !

    Pensées rebelles.

  5. Il faut permettre aux populations locales de decider des solutions aux problemes locaux!
    SI ON ECARTE LES POPULATIONS LOCALES DES PRISES DES DECISIONS QUI LES CONCERNENT, IL FAUT FAIRE APPEL A’ LA POLICE POUR LE MAINTIEN DE L’ORDRE IMPOSE’! IL FAUT METTRE FIN A’ LA CENTRALISATION POUSSE’E!!!!

  6. Il faut faire cette réorganisation territoriale au Mali partout où c’est nécessaire.

    Je doute fort du résultat des concertations parce qu’on pris l’habitude au Mali de toujours défier l’état. Toutes les concertations organisées pendant ces dernières années ont été un échec.

    On aime trop discuter dans notre pays. Mais à chaque fois, les gens ne s’entendent pas.

    Au Mali, on n’aime pas les réformes.

  7. LE MALI DOIT ETRE ADMINISTRE EN REGIONS ET CERCLES MILITAIRES!

    FAAROHW

    • QU’ AS-TU CONTRE LES CIVILS?
      LA MEILLEURE SOLUTION EST DE PERMETTRE AUX POPULATIONS LOCALES D’ELIRE LEURS GOUVERNEURS ET LEURS MAIRES.

        • LE MILITAIRE DOIT COMMANDER SON UNITE’, SA COMPAGNIE, SON BATAILLON, SA REGION MILITAIRE, SA BRIGADE ET SON ARMEE…ETC. LE MILITAIRE QUI VEUT UN POSTE CIVIL, DOIT DEMISSIONNER DES FAMAS ET ATTENDRE 2 A’ 4 ANS APRES SA DEMISSION AVANT DE POSTULER A’ UN POSTE CIVIL.

      • Oui, en effet et on revient au M5 qui dit non à l’accord d’alger à cause de cela.
        Cependant il est beaucoup facile à dire on fait élire par les populations locales gouverneurs et maires, qu’à faire. Parce qu’on sera amener dans tous les cas à définir les contours géographiques des dites localités. Et comme les critères démocratiques n’arrangent pas ceux dirigent actuellement et aussi leurs alliés de circonstances ( les séparatistes avec qui ils partagent ce même problème), on bricole.
        je crois que notre façon de percevoir le monde, la vie, a atteint ses limites. Juste après le découpage farfelu le Mali s’affaissera pour disparaitre à jamais.

        • J’ai une Maitrise en Geographie qui date de 1986. Ma specialite’ etait l’Amenagement du Territoire!!!!!!!! Le redecoupage dont vous parlez doit etre fait par les experts en Amenagelent du Territoire! LE MALI A DE BONS EXPERTS DANS CE DOMAINE. IL FAUT LES UTILISER!!!!!!!!!!!!

          • Il faut lire: “… par des experts en AMENAGEMENT DU TERRITOIRE…”

  8. Ben, il faut dire que le Mali est devenu ingouvernable.
    Un cercle devient une region en fonction de son importance sur le plan socio-economique, cuturel, demographique….Bla un village qui fut cercle grace a Amadou Baba Diarra personne ne s’est oppose, d’ailleurs a l’epoque qui pouvait?
    Une ville comme Koutiala, 2eme ville industrielle du pays, 3eme ville par sa population depuis longtemps.Un cercle et les gens sont contents avec.Maintrenant on parle de region Koutiala est content aussi.
    Quand un villge devient arrondissement ou un cercle devient une region c’est une fierte pour tout le Mali.Cela veut dire qu’on se developpe.
    Quand tout le monde veut manifester pour que son village soit un cercle c’est le desordre.Une commission administrative devient gerer toute cette question a partir des criteres bien definis.

  9. C’est pas qu’à Markala. Ça grogne de partout au Mali de mécontentement. Il y a des décisions qui manquent d’explications logiques dans ce redécoupage. Seulement tous ceux qui grognent ne ne descendent pas dans la Rue. Heureusement.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here