Meeting du M5 RFP : Quand les acteurs ne regardent pas dans le rétroviseur !

3

Après un long moment de silence, le mouvement du 5 juin Rassemblement des forces patriotiques a fait sa première sortie le dimanche 21 février. Même si la rencontre s’est déroulée sans incident majeur, les hommes avisés ont remarqué que le M5 RFP ne semble pas tirer les leçons du passé.

En effet l’erreur du mouvement qui avait occasionné  la fin brutale du mandat de l’ancien président de la république Ibrahim Boubacar Keita était sa nature hétéroclite. Il a toujours été reproché au M5 de regorger des gens qui n’ont rien en commun que le désir de manifester contre une situation pour se séparer en queue de poisson.

Lors de sa dernière sortie, la même remarque refait surface au point que d’aucuns ont même qualifié le mouvement de M5 newlook.

Pour cette première sortie, sans imam Mahamoud Dicko, la question principale était de savoir si le M5 pouvait mobilier du monde, pour relever le défi. Mais, le comité stratégique a été obligé de faire recours à plusieurs organisations notamment le front du refus de la mise en œuvre de l’accord, le collectif des députés de la 6e législature et le CDR de Ras Bath. Un fait dichotomique.

En effet, le premier mémorandum du M5 RFP demandait la dissolution de la 6e législature, au même moment le collectif des députés spoliés ne cherchent autre chose aujourd’hui que leur réhabilitation. C’est paradoxal.

De plus, le front du refus composé en majorité de jeunes, qui s’étaient mis à l’écart du combat du M5 en 2020, se retrouve subitement du côté du M5, comme les cas d’Abdoul Niang, journaliste activiste qui n’avait pas cessé de traiter le combat du M5 de farfelu ou encore Ibrahim Kebe qui n’a jamais voulu prendre part au côté du M5 malgré les multiples appels à son endroit, étant lui-même membre des députés spoliés.

La plus grande surprise a été la présence du CDR de Ras Bath lors de cette manifestation. Ras Bath lui-même qui avait passé tout le temps à mettre des bâtons dans les roues du M5 lors des mouvements de juin-juillet 2020 s’est mué en acteur virulent contre la transition.

I. K. S

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je dirai que le M5-RFP c’est du vieux avec Choguel, Modibo, Mountaga, Bathily, et autres comme Demba et Konimba, et en fait c’est une ensemble sans sans interet collectif, sans conviction et sans vision mais un mouvement de contestation, c’est tout.

  2. When we look in “rear view mirror” we should perceive too many are making error of seeing African challenges with European line of reasoning not fitting for African challenge . That result to applying European solutions that are far astray from what will deliver results to benefit of all. We need leave European solutions to Europeans dealing with challenges of Europe . In Africa we need timely create African environment that facilitate African solutions to African challenges. That will take some short term educating of citizens so that all come away with same comprehension of total circumstance facts . Where rear view mirror show different it is misaligned. We need keep to feasible winning alignments to timely plus transparently upgrade living conditions plus security under well planned African agenda.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Le m5 ne représente rien .Tous ce qui dont dans ce mafia de jaloux ne pèse même pas 1% de l électorat a part l urd qui après le décès soumaila est en recul .Attendez les élections c est mieux de faire du koteba .vive la transition .la m5 est une honte car ils n ont aucun respect pour l avenir de ce pays

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here